Israël, les colonies et la paix

Arab-CountriesDepuis l’attentat atroce vraisemblablement commis par des extrémistes juifs la semaine dernière, il semble être devenu de bon ton chez des amis d’Israël de voir dans les colonies israéliennes le principal obstacle à la conclusion d’un accord de paix israélo-palestinien fondé sur la solution des deux États pour deux peuples.

C’est un sentiment que je comprends, mais que je ne partage pas, même si je suis personnellement d’avis que le colonies implantées profondément en Cisjordanie n’ont aucune valeur stratégique pour la sécurité d’Israël et devraient être évacuées.

Hier comme aujourd’hui, le conflit israélo-arabe n’a jamais porté sur les frontières d’Israël, mais sur son existence.Il n’y avait pas de colonies israéliennes  à Gaza occupée par l’Égypte ou en Cisjordanie annexée par la Jordanie lorsque le Fatah de Yasser Arafat a lancé ses premiers attentats terroristes contre les Israéliens en 1964.

Pas plus qu’il n’y avait de colonies israéliennes à Gaza et en Cisjordanie lorsqu’en 1967 les armées arabes se préparaient pour une deuxième fois en moins de 20 ans à envahir Israël et à “jeter les Juifs à la mer”, comme le proclamait la propagande d’État égyptienne et syrienne.

On l’oublie, mais de 2000 à 2008, les dirigeants palestiniens ont rejeté trois offres de paix israéliennes qui auraient créé un État palestinien et mis un terme au problème des colonies.

En 2000, Yasser Arafat rejette les paramètres Clinton, à savoir l’intégralité de Gaza, souveraineté palestinienne sur les quartiers arabes de Jérusalem et entre 94% et 96% de la Cisjordanie et lance la Seconde Intifada et sa vague d’attentats-suicides. Le prince saoudien Bandar bin Sultan dira de ce rejet palestinien qu’il est “un crime contre les Palestiniens, en fait, contre toute la région“.

En janvier 2001, au cinquième mois de la guérilla terroriste palestinienne, Israël accepte de bonifier les paramètres  Clinton pour céder 97% de la Cisjordanie aux Palestiniens. Aucune entente ne sera possible et les Palestiniens intensifieront leurs attentats terroristes contre la population civile israélienne.

En 2008, les Palestiniens ont refusé l’offre du Premier ministre israélien Ehud Olmert de 98% de la Cisjordanie, l’intégralité de Gaza et une souveraineté partagée sur Jérusalem. Israël proposait d’annexer les grands blocs de colonies à proximité de la ligne d’armistice, soit 6,3% de la Cisjordanie, et aurait compensé les Palestiniens en leur cédant 5,8% du territoire israélien. Toutes les autres colonies auraient été évacuées. Mais les Palestiniens considéraient l’écart toujours trop grand entre leurs positions et celles d’Israël et n’ont fait aucune contre-proposition.

En fait, la question des colonies sert de prétexte aux dirigeants palestiniens pour bloquer tout progrès dans les négociations. En 2009, l’Autorité palestinienne réclamait le gel de la construction dans les colonies comme condition pour revenir à la table des négociations. Quand le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, en réponse, décrète un moratoire de 10 mois sur la construction, le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas disqualifie le moratoire sans précédent comme étant “insignifiant”. Abbas ne reviendra à la table des négociations qu’au dixième mois du gel, insistant que Netanyahu prolonge le moratoire, pourtant considéré “insignifiant” par les Palestiniens, pour poursuivre les négociations. Lorsque Netanyahu a offert de prolonger le moratoire en échange de la reconnaissance d’Israël comme État-nation du peuple juif, les Palestiniens ont refusé.

Israël a non seulement démontré qu’il est prêt à renoncer à ses implantations pour la paix, mais qu’il est capable de les démanteler (Gaza et nord de la Cisjordanie en 2005, Sinaï en 1982) et même d’observer un moratoire sur la construction dans les colonies. En revanche, les dirigeants palestiniens ne montrent aucun réel intérêt pour arriver à une solution négociée du conflit qui résoudrait la question des colonies.

Publié aujourd’hui, un sondage réalisé par le Palestinian Center for Public Opinion révèle que 58% des Palestiniens en Cisjordanie et 65% des Gazaouis sont en faveur de poursuivre la lutte armée contre Israël, même après la création négociée d’un État palestinien fondé sur la solution des 2 États, pour “libérer toute la Palestine”. Pour une immense majorité de Palestiniens, Israël, même dans ses frontières reconnues, est une colonie à démanteler. C’était l’obstacle à la paix en 1947. Il n’a toujours pas été surpassé en 2015.



Categories: Varia

Tags: , , ,

4 replies

  1. Mr Ouellette

    Regarder la Boussole Electorale de Radio Palestine Canada

  2. tout à fait, mais on dirait que cela ne sert à rien de le rappeler, ces gens là des gérants d’estrades, savent mieux qu’Israel et le pays entier ce qui est bon pour eux. Mais faut dire que… ce n’est pas les martino et les ravary de ce monde qui subiront les conséquences de gestes de bonne volonté d’Israel, mais les israéliens, qui auront des missiles sur la tête. Et quand Israel osera se défendre, vous les verrez hurler dans les rues aux crimes de guerre, demander justice à la CPI… Mais jamais on vous dira tous les arguments limpides que vous avez énoncés. Car les théorie fumeuse tomberait en éclat… En tout cas martino et ravary m’ont définitivement perdu comme lectrice. Mais ce n’est pas grave, des milliers vont les lirent en se délectant du qualificatif de martino, “cancer du colon” !

    J’ai mal au coeur. Et ce monde là se disent les amis d’Israel ? Mon oeil ! Comme disent les israéliens: D. protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge… Les conseilleurs ne sont pas les payeurs !

    ah ! Encore une chose pour terminer cet article. Où donc a-t-on entendu les cris de putois de la gauche internationale et des rédactions mondiales quand toute la famille Fogiel a été assassinée de sang-froid par un terroriste arabe (http://www.europe-israel.org/2011/06/amjad-awad-%E2%80%9Cje-suis-fier-d%E2%80%99avoir-egorge-un-bebe-juif%E2%80%9D/) ? Ou encore quand des assassins arabes libérés ont été accueillis en héros par Abou Mazen à Ramallah avec, sur la tribune d’honneur, de nombreux parlementaires européens qui les ont également applaudis… dont Martina Anderson, élue européenne britannique du Sinn Fein (Irlande du Nord), ancienne terroriste de l’IRA qui, le 12 octobre 1984, avait déposé une bombe au Grand Hôtel de Brighton, engin qui avait fait cinq morts

  3. Présence de membres de l’ÉI (Daesh) en Israël et en Judée-Samarie (Cisjordanie).

    http://fr.timesofisrael.com/tsahal-arrete-12-personnes-en-cisjordanie/

  4. La question des implantations juives en Judée-Samarie (Cisjordanie) est une question sensible et complexe. Pour les gens qui ne connaissent pas et ne veulent pas reconnaitre les rapports de force dans tout processus de négociation, il faut départager les vrais efforts en vue d’en venir à une entente globale générale et les multiples tentatives qui s’avère souvent un échec venant de protagonistes qui ne veulent pas de la paix et d’une entente entre deux États vivant en paix.

    Disons-le autrement. Le Hamas, le Jihad islamique, le FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine-extrême gauche antisioniste) et les autres factions extrémistes ne reconnaîtrons jamais un État juif dans la région. Dans le camps palestinien, il faut de l’audace et il n’y a pas cette volonté pour le moment.

    L’État hébreu a donc l’unique choix qui se fait à lui: faire ce qui se doit pour empêcher la Judée-Samarie (Cisjordanie) d’être sous juridiction d’une confédération islamiste (y incluant de possibles factions Daesh qui sont à quelques kilomètres d’Israël).

    M. Ouellette, dans la jeunesse palestinienne, il y a des Palestiniens pro-Daesh comme il y a des Libanais pro-Daesh. C’est un désastre lamentable dans le monde arabe. Je le déplore vivement.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: