Nucléaire iranien: réponse à Pierre Martin

Le politologue Pierre Martin soutient dans une chronique intitulée “La prouesse diplomatique de Barack Obama” publiée dans le Journal de Montréal que l’accord sur le nucléaire iranien “comporte un régime de vérification extrêmement serré”. Il ajoute qu’ “Il est difficile de trouver autre chose dans l’argumentation de plusieurs opposants qu’une profonde aversion pour Obama et une volonté inaltérable de lui faire échec”.

Qu’en est-il ?

En avril dernier le Secrétaire américain de l’Énergie Ernest Moritz a affirmé que les inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) responsable de la vérification de l’application de l’accord doivent pouvoir avoir accès “en tout temps et en tout lieu” aux sites iraniens dont elle soupçonnerait qu”ils abritent des activités nucléaires interdites en vertu de l’accord.

Or, à la lecture de l’accord, il appert que le contraire soit vrai. Les paragraphes 75 à 78 de l’accord définissent le processus de demande d’accès à des sites iraniens suspects:

  • Dans un premier temps, l’AIEA devra faire part au gouvernement iranien de ses suspicions et exiger des explications.
  • Si les explications iraniennes ne satisfont pas l’AIEA, elle devra demander à l’Iran accès aux sites et lui fournir tous les motifs de ses suspicions.
  • L’Iran aura le droit de proposer à l’AIEA des méthodes alternatives à l’inspection des sites suspects pour répondre aux suspicions des inspecteurs quant à l’existence d’activités ou de matériel nucléaire non-déclarés et d’activités contraires aux termes de l’accord.
  • Si 14 jours après sa demande initiale, l’AIEA est incapable de vérifier l’absence de matériel ou d’activités illicites, une commission composée des signataires  de l’accord, y compris l’Iran, aurait 7 jours pour trouver une solution que l’Iran aurait 3 jours pour mettre en oeuvre.

En tout et pour tout, 24 jours s’écouleraient avant que l’AIEA puisse inspecter l’existence de matériel ou d’activités nucléaires illicites, ce qui laisserait amplement le temps au régime iranien de dissimuler ses violations de l’accord. Ce n’est pas moi qui le dis, mais l’expert finlandais en analyse de matériel nucléaire Olly Heinonen, qui, aux dernières nouvelles, n’est ni Républicain ni un “faucon israélien”, mais un ancien directeur adjoint de l’AIEA.

Pierre Martin soutient aussi qu’Obama a amené “l’Iran à renoncer à l’arme nucléaire”. Là encore, il semble ignorer que moults experts en non-prolifération nucléaire, comme le Français Bruno Tertrais de la Fondation pour la recherche stratégique, estiment que c’est précisément le contraire qui soit vrai: “On est passé, sur pression de l’administration Obama, de l’objectif du « refoulement » (roll-back) à celui de « l’endiguement » (containment). En 12 ans, l’Iran est devenu un « pays du seuil », apte à fabriquer un engin nucléaire dans un bref délai s’il le décidait. Et il va le rester.”

Pour peu qu’on lise la presse étrangère, on constate que les critiques des faiblesses de l’accord sur le nucléaire iranien ne sauraient se réduire à la joute partisane à Washington ou aux préoccupations israéliennes et arabes. Des sénateurs démocrates clés et de nombreux spécialistes en non-prolifération nucléaire réservent un accueil réfléchi et sceptique à l’accord. Ne juger la valeur de cet accord qu’à l’aune de la couleur politique de certains de ses détracteurs ou par antipathie pour certains des voisins de l’Iran ne saurait remplacer une analyse rigoureuse des termes de l’accord.



Categories: Médias, Moyen-Orient

1 reply

  1. « En revanche, l’optimisme peu critique avec lequel l’accord est reçu dans nos médias ne semble pas exempt » (David Ouellette)

    De cet « optimisme-embarras », il est comme rassurant, ou inquiétant, de penser que cet accord reposerait sur autre chose que ce qui a été initialement espéré ou souhaité par ben du monde, sauf par personne ni par Israël, se tenant debout !

    Bref, un optimisme sans tête ni …

    … histoire ? – 19 juillet 2015 / 3 av 5775 –

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: