Du mythe de la Loi du talion et de la “vengeance juive”

La police israélienne qui enquête l’enlèvement et le meurtre d’un adolescent arabe retient comme motif le plus plausible un acte de vengeance commis par des extrémistes israéliens en représailles pour l’enlèvement et l’assassinat de trois adolescents israéliens par le Hamas.

Les dirigeants israéliens ont immédiatement condamné les appels à la vengeance et l’incitation à la violence. Des parents endeuillés des trois victimes israéliens ont condamné le meurtre. Des organisations juives du monde entier, y compris le Centre consultatif des relations juives et israéliennes, dénoncent le vigilantisme.

Hier soir, la communauté juive s’est recueillie dans la tristesse et la dignité. Un événement couvert par toute la presse anglophone de Montréal et malheureusement boudé par la presse francophone. Le rabbin Reuben Poupko, issu d’une grande dynastie de rabbins orthodoxes, a rappelé que la vengeance est contraire à l’éthique juive. Le Consul général d’Israël au Québec, M. Joël Lion, lui a fait écho.

Qu’à cela ne tienne, d’aucuns soulèvent le spectre de l’inféodation des Juifs à la Loi du talion pour expliquer un meurtre sordide possiblement commis par des têtes brûlées à la marge de la société israélienne. Or, interpréter “l’oeil pour oeil” et “le dent pour dent” de la Loi du talion comme un code juif de la vengeance repose sur une mauvaise compréhension fort répandue.

Lorsque le Code d’Hammurabi, la Loi du talion originelle, est introduit par le roi babylonien éponyme, il s’agit en fait d’un progrès dans l’administration de la justice humaine. Le Code, qui sera adopté par plusieurs civilisations, dont les Juifs et les Romains, introduit le concept de réparation proportionnelle pour un préjudice subi. S’il est possible qu’à l’époque biblique il ait pu être appliqué littéralement, son application n’était pas obligatoire et surtout il prévoit la compensation pécuniaire en lieu d’une application littérale. Le Talmud juif codifiera la Loi du talion pour qu’il ne s’applique que dans le sens de compensations pécuniaires.

Bref, la notion que l’éthique juive favorise la vengeance est un mythe imputable à une interprétation littérale de la Loi du talion qui n’existe pas dans le judaïsme.



Categories: Moyen-Orient, Varia

5 replies

  1. Pistes ou pas, ce qui est bizarre dans cette histoire, c’est que ce jeune homme ait été découvert “brûlé” plutôt qu’autrement (égorgement, couteau, balle … .) : étrange !

    Comment expliquer que ce corps ait été “brûlé” ?

    De quelle tradition (mentalité-culture) cette pratique-méthode relève-t-elle ?

    De la Communauté juive ?

    Ou, de la Communauté arabe ?

    Bref ! – 5 juillet 2014 / 7 tamouz 5774 –

    Réf.: http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/412644/climat-tendu-pour-les-funerailles-du-jeune-palestinien-assassine

  2. Connaissez-vous les « Ultra-Israéliens » ?

    Selon les nouvelles de la première chaine de Radio-Canada, l’adolescent palestinien aurait été enlevé et assassiné par trois Ultra-Israéliens !?!

    LOL 😀

  3. David, merci pour ces éclaircissements nécessaires. D’autres informations nous portent à croire que le meurtre du jeune Arabe serait un crime d’honneur commis par sa famille pour le punir de son homosexualité….

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: