Quand Mahmoud Abbas est moins manichéen que les médias

Quand le Canada a voté avec les États-Unis et la République tchèque, notamment, contre l’élévation du statut de l’OLP à celui d’État observateur non membre à l’ONU l’an dernier, nos médias ont entonné leur mélopée coutumière sur l’ “isolement” du Canada sur la scène internationale. Agnès Gruda avait même poussé la grandiloquence jusqu’à décréter que le Canada s’était placé “Du mauvais côté de l’Histoire“. Avec un “h” majuscule, s’il-vous-plaît.

Puis, alors que le ministre des Affaires étrangères canadien John Baird concluait une tournée fructueuse en Jordanie, en Irak, aux Émirats arabes unis et au Qatar où il ne fut question que de relations commerciales, de Syrie et d’Iran, Radio-Canada présentait l’objectif canadien de ce voyage comme une tentative de réparer les relations du Canada avec les pays du Moyen-Orient, prétendument mises à mal par le soutien du Canada à Israël, alors que les relations du Canada avec le monde arabe sont au beau fixe.

Aujourd’hui, le Globe and Mail publie un entretien avec Mahmoud Abbas dans la foulée de sa rencontre avec le chef de la diplomatie canadienne à Ramallah. Voici ce qu’a à dire le président de l’Autorité palestinienne sur la politique du Canada à l’égard des Palestiniens:

Monsieur Abbas a dit que tout ressentiment entre l’Autorité palestinienne et Ottawa, suscité par l’opposition du gouvernement Harper, en novembre dernier, à la demande palestinienne de statut d’État observateur aux Nations unies, est désormais chose du passé. Les différences sont normales dans une relation, a-t-il dit. “Si vous votez pour nous, vous êtes notre ami. Si vous ne votez pas pour nous, vous êtes aussi notre ami – car vous nous aidez sous d’autres aspects, vous faites beaucoup pour nous et nous ne l’oublions pas.”

Les pays arabes et les Palestiniens comprennent que l’implication du Canada dans leur région n’est pas unidimensionnelle et ne se limite pas aux liens d’amitiés avec l’État juif. Il est à la fois navrant et révélateur de constater que des commentateurs assis à Montréal ont une vision plus manichéenne de la diplomatie canadienne au Moyen-Orient que le monde arabe.

 



Categories: Médias

Tags: , , , , ,

2 replies

  1. Voila un Artcile de Al Jazeera qui parle de la visite de Al Jazeera qui parle des fait sur La visite de Kerry

    US Secretary of State John Kerry has met Palestinian President Mahmoud Abbas as part of a fresh US bid to restart negotiations between Israel and Palestine.Kerry is on a 10-day tour, which will also take him to Asia, and met Abbas in Ramallah on Sunday after holding talks earlier in the day with Turkish foreign minister Ahmet Davutoglu in Istanbul.While in Israel and the occupied Palestinian territories, Kerry will also meet with Israeli Prime Minister Binyamin Netanyahu and other senior Israeli and Palestinian leaders. Abbas told visiting Kerry that the release of prisoners held by Israel was a “top priority” for resuming failed peace talks.”President Abbas stressed that the release of the prisoners is a priority that creates an appropriate climate for the possibility of moving the peace process forward,” his spokesman Nabil Abu Rudeina said.Abbas told Kerry that releasing the 4,500 or so prisoners held in Israeli jails, a deeply sensitive issue on the Palestinian street, was a “top priority for creating the right atmosphere for the resumption of negotiations”.

    Al Jazeera’s Nicole Johnstone in Ramallah reported that the priority for the US was for “both sides to return to talks without any preconditions”.But, she said, “the Israelis are saying that they want the Palestinians to recognise Israel as a Jewish state, and the Palestinians want Israel to stop its settlement construction”.Most Palestinians reject the idea of recognising Israel as a “Jewish-only” state because many still demand the right of return for refugees who decades ago were forced from their homes in what is now Israel.

    A Radio Canada on fabule…On parle d/un plan revolutionnaire Arabe que personne n’a entendu kerry parler…et Al Jazeera on parle d’une facon equilibre on disant les priorite des deux cotes et parles de ETAT JUIFS que radio Canada ne mentionne Jamais….la seule chose qui fixe dans tous son reportage c’est Colon et Colonisation….et que c’est a cause d’eux qu’il y a pas de paix….C’est Vraimenet Honteux les nouvelles a radio Canada

  2. Mr Ouellette…

    Je ne sais pas ..Mais je n’ai pas trouver nulle part que John Kerry a parler d’un plan arabe…
    comme d’habitude Radio canada raconte toutes sorte de mensonge et demi verite..

    Il s’agit d’un plan de 2002 dans le cadre duquel le monde arabe offrait la paix à Israël en échange d’un retrait total de tous les territoires pris lors de la guerre de 1967.

    La proposition était révolutionnaire lorsqu’elle a été présentée par l’Arabie saoudite et a été appuyée par les 22 membres de la Ligue arabe.

    Le plan a été rejeté dans la foulée de violents heurts israélo-palestiniens à l’époque, et a été accueilli avec scepticisme par Israël.

    La Ligue arabe l’a de nouveau appuyé en 2007 et, techniquement, l’offre tient toujours.

    D’importants obstacles demeurent : Israël n’a pas modifié ses objections au plan, et les Palestiniens ont refusé une demande de M. Kerry pour y apporter des modifications.

    Les négociations de paix israélo-palestiniennes sont bloquées depuis 2008, en grande partie en raison de la question des colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: