Pro-palestiniens ou anti-israéliens?

Le mouvement Free Gaza, l’organisation qui a initié les flottilles pour Gaza, est en eaux troubles depuis la publication d’un message sur son fil Tweeter blâmant les Juifs pour la Shoah. En effet, Greta Berlin, fondatrice de Free Gaza, a reconnu avoir publié le 30 septembre dernier un message titré  « Les sionistes géraient les camps de concentration et ont collaboré au meurtre de millions de Juifs innocents ». Le message renvoyait à une vidéo d’Eustace Mullins, un complotiste qui y prétend que le terme « nazi » est une contraction de « national-socialisme » et de « sioniste » et que « la mission des nazis était de forcer les Juifs antisionistes à embrasser le sionisme – c’était la raison d’être des camps de concentration ».

Depuis, Berlin apprend à ses propres dépens qu’il y a toujours bien des limites à nazifier Israël et le sionisme. Si Free Gaza a accepté ses « excuses », des sommités du mouvement pro-palestinien prennent leurs distances. L’essayiste canadienne Naomi Klein a démissionné du conseil de Free Gaza et Ali Abunimah, fondateur de The Electronic Intifada, rejette les explications douteuses de Berlin. On serait tenter de saluer leurs réactions si Klein et Abunimah n’étaient pas eux-mêmes des figures de proue de la diabolisation d’Israël. Klein a déjà affirmé à Ramallah que certains Juifs croient posséder le privilège de commettre un génocide en toute impunité, tandis qu’Abunimah estime que « l’appui au sionisme n’est pas une rédemption pour l’Holocauste, mais sa continuation en esprit ».

Cela étant, on comprend mal l’embarras suscité dans les milieux pro-palestiniens par l’assimilation du sionisme au nazisme génocidaire de Berlin. Personne dans le mouvement pro-palestinien ne s’est ému lorsque Bruce Katz, fondateur du groupe montréalais Palestiniens et Juifs unis (PAJU), déclara en novembre 2011 à la télévision d’État du régime iranien négationniste qu’ « il est ironique que lorsqu’on examine le discours politique d’Hitler, on a essentiellement exactement le même discours mis de l’avant par Benyamin Netanyahu ». A moins que le malaise provoqué par Greta Berlin provienne du fait qu’elle a violé une règle implicite au sein de la mouvance pro-palestinienne d’extrême-gauche en se référant à Eustace Mullins, un antisémite aux sympathies déclarées pour Adolf Hitler, plutôt qu’aux traditions soviétiques et trotskistes de nazification du sionisme.

Quoi qu’il en soit,  l’incident est symptomatique de l’imposture qui corrompt une partie non négligeable du mouvement de solidarité avec les Palestiniens. Depuis plus de quatre décennies, le mouvement vocifère à l’envi que l’État d’Israël est une entité coloniale, raciste, génocidaire et nazie. Ses braillements pétris de révisionnisme historique, d’amalgames fantasmagoriques et d’actualisations de préjugés antisémites signalent que la « solidarité avec les Palestiniens » sert trop souvent de paravent à la haine des Juifs. Dans le même temps, l’acharnement idéologique contre la légitimité d’Israël empêche le mouvement pro-palestinien de manifester sa solidarité avec ses protégés putatifs, dès lors que les exactions et les injustices dont ils sont victimes ne peuvent être imputées à Israël. Quand a-t-on entendu le mouvement de solidarité avec les Palestiniens dénoncer les arrestations arbitraires, les exécutions sommaires, la torture, le persécution des gais et lesbiennes ou les « crimes d’honneur » qui sévissent dans la société palestinienne? La semaine dernière, Human Rights Watch a publié un rapport de 43 pages sur les violations par le Hamas des droits des Gazaouis dans la plus grande indifférence du mouvement pro-palestinien.

Comme l’a décrié en février dernier un vétéran du militantisme pro-palestinien, l’Américain Norman Finkelstein, le mouvement est davantage préoccupé par l’abolition de l’État juif que la promotion d’un État palestinien. « Qui croyez-vous tromper ? », demanda-t-il en entrevue avec un militant de la campagne de Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël, « Vous vous croyez si malins? Vous ne devriez pas avoir accès à un grand public parce que vous êtes malhonnêtes. Au moins soyez honnêtes avec ce que vous voulez – ‘nous voulons abolir Israël et ceci est notre stratégie pour le faire’ ».

Au Québec, des syndicats comme la CSQ et la FNEEQ-CSN, Québec solidaire et des ONG comme Alternatives soutiennent activement la campagne BDS et se sont associés à Free Gaza en parrainant le Bateau canadien pour Gaza, deux projets symptomatiques de la turpitude du mouvement pro-palestinien qui priorise la délégitimation d’Israël et le soutien aux éléments extrémistes dans la région plutôt que l’aide aux Palestiniens. Pire encore, ils en sont conscients. Le 31 octobre dernier, syndicats et ONG se sont réunis à Montréal pour une journée de réflexion sur leur militantisme pro-palestinien. Selon un compte-rendu mis en ligne par le Centre international de solidarité ouvrière,  la conseillère politique de la CSQ Nicole de Sève y reconnut que les membres du syndicat n’étaient guère enthousiastes à l’idée de boycotter Israël et préféraient poser des gestes positifs en solidarité avec les Palestiniens : « Pour ce qui est de la campagne BDS boycott, [désinvestissement et sanctions contre Israël], cela s’est avéré très ardu de mobiliser les membres sur une question de boycott, car ceux‐ci favorisait (sic) plutôt l’adoption de mesure (sic) permettant le développement économique de la Palestine ».

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes, tout comme son prédécesseur le Comité Québec-Israël, ne fonde pas sa défense d’Israël sur la négation des aspirations du peuple palestinien ou sa diabolisation. Au contraire, il encourage toute initiative susceptible de rapprocher Israéliens et Palestiniens de la seule issue au conflit qui satisfasse leurs aspirations respectives légitimes : un État arabe palestinien fondé sur la base d’un traité de paix négocié avec l’État juif d’Israël.

Les derniers dérapages antisémites du mouvement pro-palestinien devraient inspirer aux acteurs de la société civile québécoise engagés dans la cause palestinienne l’adoption d’une approche constructive et compatible avec les valeurs de leurs membres et d’une société québécoise allergique à toute forme d’extrémisme. Une approche qui soit pro-palestinienne plutôt qu’anti-israélienne.

 



Categories: Antisionisme, BDS, ONG, Québec Solidaire, Syndicats

6 replies

  1. On est loins des sparages de Sami Aoun qui considère les Frères musulmans comme de gens modérés…

    Jason
    ————————————————————-

    Publié le 11 octobre 2012 à 14h18 | Mis à jour à 14h18

    Le guide des Frères musulmans appelle au djihad pour libérer Jérusalem

    Agence France-Presse
    Le Caire

    Le guide suprême des Frères musulmans, dont est issu le président égyptien Mohamed Morsi, a appelé jeudi au « djihad » pour la libération de Jérusalem, qui ne se fera « que par la force ».

    « Al-Qods (Jérusalem) est islamique (…) et personne n’est habilité à faire des concessions » sur la ville, où est située la mosquée Al-Aqsa, au centre du conflit israélo-palestinien, déclare cheikh Mohamed Badie dans son message hebdomadaire à ses partisans.

    « Le djihad pour recouvrer Al-Qods est un devoir pour tous les musulmans », a-t-il ajouté, soulignant que la libération de la ville « ne se fera pas dans les coulisses des Nations unies ou par des négociations ».

    « Les sionistes ne comprennent que la force et ne renonceront à leurs transgressions (…) que par le jihad sacré et des sacrifices onéreux », a-t-il menacé, avant d’ajouter: « Et ils n’en seront convaincus que lorsque nous aurons brandi l’étendard du jihad et avancé sur le champ de la guerre sainte ».

    Israël a vu avec inquiétude l’influente confrérie des Frères musulmans accéder au pouvoir après le soulèvement qui a chassé le président Hosni Moubarak en 2011, craignant pour le traité paix passé avec l’Égypte en 1979.

    M. Morsi s’est engagé à respecter les traités internationaux signés par son pays. Mais les Frères musulmans ont par le passé déclaré qu’ils pourraient revoir les accords de paix avec l’État hébreu, sans toutefois les rejeter dans leur principe.

    Les déclarations du guide des Frères musulmans interviennent sur fond de vive tension sur l’esplanade des Mosquées dans le secteur oriental de Jérusalem, occupé et annexé par Israël depuis 1967, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l’État auquel ils aspirent.

    Source: http://www.lapresse.ca/international/dossiers/legypte-apres-moubarak/201210/11/01-4582368-le-guide-des-freres-musulmans-appelle-au-djihad-pour-liberer-jerusalem.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_international_29810_accueil_POS4

  2. > Ce qui suit est une copie d’un article écrit par l’écrivain espagnol
    > > > Sebastián Rodríguez Vilar et publiée dans un journal espagnol le 15 Jan.
    > > > 2008. Il ne faut pas beaucoup d’imagination pour extrapoler le message au
    > > > reste de l’Europe – et, éventuellement, au reste du monde. Ce n’est guère de
    > > > la propagande, les faits parlent d’eux-mêmes. A méditer …….!!!
    >
    >
    TOUTES LES VIES européennes sont mortes à Auschwitz
    > > >
    > > > Par Sébastien Vilar Rodrigez
    > > >
    > > > Je marchais dans la rue à Barcelone, et soudain je découvrais une terrible
    > > > vérité – L’Europe est morte à Auschwitz… Nous avons tué six millions de
    > > > Juifs et nous les avons remplacés par 20 millions de musulmans.
    > > >
    > > > À Auschwitz, nous avons brûlé une culture, la pensée, la créativité, le
    > > > talent. Nous avons détruit le peuple élu, véritablement choisi, car ils ont
    > > > produit des gens formidables et merveilleux qui ont changé le monde.
    > > >
    > > > La contribution de ce peuple se fait sentir dans tous les domaines de la
    > > > vie : science, art, commerce international, et surtout, comme la conscience
    > > > du monde. Ce sont les gens que nous avons brûlés.
    > > >
    > > > Sous prétexte de tolérance et parce que nous voulions prouver à
    > > > nous-mêmes que nous avons été guéris de la maladie du racisme, nous avons
    > > > ouvert nos portes à 20 millions de musulmans qui nous ont apporté la
    > > > stupidité et l’ignorance, l’extrémisme religieux et le manque de tolérance,
    > > > la criminalité et la pauvreté, due à un manque de volonté de travailler et
    > > > de soutenir leurs familles avec fierté.
    > > >
    > > > Ils ont fait sauter nos trains et ont transformé nos belles villes espagnoles
    > > > dans le tiers monde, noyé tout dans la crasse et la criminalité.
    > > >
    > > > Enfermés dans les appartements qu’ils reçoivent gratuitement du gouvernement,
    > > > ils planifient d’assassiner et de détruire leurs hôtes naïfs.
    > > >
    > > > Ainsi, dans notre misère, nous avons échangé la culture pour de la haine
    > > > fanatique; le savoir-faire créatif pour des compétences destructrices;
    > > > l’intelligence pour le retour en arrière et la superstition.
    > > > Nous avons échangé la poursuite de la paix des Juifs d’Europe et leur talent
    > > > pour un avenir meilleur pour leurs enfants, leur détermination a
    > > > s’accrocher à la vie, car la vie est sacrée pour ceux qui poursuivent la
    > > > mort, pour des personnes consommées par le désir de mort pour eux et les
    > > > autres, pour nos enfants et les leurs.
    > > >
    > > > Quelle terrible erreur a été faite par la misérable Europe.. .
    > > >
    > > > La population mondiale est d’environ 1,2 milliards islamiques, c’est un
    > > > milliard deux cent millions ou 20% de la population mondiale.

    Ils ont reçu
    > > > les Prix Nobel suivant :
    > > >
    > > > Littérature :
    > > > 1988 – Najib mahfouz
    > > >
    > > > Paix :
    > > > 1978 – Mohamed Anwar El-Sadat
    > > > 1990 – Elias James Corey
    > > > 1994 – Yasser Arafat:
    > > > 1999 – Ahmed Zewai
    > > >
    > > > Économie :
    > > > (Zéro)
    > > >
    > > > Physique :
    > > > (Zéro)
    > > >
    > > > Médecine :
    > > > 1960 – Peter Medawar Brian
    > > > 1998 – Ferid Mourad
    > > >
    > > > TOTAL : 7 (sept)
    > > >
    > > > La population juive mondiale est approximativement de 14.000.000; c’est
    > > > quatorze millions, soit environ 0,02% de la population mondiale.
    > > >
    > > > Ils ont reçu les Prix Nobel suivant :
    > > >
    > > > Littérature :
    > > > 1910 – Paul Heyse
    > > > 1927 – Henri Bergson
    > > > 1958 – Boris Pasternak
    > > > 1966 – Shmuel Yosef Agnon
    > > > 1966 – Nelly Sachs
    > > > 1976 – Saul Bellow
    > > > 1978 – Isaac Bashevis Singer
    > > > 1981 – Elias Canetti
    > > > 1987 – Joseph Brodsky
    > > > 1991 – Nadine Gordimer mondiale
    > > >
    > > > Paix :
    > > > 1911 – Alfred Fried
    > > > 1911 – Tobias Michael Carel Asser
    > > > 1968 – René Cassin
    > > > 1973 – Henry Kissinger
    > > > 1978 – Menahem Begin
    > > > 1986 – Elie Wiesel
    > > > 1994 – Shimon Pérès
    > > > 1994 – Yitzhak Rabin
    > > >
    > > > Physique :
    > > > 1905 – Adolph von Baeyer
    > > > 1906 – Henri Moissan
    > > > 1907 – Albert Abraham Michelson
    > > > 1908 – Gabriel Lippmann
    > > > 1910 – Otto Wallach
    > > > 1915 – Richard Willstaetter
    > > > 1918 – Fritz Haber
    > > > 1921 – Albert Einstein
    > > > 1922 – Niels Bohr
    > > > 1925 – James Franck
    > > > 1925 – Gustav Hertz
    > > > 1943 – Gustav Stern
    > > > 1943 – George Charles de Hevesy
    > > > 1944 – Isidor Rabi Issac
    > > > 1952 – Felix Bloch
    > > > 1954 – Max Born
    > > > 1958 – Igor Tamm
    > > > 1959 – Emilio Segre
    > > > 1960 – Donald A. Glaser
    > > > 1961 – Robert Hofstadter
    > > > 1961 – Melvin Calvin
    > > > 1962 – Lev Davidovich Landau
    > > > 1962 – Max Ferdinand Perutz
    > > > 1965 – Richard Phillips Feynman
    > > > 1965 – Julian Schwinger
    > > > 1969 – Murray Gell-Mann
    > > > 1971 – Dennis Gabor
    > > > 1972 – William Howard Stein
    > > > 1973 – Brian David Josephson
    > > > 1975 – Benjamin Mottleson
    > > > 1976 – Burton Richter
    > > > 1977 – Ilya Prigogine
    > > > 1978 – Arno Allan Penzias
    > > > 1978 – Peter L Kapitza
    > > > 1979 – Stephen Weinberg
    > > > 1979 – Sheldon Glashow
    > > > 1979 – Herbert Charles Brown
    > > > 1980 – Paul Berg
    > > > 1980 – Walter Gilbert
    > > > 1981 – Roald Hoffmann
    > > > 1982 – Aaron Klug
    > > > 1985 – Albert A. Hauptman
    > > > 1985 – Jerome Karle
    > > > 1986 – Dudley R. Herschbach
    > > > 1988 – Robert Huber
    > > > 1988 – Leon Lederman
    > > > 1988 – Melvin Schwartz
    > > > 1988 – Jack Steinberger
    > > > 1989 – Sidney Altman
    > > > 1990 – Jerome Friedman
    > > > 1992 – Rudolph Marcus
    > > > 1995 – Martin Perl
    > > > 2000 – Alan J. Heeger
    > > >
    > > > Économie :
    > > > 1970 – Paul Anthony Samuelson
    > > > 1971 – Simon Kuznets
    > > > 1972 – Kenneth Joseph Flèche
    > > > 1975 – Leonid Kantorovitch
    > > > 1976 – Milton Friedman
    > > > 1978 – Herbert A. Simon
    > > > 1980 – Laurent Robert Klein
    > > > 1985 – Franco Modigliani
    > > > 1987 – Robert M. Solow
    > > > 1990 – Harry Markowitz
    > > > 1990 – Merton Miller
    > > > 1992 – Gary Becker
    > > > 1993 – Robert Fogel
    > > >
    > > > Médecine :
    > > > 1908 – Elie Metchnikoff
    > > > 1908 – Paul Erlich
    > > > 1914 – Robert Barany
    > > > 1922 – Otto Meyerhof
    > > > 1930 – Karl Landsteiner
    > > > 1931 – Otto Warburg
    > > > 1936 – Otto Loewi
    > > > 1944 – Joseph Erlanger
    > > > 1944 – Herbert Spencer Gasser
    > > > 1945 – Ernst Boris Chain
    > > > 1946 – Hermann Joseph Muller
    > > > 1950 – Tadeus Reichstein
    > > > 1952 – Selman Abraham Waksman
    > > > 1953 – Hans Krebs
    > > > 1953 – Fritz Albert Lipmann
    > > > 1958 – Joshua Lederberg
    > > > 1959 – Arthur Kornberg
    > > > 1964 – Konrad Bloch
    > > > 1965 – François Jacob
    > > > 1965 – André Lwoff
    > > > 1967 – George Wald
    > > > 1968 – Marshall W. Nirenberg
    > > > 1969 – Salvador Luria
    > > > 1970 – Julius Axelrod
    > > > 1970 – Sir Bernard Katz
    > > > 1972 – Gerald Maurice Edelman
    > > > 1975 – Howard Martin Temin
    > > > 1976 – Baruch S. Blumberg
    > > > 1977 – Roselyn Sussman Yalow
    > > > 1978 – Daniel Nathans
    > > > 1980 – Baruj Benacerraf
    > > > 1984 – Cesar Milstein
    > > > 1985 – Michael Stuart Brown
    > > > 1985 – Joseph L. Goldstein
    > > > 1986 – Stanley Cohen [& Rita Levi-Montalcini]
    > > > 1988 – Gertrude Elion
    > > > 1989 – Harold Varmus
    > > > 1991 – Erwin Neher
    > > > 1991 – Bert Sakmann
    > > > 1993 – Richard J. Roberts
    > > > 1993 – Phillip Sharp
    > > > 1994 – Alfred Gilman
    > > > 1995 – Edward B. Lewis
    > > > 1996 – Lu RoseIacovino
    > > >
    > > > TOTAL : 129
    > > >
    > > > Les Juifs ne font pas la promotion du lavage de cerveau des enfants dans les
    > > > camps de formation militaire.
    > > >
    > > > Ils ne leur apprennent pas à se faire exploser et à causer le maximum de
    > > > mort de Juifs et d’autres non-musulmans.
    > > >
    > > > Les Juifs ne détournent pas des avions, ne tuent pas les athlètes lors des
    > > > Jeux olympiques, et ne se font pas exploser dans un restaurant allemand.
    > > > Il n’y a pas un seul Juif qui a détruit une église.
    > > > Il n’y a pas un seul Juif qui proteste en tuant des gens.
    > > > Les Juifs ne font pas de trafic d’esclaves, n’ont pas de dirigeants qui
    > > > appellent au Jihad et à la mort de tous les infidèles.
    > > >
    > > > Peut-être les musulmans du monde devraient considérer à investir plus dans
    > > > l’enseignement ordinaire et moins à blâmer les Juifs pour tous leurs
    > > > problèmes.
    > > > Les musulmans doivent demander «ce qu’ils peuvent faire pour l’humanité »
    > > > avant d’exiger que l’humanité les respecte.
    > > >
    > > > Indépendamment de vos sentiments à propos de la crise entre Israël et les
    > > > Palestiniens et les voisins arabes; même si vous croyez qu’il y a plus de
    > > > culpabilité de la part d ‘Israël, les deux phrases suivantes disent vraiment
    > > > tout :
    > > > «Si les Arabes déposaient les armes aujourd’hui, il n’y aurait plus de
    > > > violence. Si les Juifs déposaient leurs armes aujourd’hui, il y aurait plus
    > > > aucune Israël.»
    > > > Benjamin Netanyahu
    > > >
    > > > Le général Eisenhower nous a averti : c’est un fait historique.

    Lorsque le commandant suprême des Forces alliées, le général Dwight
    > > > Eisenhower a trouvé les victimes des camps de la mort, il a ordonné de
    > > > prendre toutes les photographies possibles du peuple allemand, des villages
    > > > environnants; à visiter les camps et même à enterrer les morts.
    > > > Il a fait cela parce qu’il a dit des mots à cet effet :
    > > > «Rassemblez tous les dossiers et documents maintenant – saisissez les films
    > > > – faites parler les témoins – parce que quelque part sur la route de
    > > > l’histoire quelques bâtards vont se lever et dire que cela n’est jamais
    > > > arrivé&»
    > > >
    > > > Récemment, le Royaume-Uni a débattu pour savoir s’il fallait supprimer la
    > > > Shoah dans son cursus scolaire, car il «offense» la population musulmane qui
    > > > affirme que cela n’a jamais eu lieu.
    > > > Ce n’est pas encore supprimé… Cependant, c’est un signe effrayant de la
    > > > peur qui paralyse le monde et combien il est facile pour chaque pays d’être
    > > > paralyse par elle.
    > > > Cela fait plus de 60 ans après que la Seconde Guerre mondiale a pris fin en
    > > > Europe…
    > > >
    > > > Cet e-mail est envoyé comme une chaîne commémorative, en souvenir des 6
    > > > millions de juifs, 20 millions de Russes, 10 millions de chrétiens, et 1900
    > > > prêtres catholiques qui ont été «assassinés, violés, brûlés, affamés,
    > > > battus, humiliés et ont servis de cobaye, tandis que le peuple allemand a
    > > > regardé ailleurs.

    Maintenant, plus que jamais, avec l’Iran, entre autres, revendiquant que
    > > > l’Holocauste est «un mythe», il est impératif de s’assurer que le monde
    > > > n’oublie jamais.

    Cet e-mail est destiné à atteindre 400 millions de personnes& Être un
    > > > maillon dans la chaîne de mémoire et aider à distribuer ce message à travers
    > > > le monde.

  3. Il faut respecter les pro-palestiniens qui veulent aider concrètement les Palestiniens. Surtout ceux avec des PROJETS CONCRETS SANS HAINE.

    Les autres, ils peuvent refairent leurs devoirs. Il ne fait pas de tord de faire de temps en temps son examen de conscience n’est-ce pas ?

  4. Ceux qui s’associent au Bateau canadien pour Gaza comme par exemple au Québec l’abbé Raymond Gravel ou Gérald Larose n’ont même pas idée de ce qui se joue dans la mouvance pro-palestinienne. Il y a une cécité qui est sidérante. On ne voit AUCUNE défection ou de sens critique dans le milieu québécois qui prend ses distances de ce délire antisémite.

    L’extrémisation n’est pas un euphémisme. Il est bien réel comme vous le démontrer bien.

  5. Le malheur des soit disants palestiniens est le résultats direct des politiques de yasser arafat et maintenant abbas.
    Avant que les israeliens n’acceptent de dialoguer avec ces leaders il n’y avait pas de terrorisme. les palestiniens rentraient travailler en territoire israelien, il y avait un échange commercial entre les israeliens et les palestiniens. Il n’y avait pas de point de controle ni de mur de séparation. Partout où des leaders palestiniens se sont installés ils ont créé la pagaille : en Jordanie, au Liban et depuis 1993 en Israel. La Communauté internationale devrait abolir les subventions à tour de bras pour les régimes totalitaires. De toute façon la population n’en profite pas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: