Pardonner Auschwitz aux Juifs

Montréal, juillet 2006

Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale et de la découverte des camps d’extermination nazis, la philosophe juive allemande Hannah Arendt consignait cette réflexion dans une lettre à son ancien maître Karl Jaspers:

Ces crimes, il me semble, ne peuvent être appréhendés juridiquement et c’est justement ce qui fait leur monstruosité. […], cette culpabilité, contrairement à toute culpabilité criminelle, dépasse et fracasse tout ordre juridique. […] Cette culpabilité est toute aussi inhumaine que l’innocence des victimes. Les hommes ne peuvent absolument pas être aussi innocents qu’ils l’étaient, tous ensemble, devant les fours à gaz. On ne peut absolument rien faire humainement et politiquement avec une culpabilité campée au-delà du crime et une innocence au-delà de la bonté et de la vertu. Car les Allemands sont accablés par des milliers ou des dizaines de milliers ou des centaines de milliers qui ne peuvent être punis de manière adéquate au sein d’un système légal; et nous Juifs sommes accablés par des millions d’innocents, en raison desquels chaque Juif aujourd’hui se perçoit comme l’innocence personnifiée. [Hannah Arendt/Karl Jaspers Briefwechsel, 1926-1969 / Lotte Kohler et Hans Saner (éd.), Munich, 1985]

Plusieurs années plus tard, le psychanalyste israélien Zvi Rex cristallisera le ressentiment engendré par le sentiment de culpabilité incommensurable liée à la destruction des Juifs d’Europe dans cette formule lapidaire: “Les Allemands ne pardonneront jamais Auschwitz aux Juifs“. Un antisémitisme, non pas en dépit, mais à cause d’Auschwitz, parce que par leur survie et leur simple présence, les Juifs se désincarnent pour ne devenir qu’un rappel lancinant des crimes perpétrés à leur endroit.

Le revers de cet antisémitisme à cause d’Auschwitz est un philosémitisme tout aussi répréhensible, quoique moins répandu. Le philosémitisme projette sur les Juifs une innocence et une vertu inhumaines, mais se retourne rapidement en antisémitisme, dès lors que les Juifs sont perçus comme étant en deça de cette attente inhumaine.

C’est à la formule de Rex que j’ai immédiatement songé en lisant l’étrange coup de gueule travesti en poème du prix Nobel de littérature Günter Grass. Publié cette semaine dans plusieurs journaux internationaux, le poème de la “conscience morale” de l’Allemagne d’après-guerre, lui qui à l’automne de sa vie a levé le voile sur son passé de Waffen-SS, prétend briser un tabou. Lequel? Le tabou qui l’a longtemps prévenu de critiquer Israël en tant qu’Allemand sous peine de passer pour un antisémite. Et la critique ? Israël, croit Grass, planifie l’ “extinction du peuple iranien” et “menace une paix mondiale déjà fragile”. Pourquoi? Parce que l’ancien nazi ne voudrait pas devenir un “survivant” du génocide qui vient; tourmenté par son passé nazi, Grass voit dans la dénonciation d’un génocide imaginaire israélien l’occasion de déboulonner l’ “innocence et la vertu inhumaine” attendue des Juifs après la Shoah et de se dérober du fardeau intolérable de la “culpabilité inhumaine” des crimes nazis.

De l’extrême-gauche à la droite libérale allemande en passant par l’arc-en-ciel idéologique de la presse européenne, plusieurs soupçonnent Grass d’antisémitisme larvé, voire décomplexé. Mais la critique qui retient davantage mon attention est celle de la projection de son propre sentiment de culpabilité pour Auschwitz sur l’État d’Israël. “Schuldverschiebung und Selbstentlastung“, dénonce le prestigieux hebdomadaire Die Zeit, “transfert de culpabilité et auto-exonération“. “Schuldverrechnung eines Rechthabers“, “virement de culpabilité opiniâtre”, critique aussi l’hebdomadaire Der Spiegel. Le quotidien autrichien Die Presse y voit un mal qui est loin d’affecter le seul auteur du poème: “Grass n’est évidemment pas l’unique intéressé politique en Allemagne (ou en Autriche) qui s’occupe obsessivement d’Israël, qui consacre une bonne partie de son potentiel de protestation au pays. Qui, comme Grass dans un passage particulièrement perfide, reproche à l’État d’Israël de vouloir éliminer un peuple (dans ce cas-ci, le peuple iranien)“. Pour le grand critique littéraire allemand Frank Schirrmacher, le poème est un “torchon de ressentiment“. “Le débat devrait porter sur la question de savoir s’il est justifié de faire du monde entier la victime d’Israël seulement pour qu’un homme de 85 ans puisse faire la paix avec sa propre biographie“, conclut-il sévèrement.

Montréal, juillet 2006

Nul besoin d’être allemand ou autrichien pour retourner la Shoah contre Israël et les Juifs. Tourmenté par le sentiment coupable de sa propre survie à Auschwitz, l’écrivain Primo Levi ne fut-il pas le premier à céder à la tentation de faire expier aux Juifs leur statut involontaire de victimes absolues en érigeant Israël en bourreau absolu et ses ennemis au Moyen-Orient en victimes absolues lorsqu’il déclara que “tout le monde est le Juif de quelqu’un, et aujourd’hui les Palestiniens sont les Juifs des Israéliens“? Pensons au philosophe juif français Edgar Morin qui s’exclamait dans Le Monde que “les juifs victimes de l’inhumanité montrent une terrible inhumanité“. Au prix Nobel de littérature portugais José Saramago qui pontifiait en 2002 : “Ce qui arrive en Palestine est un crime que l’on peut arrêter. Nous pouvons le comparer à ce qui est arrivé à Auschwitz“.

Plus près de chez nous, pensons à Victor-Lévy Beaulieu pour qui la Seconde Guerre du Liban illustrait l’extériorisation d’une prétendue pulsion génocidaire ancrée dans l’essence même du judaïsme: “de l’assassinat sélectif à la guerre totale, du génocide à l’extermination absolue, les armes du droit judaïque ne connaissent pas la mesure (…) Que sont donc ces guerres contre la Palestine et le Liban, sinon des guerres d’extermination, sinon des génocides odieux“. Ou encore à Pierre Vadeboncoeur qui, dans un article intitulé Guernica bis en référence à la destruction de cette ville espagnole par l’aviation nazie, écrivait dans Le Devoir, au lendemain de la Seconde Guerre du Liban, que “le traitement des Juifs dans les pays chrétiens à travers les siècles et finalement l’Holocauste furent des crimes pour lesquels il n’y aura pas de rémission même dans mille ans. Le peuple juif n’aura jamais fini de demander réparation“. Ce même quotidien hurlait “Israël ne se défend pas, il extermine” pendant la guerre de Gaza de 2009.

Alors qu’on ne cesse de reprocher aux Juifs le chantage à Auschwitz, c’est surtout l’inverse qui est vrai. Il n’y a pas de manifestation “pour la paix” sans assimilation de l’étoile de David à la croix gammée. “Les Juifs n’ont-ils donc rien appris de la Shoah ?” est devenu un lieu commun de la “critique” d’Israël et de la démesure avec laquelle on nazifie non seulement les “crimes de guerre” imputés à l’État juif, mais l’existence nationale des Juifs. Et c’est là un cruel paradoxe de la condition juive; pour ceux qui ne pardonnent pas Auschwitz aux Juifs, la restauration de l’existence nationale du peuple juif, qui devait l’émanciper de sa condition d’exception, sert de prétexte pour cimenter l’exception juive.



Categories: Antisionisme, Médias

Tags: , , , , , ,

12 replies

  1. Je ne sais trop ou placer cette information aussi je la place ici. Il s’agit d’une auditrice musulmane sur 98.5FM Canada : « connaissez vous Hitler, l’holocauste, le massacre des Juifs ? Pour moi, c’est la plus belle chose qui est arrivée dans l’histoire »
    Ecoutez ce morceau incroyable et peu flatteur pour le journaliste dont le QI est au ras des paquerette tellement la reaction est nulle et betement antisemite.

    http://www.dreuz.info/2012/11/auditrice-musulmane-sur-radio-ego-canada-connaissez-vous-hitler-lholocauste-le-massacre-des-juifs-pour-moi-cest-la-plus-belle-chose-qui-est-arrivee-dans-lhistoire/

  2. Je suis tres preoccuper par vos nouvelle sur Israel.

    J’essaie de ne rien dire encore et de me taire et de respecter les nouvelles..Je suis les nouvelles en Israel tous le temps et quand je vois l’acharnement que Ginette Lamarche fait a alller chercher les nouvelles en Israel , les amplifier. Mais bien sure qu’au quebec l’antisimitirme mont et antisioniste monte au quebec et au canada . Vos nouvelle sont loin d;etre equitable cela fait quoi 3 ans que ginette Lamarche est en Israel. Toutes les nouvelle et toutes les nouvelles ont ete pour diaboliser Israel et la deligimiser . JE N’AI PAS entendu une nouvelle sur la corruption a gaza , je n;ai jamais entendu la maniere que les nouvelle sont controle a gaza que les journaliste sont enferme en prison . Dite moi encore la . Est ce possible qu’une societe d’etat fasse autant de desinformation et de diabolisation d;un pays qui est democratique . Je suis vraiamnet ebahi de voir le manque de professionalisme que Ginette lamarche a .. Je n’ai vraiment plus de mot a dire sur la facon que radio canada a ..il ne me reste que de rouspeter aux depute de mR HAPER pour savoir pourquoi mon argent des taxes subventionne une chaine qui ne recherhce que de s’acharner de facon injuste contre Israel…donc ce sondage ne m’ettone pas vu votre desinformation.

    Ginette Lamrche devrais savoir
    Un journaliste espagnol qui aime le vin rouge israélien m’a dit une fois que tous les reporters rêvent de devenir correspondants en poste en Israël. « C’est le paradis d’un correspondant étranger ! », dit-il. « Dans quel autre pays pouvez-vous aller au restaurant dans une ville comme Tel-Aviv, prendre un verre, ou aller danser sur la rue Dizengoff, et dormir dans un hôtel de luxe, et où la seule chose qui vous sépare du « champ de bataille » est à 45 minutes en voiture à Jérusalem ou de Bil’in et Naalin ? »

    En effet, Israël détient une dissonance étrange que nous avons développé tout au long de nos années de vie sous le sabre. Le sud est bombardé, un million de citoyens vit dans des abris, mais à 15-20 kilomètres – tout est très calme. Nous avons créé une situation où, en quelques kilomètres, Israël se compose de deux univers parallèles. Les militants étrangers s’intègrent parfaitement dans un et un seul de ces univers – le bon, confortable et tranquille.
    La deuxième raison m’a été expliqué par deux militants suédois qui aimaient le mélange de jus de pamplemousse frais et d’Arak dans leurs cocktails. Je leur ai demandé une fois « Alors, pourquoi Israël plutôt qu’ailleurs ? Pourquoi ne pas aller en Syrie, en Egypte, en Russie ou en Chine ? » L’un d’eux mis s’est raidi. « Etes-vous fou ? », m’a t-il demandé. « Ce sont tous des endroits extrêmement dangereux ! »
    Et c’est là que ça m’a frappé.
    Ces gens savent que rien de mauvais ne devrait leur arriver ici. La médiatisation énorme de l’OFFICIER DU RANG israel qui a frappé un manifestant et la condamnation qu’il a reçu, prouve à quel point cet incident était inhabituel. Lorsque la pire chose qui pourrait vous arriver est d’être frappé au visage, d’avoir une lèvre fêlée et devenir un héros de guerre parmi vos amis – pourquoi ne pas essayer ? Pourquoi ne pas jeter la pierre à un soldat ou un officier de police?
    Ce n’est qu’un jeu.
    Après tout, en Egypte ou en Syrie, vous ne deviendriez qu’un autre cadavre dans la rue. En Chine ou la Russie, vous vous trouveriez en prison pour le reste de votre vie si vous tentez simplement de lever la main contre un officier de police local ou d’un soldat.

    « Alors, attendez », ai-je demandé en toute sincérité. « Vous ne seriez pas venus ici si vous pensiez que vous pourriez être gravement blessé ? » Mon ami suédois sourit. « Je ne crois pas », a t-il dit. « Je suis peut être un radical, mais je suis aussi un gâté ! » Et ils ont tous deux éclaté de rire.
    C’est là que j’ai réalisé que, pour bon nombre de ces militants pacifistes étrangers, tout cela est juste un jeu. Et dans ce jeu, nous, les Israéliens et les Palestiniens, sommes les pièces. Ils viennent de tous les coins du monde pour un pays lointain. Ils se confrontent aux soldats et policiers, bloquent les routes et manifestent. Par ailleurs – aussi longtemps qu’ils ont leur bière froide à la fin de la journée, tant qu’ils peuvent dormir dans une auberge conviviale et confortable, ils continuent de venir !
    Ils profitent de ce que nous sommes le plus fiers : notre liberté, la démocratie et la tolérance que nous avons tellement peur de perdre. Ils profitent de l’étrange système que nous avons développé, celui qui nous permet de nous déconnecter de la réalité et continuer avec nos vies, même quand le combat réel a lieu si proche de nous.

    J’espère qu’une fois, au-delà des écrans de la haine aveugle dont ils sont victimes, ils seront en mesure de trouver la lumière dans l’existence d’Israël. J’espère qu’ils vont saisir la chance qu’ils ont d’être «radicaux» gâtés ici avec nous. Ensuite, ils pourraient faire un pas en arrière et revoir à la baisse le concept de « Palestine libre de la rivière à la mer ». J’espère qu’ils vont se rendre compte que si ce qu’ils veulent arrivaient un jour, ils n’auront plus d’autre endroit où aller.

    Merci sinccerement..

    je m’excuse Mais encore la je suis oblige d’intervenir car ca n’a aucun sens.
    je vous ecoute et je me demande je vis au quebec et j’aurais espere entendre des nouvelle juste et equilibre et je me demande encore pourquoi vous aimer tant deligitimise Israel..c’est quoi la blague chez vous…
    Je me demande Pourquoi Ginette Lamarche ne recherche pas toute la verite et pourquoi elle cherche toutes nouvelle du cote palestinien et Jamais des nouvelles Israelien ..Ils ya deux semaine de cela 7 millions de juifs qui ont commemore la celebration de l’etat d’israel il ya 7 millipon qui ont arrter leur vehicule pour se rappelle de 6 millions de juifs Mort..que fait Mme Lamarche..rien nous entendons aucune nouvelles…Et maintenant quelque milliers faite une manifestation palestinien et que fait Ginette Lamrache elle en parle que fait ginette Lamarche sur les prisonnier parle d’un cote..il ya 174 revendication..aucun autre pays n’accpeterais sur cette revendication …et Shalit pendant toutes ces annees emprisonne dans des condition incroyable et que fais Ginette Lamrche..rien aucune nouvelle…Dite moi est ce que c’est NORMAL? est ce que vous croyez qu;il y a equite dans les informations quand ca vient a Israel?

    Merci.

    Sincerement

    Je ne comprend pas pourquoi on marque tellement de desinformation quand on parle d’israel
    Dans votre deniere article “:Ces visites ont été suspendues après l’enlèvement du soldat franco-israélien Gilad Shalit en 2006 par des activistes palestiniens”
    Depuis quand ces des activiste Palestinien
    Il a été enlevé sur le territoire israélien, lors d’une incursion organisée par un groupe terroriste. Il n’a jamais été jugé. Il n’a jamais pu rencontrer un avocat. Ni même un médecin. Ni même un membre de sa famille. Ni même un membre de la Croix Rouge. Ni même un médiateur international. Gilad Shalit n’a accès a aucun média, il ne peut pas étudier, il ne peut pas prier, ni manger casher. Il doit vivre dans une cave, à l’abri de la lumière, menacé 24 heures sur 24 par des hommes armés pointant leurs mitraillettes sur la tempe du jeune homme. Et nous pourrions continuer cette description sur plusieurs paragraphe. et Vous appeler cela activiste.
    Deuxiement Pourquoi Ginette Lamarche ne mentionnent pas qu’;il ya eu 174 Revendication. D’ailleurs, certaines revendications sont tellement énormes que l’on a du mal à croire qu’ils réalisent qu’ils sont emprisonnés..Je peut lui faire savoir ces revendications…Donc moi je me demande pourquoi vous montrer la moitie des nouvelles et pas toutes les nouvelles. .
    Et puis je savoir pourquoi un artcle sur la colonisation ici. on parle des prisonniers..

    Merci.

    Sincerment

  3. Pourquoi Radio Canada ne dit rien sur La shoah et ce qui est arriver a val Morin..Mr Tourangeau vient de me dire de ne plus l’ecire par ce qu’il croit que je le Harcelle..qaund je me plain constemment de la desinformation de sa chaine.Mais il sont degoutant enconre Aujourd’hui et encore de delitimiser Israel en Utilisant le mot “Sauvage” C’est fous comment il s’y prend gout de dire cela.Touts pour diaboliser..Mr Ouellette quand est ce qu’on va denoncer toutes ses informations?
    Quand allons nou attaquer contre le parti pris de radio Canada? Est ce qu’une station d’etat peut etre tellement antisemite de la sorte? Est ce qu’on peut les emmener en Justice pour diffamation?
    Que peut on faire pour arreter cette haine envers les juifs?
    Cela fait un An qu’il ya eu un meutre Odieux a Itamar ou 5 membre d’une meme famille ont ete assassine dont un bebe de 5 mois…et JAMAIS radio Canada ne l’a dit..et je peut ajour une longue liste de chose que radio Canada a Omis de dire…

  4. Quelle nouvelle plus importante…

    Confusion autour de l’expulsion d’une Québécoise d’Israël

    Ou bien

    – MINUTES DE silenece en israel pour la SHOAH ou 6 millions de Juifs sont Morts…(Ctv a eu bexu reportage)

    – Vandalisme a Val Morin

    – Cela fait un an Que les membre d’une Meme famille ont ete egorge par deux palestiniens. Dont un bebe de ma famille de 2 mois Egorge…AUCUNE MENTION quand c’est arrive .

    Alors Voila le choix de radio Canada….Le president dit .Ok voila les nouvelle d’Israel..Laquelle est celle qui va deligitimiser Israel : La premiere biensure.Une quebecoise qui vient avec un groupe pour deligitimser Israel on l’appelle humanitaite… Mais c’est du potin…. Ca fait rien tant et aussi lomptenps qu’on diablosie Israel et les juifs c’est bons…

    Que fais t’on des autres nouvelles: Si je recoits de plaintes , je vais dire Oups j;ai oublie je m’en escuse..

    C’est Odieux et degoutant.

  5. Pourquoi Radio Canada prefere parler d’;une jeune quebecoise qui se fait detenri en israel pour rentrer illegalement en israel mais ne mentionne jamais. Le gouvernement fédéral dénonce le vandalisme antisémite à Val-Morin

  6. Monsieur Ouellette, j’espère que vous en parlerez!!!

    Après tout, si le Hamas le dit, ça doit être vrai, contrairement à l’historien Newt Gingrich: http://www.libertynewsonline.com/article_343_31719.php

    • J’en ai parlé sur Facebook en fait. Au risque de me répéter: Ce que Gingrich a dit n’avait rien d’exceptionnel en soi dans la mesure où tous les peuples sont des constructions plus ou moins anciennes. L’âge importe peu. Dès lors qu’une population donnée se regroupe autour d’éléments constitutifs tels qu’une langue, une culture, un territoire, ou un passé commun, il est futile de nier son existence. On peut bien sûr déplorer et condamner, comme moi, que l’ethos et le pathos du nationalisme palestinien soient la négation du peuple juif et des ses droits historiques sur sa terre ancestrale (en partie du moins). Quant au discours du dirigeant du Hamas il doit être compris dans deux contextes. Le premier, c’est l’appel du Hamas à l’Égypte et aux pétromonarchies de fournir Gaza en pétrole subventionné, dont il a besoin pour garnir ses coffres en le revendant à prix exorbitant aux Gazaouis au mépris de leur bien-être. Le second, c’est l’idéologie islamiste du Hamas pour laquelle les notions de peuple sont incompatibles avec le projet pan-islamiste de regrouper tous les peuples de confession musulmane en une seule nation: l’oumma. L’intérêt de ce discours n’est donc pas de l’utiliser pour nier le fait que la majorité des Palestiniens se conçoivent comme peuple, mais pour illustrer que le combat du Hamas n’est pas le nationalisme palestinien qui n’est qu’accessoire à ses objectifs panislamistes.

  7. Excellent essay Mr. Ouellette, I couldn’t agree with you more. But perhaps, instead of wrestling with old senile Nazis, you pay closer attention to what’s happening closer to home.

    The Outremont borough council has just imposed a moratorium on street assemblies and processions (which coincidentally ends before St. Jean Baptiste Day) in response to the request for a permit by the Congregation Toldos Yakov Yosef to hold a short candelight procession to welcome the visit of the Skver Rebbe from Brooklyn, N.Y.

    Some context: In 1978, the American Nazi Party, represented by its pro bono ACLU attorney, David Goldberger, overturned a city ordinance preventing it from marching in Skokie, Illinois, a largely Jewish suburb of Chicago. Judge Bernard Decker ruled that “the ability of American society to tolerate the advocacy even of the hateful doctrines espoused by the plaintiffs without abandoning its commitment to freedom of speech and assembly is perhaps the best protection we have against the establishment of any Nazi-type regime in this country.”

    In 2006, two young men tossed a Molotov cocktail into the entrance of the Toldos Yakov Yosef boys school, Within the followng 48 hours, the Canadian Jewish Congress convened a news conference to condemn this contemptible act.

    That same Skver community has just been denied by a government to whom it pays its taxes, such fundamental Charter rights as freedom of religion, freedom of expression and freedom of assembly.

    And where is “the organised Jewish community” now?

  8. ** Grass reproche à l’État d’Israël de vouloir éliminer un peuple (dans ce cas-ci, le peuple iranien).

    C’est horrible de dire cela !

    Il y a un chef d’État en Iran qui dit ouvertement qu’il prône l’extermination d’Israël…..

    Jason

  9. Pourquoi pardonner? Vous posez une bonne question, Monsieur.

    Les Juifs pourront-ils un jour se pardonner Auschwitz à eux-mêmes, avant de pouvoir le pardonner aux autres peuples?

    Peut-on pardonner ce qui ne peut l’être? Pardonner ne veut pas dire oublier. Pardonner ne veut pas dire accepter l’inacceptable. Le pardon accordé aux autres est souvent plus un pardon accordé à soi-même. Non par culpabilité, mais pour continuer à vivre, du mieux que l’on peut après une tragédie. Pour ne plus avoir à se tourmenter sur ce qui est arrivé, pour ne plus avoir à se poser des questions auxquelles il n’y a aucune autre réponse que la fatalité et l’impuissance du moment présent. Sans pour autant minimiser ou nier ce qui est arrivé. Sans pour autant laisser les coupables impunis, Mais vivre dans la rancoeur et la méfiance éternelle ne sert à rien. Cela nous empêche d’avancer. Il est en ainsi des individus et des peuples.Le traumatisme peut être long, très long à s’estomper. Il n’en disparaîtra pas pour autant.

    La Shoah ne disparaîtra jamais de la mémoire juive, et de celle de bien d’autres peuples. Toutefois l’utiliser et l’instrumentaliser actuellement pour poser le peuple juif en victime ne l’aide pas à avancer. Au contraire, cela ne peut que nourrir un antisémitisme plus ou moins présent selon les pays. Le peuple juif a été victime de bien des atrocités à travers les siècles. Certes, 2000 ans d’histoire marque profondément un peuple. 2000 ans de peurs et de méfiance ne peuvent pas disparaître du jour au lendemain. Même si la chose est ardue et complexe, il doit aspiré à autre chose que de se définir comme une victime. Il mérite tellement mieux que cela. Ce peuple si brillant et qui a légué tant de choses à l’humanité.

    Le peuple juif est-il le peuple élu? Peut-être. Peut-être pas. Je ne pense pas qu’il y ait un peuple élu parmi d’autres, mais je ne contesterais jamais aux juifs le droit de le penser. Car je sais d’où viens cette croyance, et surtout je sais combien elle a pu permettre aux juifs en diaspora de survivre à des époques parfois très difficiles pour eux. Pour moi, le peuple juif est un peuple parmi d’autres avec ses spécificités propres et une culture exceptionnelle parmi les plus riches que le monde ait connu.

    J’espère ne pas avoir exposé trop maladroitement mes idées.

    • Si l’election du peuple juif a pour conséquence de se faire cracher dessus par les nations depuis la nuit des temps, alors cette élection-là est une malédiction. Ce n’est probablement pas cette élection que les nations lui disputent. Encore que, pour Ahmadinejad par exemple, il semble parfois que son objectif soit d’être haï plus que les juifs, de leur contester le point focal de la haine internationale en cherchant à occuper cette place (tentative rationnelle de comprendre l’irrationnel).

  10. Pourquoi Pardonner ? – 8 avril 2012 / 15 nissan 5772 –

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: