L’UNESCO subventionne une revue palestinienne pour enfants qui glorifie Hitler

Mise-à-jour, 23.12.2011: L’UNESCO met fin à sa subvention de la revue palestinienne qui célèbre Hitler.

L’UNESCO, l’organisation qui vient d’intégrer “l’État de la Palestine” dans ses rangs, subventionne une revue palestinienne qui fait l’éloge du génocide des Juifs.

Zayzafuna, une revue pour enfants qui prétend faire la promotion de la démocratie et de la tolérance, a publié un article d’une Palestinienne âgée de 10 ans où elle raconte avoir parlé avec Adolf Hitler dans ses rêves. Selon la traduction de Palestinian Media Watch, un observatoire indépendant des médias palestiniens, la jeune Palestinienne demande au leader nazi: “Tu es celui qui a tué les Juifs?” Ce à quoi lui répond l’auteur de Mein Kampf: “Oui, je les ai tués pour que tu saches qu’ils sont une nation qui sème la destruction partout dans le monde”.

Sans surprise, la subvention de l’UNESCO ne semble pas être en péril. En réponse à une plainte déposée par le Centre Simon Wiesenthal, le bureau du directeur général de l’UNESCO a répondu: “Permettez-moi de souligner que l’UNESCO prend cette question très au sérieux et qu’elle ne peut que déplorer et condamner ces propos (…) Nous allons porter cette question à l’attention des autorités palestiniennes concernées”.

Pour manifester son opposition à la reconnaissance de “l’État de la Palestine” par l’UNESCO, le Canada a annoncé qu’il ne bonifierait pas sa contribution actuelle pour compenser l’augmentation des dépenses encourues par l’adhésion de la Palestine à l’organisme.



Categories: Antisionisme, Diplomatie

Tags: , , , , ,

26 replies

  1. “…la provision “right to secure borders” serait alors vidée de son sens.”

    La résolution ne dit pas “right to secure borders”, mais: “right to live in peace within secure and recognized boundaries free from threats or acts of force.”

    Ce n’est pas la même chose, même si right to secure borders n’aurait pas impliqué non plus l’accaparement de territoires puisque le préambule de la résolution l’interdit.

    “inadmissibility of the acquisition of territory by war and the need to work for a just and lasting peace in the Middle East in which every State in the area can live in security.”

    Quand Israël a remis le Sinaï à l’Égypte, ils n’ont pas eu besoin de retenir une partie du territoire pour se protéger. Une force internationale a assuré la paix. Le scénario pourrait être le même en Cisjordanie avec un retrait complet. Mais il est peu probable parce qu’Israël a enfreint les lois et les conventions internationales en colonisant et annexant, créant une situation impossible.

    Même un échange de territoires n’a plus de sens devant l’ampleur de ce que les Israéliens veulent garder, même si on ne connait pas tous les détails. C’est bien dommage pour les sionistes israéliens – et je le dis en pensant que les Juifs sont à leur place en Palestine – mais la situation qu’ils ont créée les forcera à moyen ou long terme à vivre dans un État binational, avec les mêmes droits pour tous. Et quand je les vois foncer tête baissé vers ce scénario en colonisant à tire-larigot, je me dis que le sionisme est vraiment tordu comme idéologie.

  2. “Le Secrétaire d’État américain de l’époque avait expliqué que le libellé prenait en considération la nécessité de modifier la ligne d’armistice de 1949 entre Israël et la Cisjordanie pour assurer une frontière défendable à Israël, d’où ” the right to live in peace within secure and recognized boundaries free from threats or acts of force”.”

    Vous faites une interprétation farfelue du libellé de la résolution qui demande à Israël de se retirer des territoires conquis durant le conflit. La nécessité de modifier la ligne d’armistice de 49 pour assurer une frontière défendable à Israël est un fantasme qui n’apparait nul part dans la résolution. Sinon pourquoi les annexions de Jérusalem et du Golan ne sont reconnues par personne?

    La déclaration d’Obama qui a été endossée par le Quartet diffère de la 242 en ce qu’elle prévoit des échanges de territoires acceptés par les deux partis. Le traité avec l’Égypte n’a pas été conclu par l’échange de territoires, mais par la restitution du Sinaï à l’Égypte. Son territoire. Ce qui est demandé maintenant aux Palestiniens est d’accepter une perte territoriale significative par rapport à 242. Des échanges à gogo dont Nétanyahou n’est même pas foutu de donner sa version comme il lui a été demandée.

    D’ailleurs, si vous êtes tellement en faveur de la proposition d’Obama, vous devriez au moins consacrer une partie du blogue à dénoncer l’expansion de la colonisation. Beaucoup de sionistes en Israël et ailleurs s’y emploient tout en souhaitant un avenir brillant à Israël.

    • – La déclaration d’Obama et la position du Quartette sur une solution fondée sur les lignes d’armistice de 49 (ou lignes de 67) moyennant des échanges de territoires se base sur le libellé de 242: “withdrawal from territories” et “right to secure borders”.

      – Si comme vous le croyez, 242 appelle Israël à se retirer de tous les territoires, la provision “right to secure borders” serait alors vidée de son sens.

      – Ce n’est pas parce que l’annexion de Jérusalem et du Golan n’est pas reconnue, que 242 appelle à un retrait complet. Quel sophisme de votre part.

      – Les Palestiniens ne peuvent rien perdre par rapport à 242, puisque 242 n’a pas été conçue pour eux. Ils ne sont même pas nommés. De fait, si les Arabes avaient accepté 242, un retrait israélien de Cisjordanie aurait signifié la ré-annexion (non reconnue aussi) de ce territoire par la Jordanie.

      – Mais si 242 n’a pas été conçue pour régler le conflit israélo-palestinien qu’il restait encore à nommer à l’époque puisqu’il s’agissait d’un conflit entre États, il aura fallu que l’OLP la reconnaisse en 1988 avant de pouvoir avancer vers Madrid et Oslo et concevoir avec Israël un processus de paix fondé sur paix contre terre, deux États pour deux peuples, etc.

      – Netanyahu peut difficilement présenter des échanges de territoires si les Palestiniens refusent de le rencontrer. En revanche, Abbas a déjà accepté le principe des échanges en 2008 et Olmert en a présenté les paramètres.

      – J’ai dit que 242 était la base du principe terre contre paix qui préside aux négociations israélo-arabes, je n’ai pas dit qu’Israël a conclu un échange de territoires avec l’Égypte.

      – Merci de me dire à quoi mon blogue devrait se consacrer, mais vous comprendrez que les conseils d’un commentateur incapable de reconnaitre que Jaffa ou Haïfa est en Israël me laissent froids. J’ai déjà formulé ma position sur les colonies dans ce blogue. Elles n’aident pas, mais pèsent moins lourd comme obstacles que le refus palestinien de reconnaitre qu’Israel n’est pas et ne sera jamais la Palestine.

  3. @David Ouellette

    “Ca veut dire qu’Israël n’a pas à se retirer de tous les territoires conquis en 1967 et c’est pourquoi leur statut final doit être négocié.”

    C’est vous qui tronquez et fabriquez mon cher.

    Résolution 242
    “Emphasazing the inadmissibility of the acquisition of territory by war and the need to work for a just and lasting peace in which every state in the area can live in security.”

    Il se rajoute plus loin:

    “Whitdrawal of Israel armed forces from territories occupied in the recent conflict.” LES territoires.
    http://daccess-dds-ny.un.org/doc/RESOLUTION/GEN/NR0/240/94/IMG/NR024094.pdf?OpenElement

    Le texte est clair, et cette occupation, et annexions pour le Golan et Jérusalem, n’ont jamais été reconnues par la communauté internationale. Ça ne peut pas être plus limpide. Dans le cas qui nous occupe, ceux qui ont le droit de leur côté sont les Palestiniens. Une paix juste doit tenir compte de ce fait,

    • “Whitdrawal of Israel armed forces from territories occupied in the recent conflict” et non pas “from THE territories” tel qu’une version antérieure et rejetée par le Conseil de sécurité le stipulait.

      Si la Résolution 242 stipulait qu’Israël devait tout simplement se retirer, elle n’ajouterait pas “the need to work for a just and lasting peace in which every state in the area can live in security”. Le Secrétaire d’État américain de l’époque avait expliqué que le libellé prenait en considération la nécessité de modifier la ligne d’armistice de 1949 entre Israël et la Cisjordanie pour assurer une frontière défendable à Israël, d’où ” the right to live in peace within secure and recognized boundaries free from threats or acts of force”.

      La Résolution 242 établissait donc la base légale de “paix contre terre” en vertu de laquelle Israël, l’Égypte et la Jordanie ont conclu la paix et sur laquelle le processus israélo-palestinien est fondé.

      Cette année, l’ONU a reconfirmé cette interprétation de 242 en endossant la vision d’Obama d’une solution basée sur les frontières de 67 dans cette déclaration du Quartette:

      STATEMENT BY MIDDLE EAST QUARTET

      The following statement was issued by the Middle East Quartet ( United Nations, Russian Federation, United States, European Union):

      The Members of the Quartet are in full agreement about the urgent need to resolve the conflict between Israel and the Palestinians. To that effect, the Quartet expressed its strong support for the vision of Israeli-Palestinian peace outlined by [United States] President Barack Obama on 19 May, 2011. The Quartet agrees that moving forward on the basis of territory and security provides a foundation for Israelis and Palestinians to reach a final resolution of the conflict through serious and substantive negotiations and mutual agreement on all core issues.

      The Quartet reiterates its strong appeal to the parties to overcome the current obstacles and resume direct bilateral negotiations without delay or preconditions. The Quartet further recommits itself to its previous statements and principles.

      http://en.wikipedia.org/wiki/United_Nations_Security_Council_Resolution_242#Land_for_peace

  4. @spritzer (personnage de mauvaise foi crasse) écrit: «Donc les frontières de 1947 n’étaient pas défendables non plus, et l’état Hébreux savait dès le départ qu’il ne se contenterait pas de ce qu’on lui donnait.
    C’est ce que vous dites?
    »

    Mais non ! 67 est la conséquence des guerre d’extermination des pays arabes qui désiraient tuer Israel dans l’oeuf , comme l’a bien expliqué M. Ouellette. 48, 49 56 et bien sûr, 67.

    Normalement je ne discute pas avec vous, car ayant expliqué tout ça déjà en élaborant le tout de long en large, sur le blogue Antagoniste.net j’ai vite vu à qui j’avais à faire. Donc, je garde mon énergie à d’autres qui désir réellement savoir et comprendre la réalité et la vérité non déformée par des lunettes roses de l’angélisme humanisme misérabilisme de la gauche.

    Allez, spritzez, comme tu nous l’avait pourtant déjà promis, ne perd donc pas ton temps avec nous… bon vent !

  5. « mais il ne vous parlera jamais des médias palestiniens, qui continuent allègrement d’enseigner la haine et de glorifier ceux et celles qui tuent des israéliens, en nommant des rues, des écoles en leurs noms. »

    Et du côté israélien tout est beau. On ne glorifie pas Baruch Goldstein, et ce qu’on enseigne dans les écoles est juste et honnête.

    “They describe them as vile and deviant and criminal, people who don’t pay taxes, people who live off the state, people who don’t want to develop,” she says. “The only representation is as refugees, primitive farmers and terrorists. You never see a Palestinian child or doctor or teacher or engineer or modern farmer.
    She describes what she found as racism– but, more than that, a racism that prepares young Israelis for their compulsory military service.”
    http://www.guardian.co.uk/world/2011/aug/07/israeli-school-racism-claim

    Et on voit les résultats dans les territoires occupés.

    __________

    « Il ne vous dira pas que Netanyahu a gelé les implantations pendant 10 mois, et que même là, abbas (sic) a refusé de se mettre à la table de négociation. »

    Et Hanaël ne dit jamais que le gel était partiel.

    « En revanche, le premier ministre israélien n’a aucunement l’intention de stopper la construction “par des promoteurs privés sur des terres appartenant à des particuliers”, ajoute le journal. Selon une récente étude palestinienne, la plupart (80 %) des implantations israéliennes en Cisjordanie sont installées sur des terres privées. »
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/10/21/benyamin-netanyahou-dispose-a-un-gel-limite-des-colonies-en-cisjordanie_1591691_3218.html

    __________

    « En 2000 et 2001, Barak offra à arafat (sic) des consesssions plus que généreuses. »

    Des concessions plus que généreuses. Voici la carte.
    http://www.passia.org/palestine_facts/MAPS/wbgs_campdavid.html

    Et une lecture des négociations où les Palestiniens devaient céder leurs droits, reconnus par la communauté internationale, contre les besoins d’Israël.
    http://www.palestine-studies.org/journals.aspx?id=7317&jid=1&href=fulltext

    Bonnes Fêtes à tous

  6. @Hanaël

    “Tout le monde sait très bien que la ligne d’armistice de 67, demandée par les pays arabes eux-même n’est pas viable pour Israel. Cette ligne n’est pas défendable, et il le sait très bien.”

    Donc les frontières de 1947 n’étaient pas défendables non plus, et l’état Hébreux savait dès le départ qu’il ne se contenterait pas de ce qu’on lui donnait. C’est ce que vous dites?

    Et vous pensez que la paix est possible dans ces conditions? Quelles concessions territoriales feraient les Israéliens de ce qu’ils se sont déjà approprié illégalement? Je suis curieux de lire votre idée qui selon vous pourrait conclure la paix.

    • Allons Spritzer, ce ne sont pas les Israéliens qui du départ convoitaient davantage de territoire, mais les pays arabes qui comptaient tuer Israël dans l’oeuf et s’accaparer de tout le territoire de la Palestine mandataire. La Jordanie y trouva son compte en annexant la Cisjordanie et l’Égypte eut comme prix de (maigre) consolation Gaza. Vous savez bien que si les voisins arabes d’Israël n’avaient pas démontré à répétition (47-49, 67, 73, etc.) qu’ils souhaitaient jeter les Juifs à la mer, il n’y aurait pas de lignes d’armistice de 1949, puisqu’il n’y aurait pas eu de guerre en 47-49. C’est aussi pourquoi la Résolution 242, base légale (avec 338) des négociations israélo-arabes, stipule que chaque État a le “droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues” et que le texte original anglais de 242 appelle Israël à se retirer “de” et non “des” territoires et que le Quartette appelle à une solution sur la base des lignes d’armistice de 49 moyennant des ajustements territoriaux.

      • “Allons Spritzer, ce ne sont pas les Israéliens qui du départ convoitaient davantage de territoire,”

        Il y a tellement de citations de Ben Gourion qui démontrent le contraire, que je ne prends pas la peine d’en citer une en particulier.
        http://www.ism-france.org/analyses/Qu-a-dit-David-Ben-Gourion–article-3664

        “et que le texte original anglais de 242 appelle Israël à se retirer “de” et non “des” territoires ”

        Et qu’est-ce que ça veut dire?

      • Ca veut dire qu’Israël n’a pas à se retirer de tous les territoires conquis en 1967 et c’est pourquoi leur statut final doit être négocié.

        Merci pour les citations tronquées, décontextualisées et fabriquées. Vous devrez faire mieux.

      • “Vous savez bien que si les voisins arabes d’Israël n’avaient pas démontré à répétition (47-49, 67, 73, etc.) qu’ils souhaitaient jeter les Juifs à la mer, il n’y aurait pas de lignes d’armistice de 1949, puisqu’il n’y aurait pas eu de guerre en 47-49.”

        N’oubliez pas de mentionner qu’en 47 les Juifs possédaient environ 6% de la Palestine mandataire. Qu’est-ce qui nous permet de juger du sentiment des Palestiniens au moment de la partition? Et à noter que c’est eux qui ont été expulsés, 700 000.

        La guerre de 73 est la seule qui n’a pas été faite à contre-coeur et avec un désavantage matériel écrasant.

  7. Et dans un autre ordre d’idée, si vous écrivez simplement « Bravo Israël ! » sur le blogue de Normand Lester (alias « Mister Knows-It-All »), votre commentaire sera probablement masqué pour cause de… mauvaise éducation ! Comme si le fait de marquer clairement son appui à Israël était devenu intolérable au Québec. Bizarre, bizarre…

  8. @shoshan

    Il est clair que vous n’acceptez pas que le peuple juif puisse avoir un pays dans cette région. En fait, je pense que vous n’en avez rien à faire que les
    Palestiniens aient leur état. Ce qui vous importe, c’est que les juifs n’en aient pas. Vos écrits sur le blog de Hétu le démontrent.

    Ne vous fatiguez pas. J’ai déjà débattu avec ce spritzer, qui avait soit dit en passant promis de ne plus revenir sur le blogue car on l’écoeurait litéralement. Mais il ne peut se retenir de revenir nous soumettre sa propagande noséeuse…

    Vous perdez votre temps. Ce spritzer est plus intéressé par le fait qu’il n’y est pas d’État Juif qu’il y est un État palestinien. Si vous auriez discutez suffisamment avec lui, vous le sauriez. Tout le monde sait très bien que la ligne d’armistice de 67, demandée par les pays arabes eux-même n’est pas viable pour Israel. Cette ligne n’est pas défendable, et il le sait très bien.

    Pour lui, tout est la faute de Netanyahu, mais il ne vous parlera jamais des médias palestiniens, qui continuent allègrement d’enseigner la haine et de glorifier ceux et celles qui tuent des israéliens, en nommant des rues, des écoles en leurs noms. Pour lui, seul Israel est l’unique responsable du stagnement actuel. Il ne vous dira pas que Netanyahu a gelé les implantations pendant 10 mois, et que même là, abbas a refusé de se mettre à la table de négociation. En 2000 et 2001, Barak offra à arafat des consesssions plus que généreuses. Qu’a fait arafat ? Il les refusa. Pire, il déclencha l’intifada, qui a fait presque 2000 israéliens innocents tués et plus de 5000 blessés à vie.

    En 2008, Olmert, a fait encore mieux. Et pourtant. abbas refusa encore. Les spritzer de ce monde ne vous diront pas non plus qu’avant 67, donc avant “les colonies”, comme ils aiment bien le rappeler, la paix n’existait pas. Demandez lui donc pourquoi .

    Il finira par vous dire ou du moins vous finirez par comprendre par ses sous-entendus, que le problème est depuis la renaissance d’Israel, que le partage était ilégitime, que cela a fait en sorte d’expulser plus de 500000 arabes de cette région, et bla bla, et bla bla. Mais il ne vous parlera jamais des 800000 Juifs explulsés des pays arabes avec rien. Il vous dira qu’avant la renaissance d’Israel, la paix y était que tout ce beau monde vivait en parfaite harmonie. Mais il ne vous parlera jamais des massacre en 1921, 1929, 1936, et bien d’autres. Ni que le mufti de Jérusalem, bien admiré par les palestiniens, a même été rencontré hitler, et qu’il désirait créer des camps de concentrations au P.O, ni que après la guerre bien des nazis ont pourtant trouvé refuge dans les pays arabes dont l’Égypte, la Syrie… Ni que même à Médine lors des conquêtes de Mohamed, ont hurlait déjà égorge égorge les Juifs, et que des tribus entières y ont été massacrés…

    Ni que le livre d’hitler: Mein Kampf est un des livre les plus populaire et vendu chez “les palestiniens” et dans les pays arabes…
    Et je pourrais continuer longtemps comme ça…

  9. Sur les frontières de 67 avec des accommodements mineurs. Israël devrait abandonner la plupart de ses colonies, et les Israéliens qui voudraient rester devraient se soumettre aux lois palestiniennes et internationales. Ou alors, un État pour les deux peuples.

  10. Puisque à l’époque ils n’ont pas accepté la partition qui leur a été imposée, et que 700 000 d’entre eux ont été expulsés, je les comprends d’entretenir l’idée de récupérer ce qui leur appartenait. Après tout, les Juifs ont langui pour une terre qu’ils ont déjà eue il y a 3000 ans, et vous ne voyez pas de problème à ce qu’ils la prennent.

    “Deux états pour deux peuples, et ce sera la paix. Pensez-y. Laissez faire les frontières pour le moment et arrêtez-vous au principe d’abord : deux états pour deux peuples.”

    Une fois que c’est dit, qu’est-ce qu’on fait avec les colonies, Jérusalem, les réfugiés, les frontières, les réparations! Nétanyahou ne veut pas soumettre une proposition pour les frontières comme le Quartet l’a demandée. Ils veulent négocier en tête-à-tête avec les Palestiniens avec toutes les cartes en main. C’est bien joli “deux états pour deux peuples”, mais Israël ne veut pas négocier SÉRIEUSEMENT. En commençant d’ABORD par arrêter l’expansion dans les colonies.

  11. “Le réfuter revient à dire qu’Israël n’a aucun droit à l’existence.”

    Oui, mais au delà des phrases ce sont les Israéliens qui occupent et colonisent depuis 40 ans un futur État Palestinien autonome et viable, ne faisant pas qu’en parler mais lui niant son droit à l’existence.

    “Les “Closed and Restricted Areas for Palestinians” deviendront “Palestinian State” le jour où les dirigents palestiniens se donneront la liberté d’accepter que le peuple juif puisse avoir un pays dans cette région.”

    Est-ce que ce pays comprend les colonies, Jérusalem-Est, la vallée du Jourdain? Si oui, un Palestinian State n’est pas possible.

    Puisque vous ne voulez pas d’UN État binational, pourquoi ne dénoncez-vous pas l’occupation, les colonies et l’expansionnisme des Israéliens? C’est plus facile de s’attarder à V-Télé, à un imam ou à une référence stupide à Hitler.

    • Parce que la source du conflit, ce ne sont pas les colonies, mais le refus palestinien tant d’un État binational que d’un État juif voisin d’un État arabe palestinien, comme vous l’admettez vous-même lorsque vous jugez irraisonnable pour les Palestiniens de reconnaître qu’un faubourg de Tel Aviv est en Israël.

    • Binational? Comme au Liban? Avec une faction palestienne qui, comme le Hezbolah, voudra avoir sa propre milice armée? Où la religion d’état deviendra l’Islam lorsque les Palestiniens seront majoritaires? Pour finalement finir avec une guerre civile?

      Il est clair que vous n’acceptez pas que le peuple juif puisse avoir un pays dans cette région. En fait, je pense que vous n’en avez rien à faire que les Palestiniens aient leur état. Ce qui vous importe, c’est que les juifs n’en aient pas. Vos écrits sur le blog de Hétu le démontrent.

      Deux états pour deux peuples, et ce sera la paix. Pensez-y. Laissez faire les frontières pour le moment et arrêtez-vous au principe d’abord : deux états pour deux peuples.

  12. La carte est à méditer, dans tous ses détails. Et elle date de 2006, la situation est encore pire.

    • Les “Closed and Restricted Areas for Palestinians” deviendront “Palestinian State” le jour où les dirigents palestiniens se donneront la liberté d’accepter que le peuple juif puisse avoir un pays dans cette région.

  13. Hitler n’a d’affaire nul part, d’un côté comme de l’autre. Traiter des dirigeants musulmans d’Hitler n’est pas mieux, et ça me fait penser au clip de Dieudonné dont Gendron parle. L’instrumentalisation de la Shoa. Et je n’aime pas le ton de Gendron, ni quand il parle des “juifs”.

    Dans le texte de PMW

    “In addition, the magazine portrays a world where “Palestine” has replaced Israel by referring to Israeli cities such as Haifa and Jaffa as places in “Palestine” or as “occupied” cites. It denies Israel’s right to exist by saying that Israel is on “stolen” or “occupied” land, and demonizes Israel and Jews.”

    Il faudrait peut-être aussi que les Palestiniens cessent de dire que les colonies sont des territoires volés et occupés. Y compris Jérusalem-Est. Revoyez la carte d’avant la partition ou celle de 67 et mettez-vous à leur place.

    • Le mufti de Jérusalem et dirigeant du mouvement national palestinien a effectivement collaboré avec les Nazis et demeure une figure vénérée. Haïfa et Jaffa son incontestablement des villes israéliennes situées dans le territoire reconnu de l’État. Le réfuter revient à dire qu’Israël n’a aucun droit à l’existence.

  14. J’espère que le nouvel ambassadeur du Canada à l’UNESCO de Paris Jean-Pierre Blackburn sera au courant de cette dérive.

    Jason

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: