Ombudsman: deux reportages de Radio-Canada contreviennent à l’impartialité et l’exactitude de l’information

En juin dernier, j’avais critiqué ici le travail biaisé et incomplet de la correspondante au Moyen-Orient de Radio-Canada, Ginette Lamarche, sur des manifestations palestiniennes et des tentatives de forcer la frontière syro-israélienne pour marquer l’anniversaire de la Guerre des Six jours. Elle y reprenait à son compte des revendications palestiniennes, faisait passer une organisation terroriste pour un “parti de gauche” et évoquait l’emprisonnement de son chef sans préciser qu’il avait participé à l’assassinat d’un ministre israélien.

Dans sa révision envoyée aujourd’hui au Centre consultatif des relations juives et israéliennes, l’ombudsman de Radio-Canada conclut que les reportages de Ginette Lamarche sur les événements de juin contreviennent à l’impartialité et à l’exactitude de l’information enchâssées dans ses propres normes.

Il est tout à l’honneur de Radio-Canada de reconnaître ses défauts, mais il est plus que temps pour elle de prendre des mesures concrètes pour redresser la qualité de son journalisme en ce qui a trait à Israël.

Via le site web du Centre consultatif des relations juives et israéliennes:

Dans un dossier aussi controversé que celui des relations israélo-palestiniennes, le choix des mots, la précision des informations livrées et l’identification de leur provenance prennent une importance particulière. Par ailleurs, le fait d’être en direct ajoute aux difficultés d’un reportage en matière d’exactitude, ce qui n’enlève rien à l’obligation du journaliste de rapporter des informations « vérifiées de manière
raisonnable ».
La journaliste aurait donc dû : attribuer aux Palestiniens la désignation du passage de Qalandya comme « symbole de leur humiliation quotidienne »; préciser que le FPLP
était aussi considéré comme une organisation terroriste; indiquer qu’Ahmad Saadate avait été condamné pour avoir commandité le meurtre d’un ministre israélien; spécifier
que l’information faisant état d’un bilan de 13 morts lors d’affrontements à la frontière entre Israël et la Syrie provenait d’une source syrienne non autrement corroborée. Elle
aurait aussi pu être plus précise dans son échange en direct sur le déroulement des événements sur le plateau du Golan. Sans entrer dans les détails, elle aurait pu, par
exemple, dire que l’armée israélienne avait servi plusieurs avertissements aux militants palestiniens avant d’en arriver à leur tirer dessus.

En ce qui concerne la question du droit de retour des Palestiniens abordée par la journaliste dans son reportage en direct, même si la question est au coeur du conflit au Proche-Orient et fait l’objet d’interprétations divergentes par les parties en cause, et bien que ce droit n’ait pas force de loi n’ayant pas été entériné par le Conseil de sécurité de l’ONU, il demeure que c’est un droit reconnu et réitéré à plusieurs reprises depuis 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies. Quoi qu’il en soit, la journaliste n’a fait qu’évoquer rapidement ce droit, revendiqué par les uns, nié par les autres, reconnu par la plupart, à deux reprises dans son reportage, essentiellement pour dire que les
réfugiés palestiniens « essaient de faire valoir leur droit de retour ».

(…)

Conclusion

Deux reportages sur des affrontements entre des Palestiniens et l’armée israélienne, diffusés le 5 juin 2011 dans des radiojournaux de Radio-Canada, ne respectent pas la valeur d’exactitude ni celle d’impartialité, du moins en apparence, telles que définies dans les Normes et pratiques journalistiques de Radio-Canada.

Lire la révision de l’ombudsman



Categories: Varia

Tags: , , ,

4 replies

  1. L’Ombudsman Pierre Tourangeau a été un militant d’extrême gauche au milieu des années 70.

    Intéressant.

    Jason

    http://quartierlibre.ca/archives0810/Pierrre-Tourangeau

  2. Bravo, David, pour avoir réussi à extirper à Radio-Canada l’aveu qu’ils ont fauté….Que feront-ils pour réparer leurs erreurs?

  3. Décidément…

    Radio-Canada donne au moins l’heure juste sur ces propres turpitudes…

    C’est toujours ça de pris.

    Édifiant.

    Jason

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: