Radio-Canada ou Radio-Palestine ?

Avec son financement public annuel à hauteur de 1,1 milliard de dollars, sa cohorte de recherchistes et de vérificateurs des faits et ses journalistes chevronnés, on s’attendrait à ce que Radio-Canada ne tombe pas aussi facilement dans le piège de la désinformation et de la propagande comme jeudi soir dernier à l’émission 24 heures en 60 minutes.

Et c’est pourtant bien ce qui est arrivé lorsque l’animatrice Anne-Marie Dussault et son invité, le spécialiste du Moyen-Orient Sami Aoun, ont illustré le discours du président Barack Obama sur le Moyen-Orient avec “une carte de la Palestine” représentant non pas l’évolution territoriale du conflit israélo-arabe, mais bien plutôt le révisionnisme historique palestinien négateur de légitimité israélienne, à savoir, le mythe de la dépossession d’un État palestinien fictif par Israël.

En effet, pour illustrer les frontières de 1967 sur la base desquelles le président Obama voudrait asseoir la création d’un État palestinien, Mme Dussault a présenté une carte qui, à ses dires, représente “ce qu’était la Palestine avant la création de l’État d’Israël” et qui, selon le distingué professeur Aoun, démontre “le grignotement, l’érosion du territoire en faveur des Israéliens”.

Or, cette carte n’est pas l’oeuvre de journalistes, d’historiens ou de politologues, mais un document de propagande qui a fait tâche d’huile sur internet, plus particulièrement sur les sites militants pro-palestiniens, islamistes et révisionnistes, pour présenter sous un faux jour les concessions territoriales israéliennes offertes aux Palestiniens lors du Sommet de Camp David (2000) et rejetées sans contre-proposition par Yasser Arafat.

Analysons de gauche à droite cette carte présentée par Radio-Canada comme une illustration factuelle de l’évolution territoriale d’une Palestine, réduite selon Mme Dussault, à un “gruyère”, par le “grignotement” de présumés rongeurs israéliens.

Phase IPalestine et Israël 1945

Mandat britannique de Palestine original avec la Transjordanie arabe

Le premier panneau de la carte est le plus mensonger de tous, car il suggère à la fois un État palestinien et l’existence en 1945 de deux États, l’un juif, l’autre palestinien.

Or, en 1945, il n’existait pas plus d’État israélien (fondé en 1948) qu’il n’existait un État palestinien à cette date ou à tout autre moment de l’histoire.

La seule “Palestine” qui existât à l’époque était ce territoire administré par l’Angleterre depuis que la Société des Nations lui avait confié le mandat de gouverner trois anciens districts administratifs de l’ancien Empire ottoman et qu’on nommera “Palestine”.

De plus, dès 1922, les Britanniques détachèrent 74% (!) de ce territoire, sur une partie duquel devait prendre forme un “foyer national juif”, pour former un nouvel État arabe, la Transjordanie (la Jordanie actuelle à majorité palestinienne arabe), sur lequel les Anglais interdirent aux Juifs de s’établir (voir carte ci-contre). Autrement dit, la Transjordanie ne grignota pas, mais engloutit la majeure partie de “ce qu’était la Palestine avant la création de l’État d’Israël”, sans que ne bronchent les Arabes palestiniens.

En outre, la carte présente des “territoires palestiniens” (en vert) et des “territoires juifs” (en blanc), alors que le seul souverain sur le territoire était l’Angleterre et que la majorité des terres appartenait à la puissance mandataire britannique. Pis, loin d’être cantonnés aux îlots blancs sur la carte, les Juifs étaient installés partout sur ce que restait du territoire de la Palestine mandataire britannique après la création de la Transjordanie arabe, y compris sur le territoire qu’on appellera plus tard la Cisjordanie. Quant à la zone triangulaire au sud de la carte, le désert du Néguev, elle était, à l’exception de tribus nomades bédouines, virtuellement inhabitée.

Phase 2Onu Répartition 1947

Le second panneau de la carte représente fidèlement le plan de partage onusien de 1947. Or comme il est précédé d’un panneau présentant un territoire arabo-palestinien souverain, mais clairsemé de trous de gruyère blancs “israéliens”, le plan de partage, ainsi présenté, parait hautement injuste et implique mensongèrement qu’on a amputé un pays de son territoire pour en créer un second, l’État juif.

Bien entendu, Mme Dussault et le professeur Aoun se sont bien gardés d’informer leur public que ce plan fut accepté par les Juifs et rejeté par les Arabes qui déclarèrent une guerre d’annihilation au nouvel État en 1948-49, guerre qu’ils perdirent.

Phase 3 – 1949-1967

Le troisième panneau prétend illustrer Israël et la Palestine de 1949 à 1967. Or la réalité des “territoires palestiniens” que ne montre pas la carte est qu’au sortir de la guerre de 1948-49 la Bande de Gaza est occupée par l’Égypte et Jérusalem-Est et la Cisjordanie annexées par la Jordanie. Ce n’est donc pas Israël qui a empêché les Palestiniens d’établir leur État sur le territoire attribué par l’ONU, mais l’Égypte, la Jordanie et l’opposition des Arabes palestiniens à l’existence d’un État juif sur une partie de la terre ancestrale du peuple juif.

Phase 4 -2000

Enfin, le quatrième panneau prétend présenter ce qui reste de la Cisjordanie palestinienne à cause de la colonisation israélienne, à savoir, un “gruyère”, selon les dires de Mme Dussault. Or ce que montre cette carte sont les zones A, B et C de la Cisjordanie. Les zones A et B (en vert) représentent respectivement le territoire cisjordanien administré (A) par l’Autorité palestinienne et (B) conjointement par Israël et les Palestiniens en vertu des Accords d’Oslo. La partie blanche représente le territoire administré uniquement par Israël.

Or, selon cette carte et les explications de Mme Dussault, la partie blanche représenterait les colonies israéliennes! Imaginez, Israël aurait colonisé 59% du territoire cisjordanien à en croire Radio-Canada, ce qui est complètement faux, puisque les colonies n’occupent en réalité que 1,4 % de la superficie de la Cisjordanie ou, tout au plus, 10% si on inclut leurs périmètres de sécurité. Mais l’aspect le plus mensonger de ce panneau reste la suggestion, reprise par le professeur Aoun et Mme Dussault, voulant que la zone blanche soit perdue pour les Palestiniens. Car dans les faits, si les Palestiniens n’avaient pas rejeté les concessions territoriales israéliennes à Camp David (2000) et au Sommet de Taba (2001), ils auraient récupéré la meilleure partie de ce territoire (Camp David) ou sa totalité (Taba). De plus, les Palestiniens n’ont jamais répondu aux propositions du premier ministre Ehud Olmert en 2008 qui leur aurait également permis de recouvrer pratiquement toute la Cisjordanie, moyennant des échanges de territoire.

Source: Le Monde Diplomatique
Source: Foundation for Middle East Peace

Il y a longtemps que j’ai cessé de considérer Radio-Canada comme un média crédible sur la question du conflit israélo-arabe. Que ce soit la diffusion d’un “documentaire” jugé a posteriori par son ombudsman comme indigne de diffusion ou les multiples erreurs, silences, inversions des faits et propos outrageux sur Israël et le conflit reconnus comme tels par l’ombudsman de la société d’État, la couverture radio-canadienne du conflit est marquée par l’incompétence et un parti pris anti-israélien éhontés. Avec la diffusion de cette carte, Radio-Canada a décidément atteint le fond du baril.



Categories: Médias

Tags: ,

21 replies

  1. Je suis arabe chrétienne de nationalité israélienne, et je trouve radio Canada est plus crédible que les dizaines des chaines israéliennes qui refusent d’informé les israéliennes sur la vérité et sur les exactions de l’armée israélienne derrière le mur de la honte. Malheureusement suit à vos répétitives plaintes infondées et injuste contre Radio Canada, on sent l’auto censure et la désinformation s’installe et je voudrai vous dire que vous participer comme le lobby sioniste au Canada comme en EU et aux USA à la destruction de l’Etat d’Israël. Dénoncer les crimes commises par l’armée israélienne en Cisjordanie et Gaza, ainsi que les crimes faites par les colons en Cisjordanie (de 80 000 colons avant les accords d’Oslo a 680 000 aujourd’hui) est un droit vu que Israël est un Etat connu par NU. Vu ne connaissez pas ce que ce passe ici, et quand des vraie Journaliste essaye de vous informé sur une petite partie des crimes commis par Israël vous devenez hystérique et vous empêcher les autres gens de connaitre la vérité.
    Je vous conseil de faire un travail sur vous même pour vous signé de cette haine qui vous grogne.
    SVP Radio Canada, ne faite pas d’auto censure acause des comportements des gens irresponsable et continuer d’informé ceux qui désire que cette région vie en paix et non pas la destruction et la propagande sioniste.
    Israélien et Palestiniens ont besoin de vous!!!

  2. Ce n’est pas pour rien que Radio Canada s’appelle maintenant Radio-Cacanada !

  3. Je me Demande ce Matin a Radio Canada….Ou Radio Palestine..
    j’etais outre la Journaliste ne Parle meme plsu d’ israel, elle parle maintenant de palestine..
    On veut maintenant enlever le mot Israel des Nouvelle…
    Ce matin, ou lui de dire les frontiere de 67 ..Elle Dit les frontiere avec la palestine…
    wow ca continue la desinformation..
    On essaye tout pour ne pas dire le Mot Israel

  4. @France « Confirmé, vous êtes aveugle.
    »

    Et vous, de mauvaise foi crasse et d’ignorance à faire pleurer.

    Et, ne vous en déplaise, l’Histoire sur le P.O vous ne la savez pas. Vous vous réfèrez qu’à une propagande qui roule sa bosse depuis 60 ans !
    Bravo, David pour l’exposé.

  5. Une autre chose que je fais d’une facon quotidienne c’est d’ecrire a notre premier ministre afin d’enlever les subventions a radio Canada

  6. SVP je demande a vour tous d’ecrire et de rouspeter a radio canada plus communement appeler radio Palestine….C’est la seule facon qu’on aura une certaine reponse ..Nous tous nous ecrivons

  7. Confirmé, vous êtes aveugle.

  8. Étant donné que vous semblez incacable d’interpréter les panneaux de la carte présentée par R-C …

    Phase I – Palestine et Israël 1945

    Ne suggère aucunement l’existence de 2 états en 1945 mais uniquement le territoire qu’occupait respectivement les palestiniens et les juifs (kibboutz) à cettte époque. Le seul mensonge est d’affirmer autre chose que ce que tout le monde connaît pour en entendre parler depuis + de 60 ans.

    Phase 2 – ONU Répartition 1947

    Le second panneau de la carte représente fidèlement le plan de partage onusien de 1947. Le plan de partage, ainsi présenté, démontre uniquement les faits … Qu’une grande partie des terres appartenant au peuple palestinien (même si pas encore un pays) a été amputé pour en créer l’État juif.

    Quel intérêt de mentionner que ce plan fut accepté par les Juifs? Pourquoi en aurait-il été autrement? Ils obtenaient ce pourquoi ils ont fricoté avant même la déclaration Balfour de 1917; l’établissement d’un « foyer national juif ».

    Il eut été plus significatif de rappeler que cette partition visait la création de 2 États; l’un juif, l’autre Palestinien; le 2e n’existant toujours pas en date d’aujourd’hui.

    Phase 3 – 1949-1967

    Le 3e panneau illustre l’État d’Israël et les territoires palestiniens de 1949 à 1967. Le fait que les territoires soient occupés par l’Égypte et que Jérusalem-Est et la Cisjordanie aient alors été annexées par la Jordanie n’y changent rien; ils demeurent les territoires palestiniens.

    Phase 4 -2000

    Le 4e panneau présente ce qui reste de la Cisjordanie palestinienne dues à l’occupation et à la colonisation israélienne, à savoir, un « gruyère ».

    Les colonies n’occupent pas que 1,4 % de la superficie de la Cisjordanie ou, tout au plus, 10% en incluant leurs périmètres de sécurité. Votre calcul est erroné justement en raison notamment des nombreuses routes d’accès exclusivement réservées aux juifs, et qui sillonnent tout le territoire.

    La carte suivante démontre la situation en 2009 et laisse clairement voir que les colonies israéliennes illégales et leurs voient d’accès occupent environ 30% de la Cisjordanie.
    http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/cisjordanie

    Ce dont vous faites abstraction est que l’occupation, la colonisation et l’annexion d’une partie des territoires palestiniens par Israël est totalement illégale. Les Palestiniens ne devraient pas même avoir à négocier avec l’État d’Israël puisque ces territoires n’appartiennent pas à Israël. Une terre a été donnée aux juifs pour en faire leur État. Les Palestiniens ont aussi droit à leur État.

    • Phase I – Palestine et Israël 1945

      Ne suggère aucunement l’existence de 2 états en 1945 mais uniquement le territoire qu’occupait respectivement les palestiniens et les juifs (kibboutz) à cettte époque. Le seul mensonge est d’affirmer autre chose que ce que tout le monde connaît pour en entendre parler depuis + de 60 ans.

      Vous me dites que je suis incapable d’interpréter la carte. Je crains que ce soit plutôt vous qui ne sachiez pas lire. Le panneau est intitulé “Phase I – Palestine et Israël 1945” et a donc la prétention d’illustrer deux États. Ni les Palestiniens arabes, ni les Palestiniens n’occupaient tout ce territoire. Et les Palestiniens étaient loin d’en être les propriétaires non plus. Vous le sauriez si vous lisiez des sources historiques au lieu de vous contenter de propagande.

      Quel intérêt de mentionner que ce plan fut accepté par les Juifs? Pourquoi en aurait-il été autrement? Ils obtenaient ce pourquoi ils ont fricoté avant même la déclaration Balfour de 1917; l’établissement d’un « foyer national juif ».

      Tout l’intérêt est là. Si les Palestiniens n’ont toujours pas d’État, c’est qu’ils ont refusé tous les plans de partage et toutes les concessions territoriales israéliennes. C’est le nerf du conflit. Le problème n’a jamais été la création d’un État palestiniens, mais d’accepter un État juif. Merci, en passant, de confirmer que seuls des gens qui ont une estime assez basse des Juifs pour dire qu’ils ont “fricoté” leur État peuvent accréditer cette carte ridicule.

      Phase 3 – 1949-1967

      Le 3e panneau illustre l’État d’Israël et les territoires palestiniens de 1949 à 1967. Le fait que les territoires soient occupés par l’Égypte et que Jérusalem-Est et la Cisjordanie aient alors été annexées par la Jordanie n’y changent rien; ils demeurent les territoires palestiniens.

      Au contraire, c’est hautement significatif. Ce ne sont pas les Israéliens qui ont empêché les Palestiniens d’établir leur État sur ces territoires, mais l’Égypte et la Jordanie.

      Une terre a été donnée aux juifs pour en faire leur État. Les Palestiniens ont aussi droit à leur État.

      On est d’accord, 2 États pour 2 peuples. Mais pourquoi les Palestiniens refusent-ils toutes les offres qui leur auraient donné la quasi-totalité ou l’équivalent de la totalité de la Cisjordanie? Seraient-ils encore en 1947? Non à tout État juif?

      • Le panneau n’est pas intitulé « Phase I – Palestine et Israël 1945″ . C’est la carte qui est titrée “Palestine et Israël” pour désigner de quels territoires il s’agit et non pas si les territoires illustrés, à un moment ou un autre sont ou ne sont pas encore des États.

        1945, ONU Répartition 1947, 1949-1967, 2000 désignent les dates des panneaux ou “phases” présentés en dessous, illustrant des changements importants dans la répartition du territoire. Ces libellés auraient dû être inscrits au dessus de chacun des panneaux. Les Palestiniens n’étaient effectivement pas propriétaires du territoire en 1945 mais ce territoire était néanmoins majoritairement habité par des palestiniens arabes, tel que l’indique les sources historiques.

      • Confirmé, vous ne savez pas lire.

  9. radio canada = radio poubelle
    une de plus
    dommage

  10. Je suis totalement d’accord sur les commentaires de M. Ouellette.
    Les cas de Radio-Canada ,n’est unique. la plupart des Mass Medias sont plein de bias.
    Les Directeurs, les Chef Editoriaux etc. ne font rien pour corriger ce manque
    d’honnêteté de la part des journalistes avec une claire et –pas de tout subtile–
    inclinaison vers la gauche. Non seulement le manque d`objectivité laisse a désirer,
    mais aussi la profondeur de leur réportages. Ils ne vont pas au fond des faits et
    les causes des événemnets.
    Et pourtant ils se dissent objectifs et impartiaux.
    Le résultat de leur facon de faire , donne une publique ignorant et désinformé.
    Mais leur temps est révolu…
    la net se charge de faire le travail queìls ne veulent faire…
    et moi je fait tout mon possible pour leur contrer a travers cet
    moyen.!
    Cèst pour cela que je les envoye des courriels que contienent des infos que ils ne reportent
    bien suivant…pour que ceux que les lissent sachent que la net est un autre moyen de parvenir a des milliers, voir millions de personnes.

  11. Bon Matin Soleil Honorable tout le Monde !

    Grands mercis pour ce Radio-Palestinos de la SRC, une Société qui, tout compte fait, cherche moins la Justesse de l’Information que du “salissage” ou du “sabotage” susceptible d’entraîner son Auditoire (qui vérifie rarement : croyance oblige !) dans le Chemin de la Désinformation, de la Médisance, notamment (bizarre ?) … sur-contre Israël et la Communauté.

    Des fois, il est comme toujours étonnant d’observer que la SRC prend ce Risque de Parti pris ce, sans assumer de frais ni de responsabilité ; une Société d’État libre et sans Patron éveillé !

    SRC : Futur Prix Citron-Médias ? 23 mai 2011 / 19 iyar 5771 –

  12. Je n’en reviens tout simplement pas. J’avais déjà vu cette carte révisionniste sur youtube, mais jamais je n’aurais pensé que la SRC l’aurait utilisée SÉRIEUSEMENT pour expliquer le conflit au MO. Indigne d’une chaine de télévision qui se veut le moindrement respectable.

    Serait-ce M. Aoun qui leur aurait fourni cette carte? Seraient-ce les “recherchistes” de la SRC qui auraient déniché cette imposture sur Internet (source d’informations très sérieuse comme tout le monde le sait) et qui auraient demandé à M. Aoun de déblatérer sur ce que cette carte serait sensé (faussement) représenter?

    Peu importe le cas, M. Aoun ne doit plus être considéré comme spécialiste du MO. Fini. F-i-i-n-ni-ni. Si la SRC réussi à se rendre compte de leur grossière erreur et, surtout, à le reconnaître, elle devra se résoudre à ne plus l’inviter (et surtout ne pas le remplacer par M. Yakov Ravkin, encore moins Rachad Antonius, le genre de “spécialistes” que la SRC préfère).

    M. Aoun aurait dû, justement en tant que spécialiste, se dissocier de ce document de propagande mensongère et, au mieux, informer la SRC de la non validité de cette pseudo-carte de la Palestine. M. Aoun vient de perdre absolument toute crédibilité, malgré que je l’ai déjà trouvé par moment un tant soit peu objectif (ouf! difficile à dire) dans certaines de ces analyses.

    M. Ouellette, serait-ce trop vous demander d’engager (encore une fois), sous l’égide du Comité Québec-Israël, une plainte auprès de l’ombudsman de Radio-Canada? Vous faites tellement bien ça. Je penses que les arguments en faveur d’une désinformation (volontaire ou non) de la SRC sur ce sujet sont évidents. Merci de l’excellent travail que vous faites pour remettre les pendules à l’heure concernant le conflit au MO.

  13. Les journalistes et les recherchistes de radio-Canada ne sont pas objectives, sont pro arabe et pro palestinien à cause de leur origine. Je ne rencontre pas de journaliste d’origine juive. il est très facile de faire croire la version Arabe du conflit israelo-palestinien quand l’histoire n’est pas une matiere enseignée. D’autre part Il est flagrant que les chefs d’antenne ne font pas leur travail d’information et oublie que la verité a deux faces.

  14. @Jean-Luc, de mémoire, la couverture radio-canadienne du conflit a toujours été exécrable, peu importe les inclinaisons du parti au pouvoir. Mais il est vrai que la SRC repousse les limites depuis que le PCC est au pouvoir.

  15. C’est, de plus en plus, préoccupant, ce qui se passe, à Radio-Canada, depuis que Harper est au pouvoir!!! Toute la désinformation anti-israélienne, voire même antisémite, et toute la propagande réchauffiste et pro-Registre des armes à feu, semblent avoir connu leur apogée, depuis que les conservateurs sont au pouvoir!!!

    On dirait que Radio-Canada pouvait encore avoir un semblant de crédibilité, dans ces dossiers-là, quand les libéraux étaient au pouvoir!!! Suis-je le seul à trouver ça???

    Est-ce que toute cette désinformation qui est planifiée (ça fait trop d’erreurs journalistiques, pour que ça ne soit pas planifié) n’a, pour le seul et l’unique but, d’attaquer, indirectement, les conservateurs, concernant leur position, dans ces dossiers-là, hein???

  16. Au contraire il faut écouter Radio canada pour que plus de monde demande une information vérifiée et non biaisée.

  17. M. Ouellette, qu’attend la communauté juive pour intenter un procès collectif à cette radio poubelle, d’une propagande aussi partisane qu’est, cette télévision d’Etat ? Il est grand temps, qu’elle soit remise à sa place ! Il y a longtemps que je ne lis ni n’écoute cette télévision, qui est, depuis longtemps passer maître dans la fabulation, le mensonge et la propagande partisane !

    Cette télévision, est semblable en tout point à l’AFP de France ! Assez, c’est assez ! Elle atise la haine anti juive, anti israélienne, par des informations aussi bêtement tronquées !

    Combien de gens, voyons-nous, sur les blogues québécois, qui se croit informé, parce que radio-Canada l’a dit …

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: