Les voeux pieux d’Agnès Gruda

La chroniqueuse Agnès Gruda soutient ce matin dans La Presse que le projet de gouvernement d’union nationale entre le Fatah et le Hamas “est un pas positif, favorisant la stabilité, la paix et la démocratie chez les Palestiniens” et juge que son “rejet absolu, sans autre forme de procès” par Israël n’est pas justifié.

Pour ce faire, Mme Gruda cite à l’appui un article d’ Aaron David Miller, un ancien conseiller chevronné du département d’État américain sur le conflit israélo-arabe, paru dans Foreign Policy:

Pour le président Abbas, la réconciliation est devenue nécessaire parce que les probabilités de négociations avec Israël frôlent le zéro absolu, explique Aaron David Miller, dans le magazine Foreign Policy.

À défaut de négociations, l’Autorité palestinienne se dirige vers une proclamation unilatérale d’un État souverain, potentiellement dès septembre. «Mais il serait difficile de proclamer un État virtuel en Cisjordanie et à Gaza alors qu’une faction rivale contrôle ce dernier territoire et s’en sert pour lancer des roquettes sur Israël», écrit l’analyste.

Et de conclure, Mme Gruda, à partir du texte cité, que l’entente ne met pas en péril les perspectives de paix comme le soutient Israël:

“En d’autres mots’, écrit Mme Gruda, “le Fatah se rabat sur la réconciliation non pas pour torpiller les perspectives de paix avec Israël, mais précisément parce que celles-ci sont inexistantes! S’il tend la main au Hamas, c’est pour montrer sa capacité de gérer un État palestinien uni. Et gagner en crédibilité sur la scène internationale”.

Or tout l’article de M. Miller tend plutôt à démontrer que les craintes d’Israël sont justifiées. En fait, dès le second paragraphe, M. Miller écrit que:

“Israël a raison d’être méfiant”, car, poursuit-il au paragraphe suivant, “il est peu probable que l’entente entre le Fatah et le Hamas ne produise d’unité ou n’améliore les perspectives de paix; en fait, il pourrait en cours de route rendre plus difficile la réalisation de négociations sérieuses et d’un accord”.

Alors que Mme Gruda conclut à partir du texte de M. Miller que Mahmoud Abbas et le Fatah cherchent  “à gagner en crédibilité sur la scène internationale”, M. Miller soutient que c’est précisément le contraire qui va se produire:

Abbas est aussi en train de sacrifier son objectif de longue date de conquérir le coeur et l’esprit de la communauté internationale. S’enchaîner au Hamas et à ses déclarations extrémistes et antisémites mine sa crédibilité internationale.

Mme Gruda a bien entendu le droit d’applaudir l’entente entre le Fatah et le Hamas, mais qu’elle s’abstienne de prêter à un expert du conflit israélo-arabe ses propres voeux pieux.



Categories: Médias, Moyen-Orient

Tags: , , , , ,

7 replies

  1. L’Idiote Utile par excellence.

    Ce que Sartre fut pour le communisme, Gruda et cie font de meme pour l’Islamisme.

    Traduction de Islam’s Useful Idiots, par Amil Imani:

    Les Idiots Utiles sont naïfs, ils sont bêtes, ils sont ignorants des faits, ils sont des idéalistes irréalistes, ils sont rêveurs et ils sont dans le déni ou délibérément trompeurs. Ils viennent des rangs des mécontents chroniques. Ils sont anarchistes, ils sont des révolutionnaires en herbe, ils sont des névrosés qui sont en guerre avec la vie, ils sont des mécontents aliénés du gouvernement, des entreprises et d’à peu près toutes les institutions de la société. L’Idiot Utile peut être un milliardaire, une star de cinéma, un universitaire de renom, un homme politique, ou venir de tout autre segment de la population. Sans doute la plus dangereuse variante de l’Idiot Utile est le « Politiquement Correct ». Il maîtrise l’art de l’euphémisme, de l’évitement, du double langage, et de la tromperie pure et simple… [i.e. Agnes Gruda]

  2. 3 Lyyar 5771,

    Ne soyons pas dupes comme certains idiots utiles internationaux et ceux de L’O.N.U. pour croire que ce vaudeville arabe, Fatha-Hamas, en est un de réconciliation fraternelle.

    L’enjeu de cette mascarade arabe est un beau chèque de B.S. de 5 milliards de dollars pour ces chers opprimés du Proche-Orient.

    J’espère qu’Israël ne négociera jamais avec le Hamas et pour ce qu’est d’une certaine reconnaissance étatique arabo-palestinienne de la part de l’Assemblé Générale de l’O.N.U., ça n’aurait aucune portée juridique internationale.

    Entre temps nous aurons certainement des occasions de voire le Fatha et le Hamas se tirer le chignon, pour qui empochera la cagnotte.

    http://lessakele.over-blog.fr/article-retour-des-tensions-entre-hamas-et-fatah-73295635.html

  3. Chabbat chalom soleil honorable tout le Monde.

    Grands mercis pour ce “Voeux Pieux” d’Agnès ; un Voeux qui confirme que Mme Gruda aime parfois, ou toujours, “Niaiser” !

    Pövre Dame, va ! – 7 mai 2011 / 3 Iyar 5771 –

  4. Merci de mettre la plus part des journaleux québécois et occidentaux, dans leur incapacité de saisir et de comprendre le P.O.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: