Quand la presse arabe dénonce le front du refus de la paix

Ahmed Al-Jarallah, rédacteur en chef du quotidien koweitien Al-Seyassah

Je suis toujours étonné de constater qu’il est plus courant de fustiger le front du refus arabe dans la presse arabe que dans la nôtre.

Dernier exemple en date, Ahmed Al-Jarallah, rédacteur en chef du quotidien koweitien Al-Seyassah(La Politique), dénonce aujourd’hui la politique d’interférence syrienne dans le processus de paix pour le compte de son allié iranien.

La Syrie s’est volontairement transformée en façade pour l’Iran dans la région sous prétexte de résistance, de confrontation et d’opposition à Israël. Pendant 40 ans, nous n’avons jamais entendu un seul coup de feu sur le Golan qui n’a pas été libéré par l’alliance syro-iranienne. La Syrie n’a pas permis aux nations arabes de résoudre la crise palestinienne. Plutôt, elle a confronté les Palestiniens afin de prévenir la mise en oeuvre de solutions pacifiques. Elle a appelé à des pourparlers indirects avec Israël non pas pour libérer le Golan, mais pour gagner du temps pour le projet nucléaire iranien. (Source)



Categories: Diplomatie, Moyen-Orient

Tags:

3 replies

  1. Non, ssauvé : Rabin a été assassiné par Ygal Amir, pas par toute une branche politique israélienne.

    Et non encore, ssauvé : Israël n’a pas arrêté de faire des concessions de toutes sortes pour parvenir à la paix, et ce, jusqu’à un point suicidaire. Les concessions maximales ont été faites par le gouvernement Olmert en 2008, qui proposait de céder à TOUTES les exigences de la partie palestinienne. Mais cette dernière, comme à son habitude, a rejeté l’offre israélienne. L’Autorité Palestinienne ne veut pas la paix avec Israël, mais elle veut le soutient financier des Etats-Unis qui lui est pleinement donné sous condition de participation aux pourparlers avec Israël en vue de parvenir à la paix. Il faut donc, pour l’AP, s’investir suffisamment pour recevoir cette rétribution mais pas assez pour sceller un accord avec l’Etat qu’elle a juré de détruire. Aujourd’hui, elle a réussi à amasser suffisamment d’argent pour dire merde aux pays donnateurs et c’est ce exactement qu’elle a fait : Mahmoud Abbas (appelé le plus souvent dans le monde arabe par son nom de guerre jihadiste “Abu Mazen”) a tout dernièrement dit, il y a tout au plus un mois, aux Etats-Unis qu’ils pouvaient garder leur argent s’ils utilisaient celui-ci pour faire pression afin de pousser la partie palestinienne à faire des concessions et n’est d’ailleurs pas disposé à revenir à la table des négociations qu’elle a quitté en claquant la porte sous le prétexte fallacieux, alors que la paix était à portée de main, qu’Israël voulait qu’il soit stipulé sur l’accord signé “deux Etats pour deux peuples” afin de prévenir toute tentative d’en finir avec Israël.

  2. Bien juste !

    Merci pour avoir trouvé ce texte, c’est apprécié.

    Je vous invite à autant de rigueur avec Israël qui ne semble pas faire grand chose pour la paix. N’est-ce ce pas Rabin qui fut tué par l’extrême droite Israëlienne ?

Trackbacks

  1. Antagoniste.net- Site d'opinions libertariennes : âmes sensibles s'abstenir ! » Divisions arabes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: