Intimidation à l’UQAM

(10 février 2012 – Pour la seconde fois depuis la publication de ce billet, honteux de leur perturbation de la conférence, nos valeureux militants anti-Israël ont demandé à un site d’hébergement de vidéos de retirer leur minable exploit de la vue du public en invoquant leur droit à la vie privée alors que le vidéo documente une activité publique).

Intimidation à l’UQAM from DavidOuellette on Vimeo.


(Youtube considère qu’une vidéo documentant un incident de nature publique viole ses conditions d’utilisation. Voici donc en encore la vidéo d’étudiants de l’UQAM perturbant la conférence du professeur Emmanuel Navon, perturbation dont ils ne sont pas si fiers à juger des plaintes qui auront conduit Youtube à censurer la vidéo.).

Décidément, aux yeux d’une certaine gauche “solidaire”, la liberté de parole et de rassemblement semble être son privilège exclusif.

Le 24 mars dernier, un groupe d’étudiants récemment accrédité par la direction de l’UQAM, la Coalition pour la justice en Palestine, coparrainait une conférence d’Amir Khadir sur la campagne de boycott anti-israélien promue par Québec Solidaire et plusieurs syndicats. Une porte-parole de la Coalition y annonça la conférence prochaine du politologue israélien Emmanuel Navon à l’UQAM et incita le public à perturber cette activité organisée par le département de science politique:

“On a fait des pieds et des mains pour qu’il ne mette pas un pied ici à l’UQAM (…) C’est inadmissible et je vous invite tous à aller sur le site de l’UQAM, tappez Emmanuel Navon (épelle son nom). Venez à la conférence et faites-lui comprendre que, bon sang, il n’est pas le bienvenu ici, il n’est pas le bienvenu ni à l’UQAM, ni à McGill, ni à Concordia, nulle part à Montréal. Donc je vous invite tous à venir à cette conférence-là, puis on va avoir du fun“.

Chose promise, chose due, les militants de la Coalition se sont pointés, hier midi, pour perturber avec fracas la conférence du professeur Navon sur “la géopolitique de l’énergie à l’âge de la globalisation et de l’instabilité au Proche-Orient”. Avant de prendre place parmi les auditeurs de la conférence, des étudiantes avaient tranquillement tapissé l’entrée de la salle de conférence de dénonciations de l’universitaire israélien et d’affiches annonçant une contre-conférence simultanée des professeurs Rachad Antonius et Dan O’Meara, ce dernier s’érigeant pour l’occasion en grand inquisiteur afin de dénoncer son collègue israélien comme un “propagandiste” indigne d’être entendu dans un forum universitaire et, dans le même souffle, draper le boycott et le musellement des universitaires israéliens dans la défense vertueuse de la discussion ouverte!

Tandis que ces deux professeurs pontifiaient entre eux, plutôt que débattre avec le conférencier invité, le professeur Navon prononçait sa conférence sur les enjeux du monopole énergétique pétrolifère dans le calme. En revanche, à peine la période des questions ouverte, une étudiante s’est levée pour s’égosiller dans une harangue anti-israélienne, aussi agressive que décousue, comparant notamment la “nakba” ou catastrophe en arabe, terme utilisé par les Palestiniens pour désigner la fondation d’Israël, à l’Holocauste. Si son intervention, peu civile, il est vrai, a regrettablement été huée par plusieurs personnes, le professeur Navon a néanmoins eu la décence et la classe de répondre aux accusations de la jeune femme, malgré ses interruptions intempestives. Il est à craindre que cette leçon de civilité et cette démonstration d’esprit universitaire de la part du “propagandiste” auront sans doute échappé aux néo-maccarthistes en herbe.

Puis, alors que la conférence tirait à sa fin, un autre groupe d’étudiants est entré, dont certains commencèrent à photographier les membres du public et se mirent à scander à pleins poumons “sionistes meurtriers!”, tandis que d’autres étudiants frappaient en cadence le mur extérieur de la salle de conférence. C’est alors que les deux gardes de sécurité qui avaient été postés à l’entrée de la salle sont intervenus dans le brouhaha général pour rappeler à l’ordre, sans succès, les trublions. Quelques minutes plus tard, cinq gardes de sécurité ont escorté pour sa sécurité le conférencier à la sortie de l’université.

Que ce soit la campagne de harcèlement contre Yves Archambault de la boutique Le Marcheur qui entre dans son septième mois et s’est étendue à une seconde boutique de la rue Saint-Denis ou les tentatives de déni de parole à l’encontre d’un universitaire sous prétexte qu’il est israélien, il devient amplement clair que les militants de la campagne de boycott anti-israélien affichent le plus grand mépris pour les libertés fondamentales de notre société et qu’ils poussent l’odieux jusqu’à calomnier les cibles de leur campagne. C’est ainsi qu’Amir Khadir a même osé prétendre lors de sa conférence du 24 mars que M. Archambault était un donateur du Parti libéral du Québec et de l’Action démocratique du Québec, une calomnie que réfute catégoriquement le principal intéressé.

Et tout porte à croire que ça n’ira pas en s’améliorant. L’autre parrain de la conférence d’Amir Khadir du 24 mars dernier était le groupe de pression Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO). Cette organisation, présidée par l’ancien parlementaire fédéral Warren Allmand, se veut  la voix raisonnable et civile du lobbying pro-palestinien. Or lors de cette activité conjointe avec la coalition étudiante justice pour la Palestine, CJPMO a annoncé qu’elle s’impliquerait désormais davantage dans la défense de la cause palestinienne sur les campus universitaires. Est-ce vraiment au prix de la liberté universitaire au Québec que CJPMO compte promouvoir les droits des Palestiniens?




Categories: Amir Khadir, Antisionisme, BDS, Québec Solidaire, Syndicats

Tags: , ,

31 replies

  1. Où sont les Universitaires québécois assoifés de vérité et de bon sens????
    http://www.primo-info.eu/selection.php?numdoc=Tr-294411961

  2. Nous nous excusons pour ces qqs erreurs d’Orthographe, maintenant corrigées !

    Bon PM Chalom Soleil Honorable tout le Monde !

    Grands mercis pour cette « Intimidation » qui, survenue à l’UQÀM lors de la Prestation de E. Navon, est et demeure « sauvage » et « Insensée » ; une « Intimidation » relevant du Monde de la Sottise et de l’Idiotie.
    De cette « Intimidation », cette Question-Observation :

    Est-il temps que les Autorités universitaires se réveillent et assurent, par conséquent, tout autant la Sécurité des Personnes que des Lieux ce, avant qu’il ne soit trop tard ?

    Faire du Milieu Universitaire un Territoire d’animosité et de haine gratuites frise le Ridicule !
    Épouvantable et Dégueulasse ! – 10 avril 2011 / 6 nissan 5771 –

    ps.: La Semaine dernière (du 4 au 8 avril 2011), c’était la Semaine de Citoyenneté et Handicap à l’UQÀM, et nous nous sommes présenté pour Kiosque (Pavillon Judith-Jasmin) et pour Panel (Pavillon J-A Désève). Certains regards faisaient comme « peur », surtout ceux destinés sur le Maguen David que nous portons régulièrement .

    Voir Références ci-contre (notamment la Personne d’Abord) :

    http://www.citoyenneteuqam.com/

    http://www.facebook.com/pages/Je-veux-une-soci%C3%A9t%C3%A9-inclusive-Semaine-Citoyennet%C3%A9-et-Handicap-de-lUQAM/189733054396723

  3. Les visites à Montréal du propagandiste payé de la République islamique d’Iran, George Galloway, ne fait pas rougir personne de ces gens là. Et, ceux qui veulent l’interdir, sont taxés d’anti démocratiques et j’en passe des meilleurs… Mais que M. Navon, ou un PM israélien vienne parler du P.O là, ils vont vous sortir leurs indignations sélectives… Incroyable comment leurs incohérences sont illogiques…
    P.s: Vous pouvez être certain, que si une vidéo démontrant ce que ces gens disent existerait, ces gens le montreraient au grand jour. Si ils ne le font pas, c’est qu’elle n’existe pas !

  4. @Ghila Sroka

    Être chargé de cours dans une université n’égale pas avoir un poste de professeur, d’ailleurs il n’est même pas sur la liste des enseignants de la faculté de sociologie, science politique et communication.

    http://www-e.openu.ac.il/academic/fac-sociology.html

    Il a un Phd, il aurait surement pu devenir professeur, mais il a fait le choix professionnel de donner des conférences et de rechercher des investisseurs pour un État.

    Ceci étant dit, qu’Israel ait besoin ou non de dorer son blason n’est aucunement pertinent dans la question. Le fait est que Navon le fait et ne s’en cache pas:
    “Dr. Navon engaged in writing and public speaking, making the case for Israel in the foreign media and on university campuses”
    http://www.navon.com/multipage.aspx?id=21

    Quelqu’un qui a comme but de “making the case for something ” n’a aucune place dans une université en tant que conférencier.

    J’aurais réagit de la même façon si quelqu’un avait voulu “make the case for” n’importe quoi.

    C’est pourquoi je comprend mal cette ridicule accusation comme quoi “j’hais Israel” (?!), ou de m’écrire une à la suite de l’autre les réalisations de l’État ou de compagnies privées Israeliennes. Ça n’a absolument rien à voir avec le fait qu’un ou une propagandiste n’a pas à faire de la propagande à l’intérieur d’un lieu d’apprentissage, d’ouverture et d’esprit critique.

    Je ne connaissais pas les professeurs de la contre-conférence, mais j’ai pu constater des esprits critiques dont un contre son propre État dans le passé et même maintenant (en tant que Sud-Africain il s’est positionné contre l’Apartheid), et nous nous sommes fait présenter beaucoup de références et de sources venant d’académiciens Israéliens et/ou juifs qui ne défendent pas ce que l’État d’Israel est en train de faire à des populations civiles. Des Israéliens et/ou des juifs qui présentent des faits et les analysent à la lumière de méthodes scientifiques. Pas de la propagande, mais des références et des faits dignes d’un milieu académique.

    Aligner les réalisations d’un État ou des compagnies privées d’un État ressemble pas mal plus à de la propagande qu’à une discussion raisonnée qui s’adresse à notre intelligence.

    Et non je n’ai pas de vidéo à montrer, parce que je n’avais aucune raison de le faire. Ces femmes étaient visiblement énervée et insultantes, mais en tant qu’individu je ne voit pas pourquoi j’aurais eu à les filmer. Filmer des gens en désaccord avec nos valeurs humaines et notre pensée politique me semble beaucoup plus près de la vendetta et de la chasse aux sorcières que de quelque chose de constructif. Ensuite vous allez faire quoi? Chasser ces gens? Les surveiller? Leur faire des menaces? Moi ce n’est pas comme ça que je réfléchis, alors non je n’ai pas de vidéo.

  5. Réponse à Pwel

    Après le “socialisme des imbéciles” voici l’humanisme des crétins.

    Oui – Navon a un PHD.
    Et oui – Navon est professeur à OPEN UNIVERSITY, Tel-Aviv. Et c’est un spécialiste des questions pétrolières.

    VOUS DITES : « gagne principalement sa vie à faire des conférences pour dorer le blason de l’État d’Israël»

    Navon n’a pas besoin de dorer le blason d’Israël !

    ISRAËL est une démocratie parlementaire.

    Votre haine d’Israël vient du fait que ce pays que vous ne connaissez même pas, pratique ouvertement ce que la majorité des pays arabes sont incapables de faire : liberté et démocratie.
    En Israël, il y a 14 députés arabes à la Knesset, des partis arabes et même, comble de la démocratie, un parti islamiste israélien.

    Voici quelques exemples des réalisations d’Israël :
    Fleurir le désert, recherche technologique : exemple – Inkia Energy construira au Pérou une centrale hydroélectrique d’une puissance de 200 mégawatts.
    Apport à l’humanité : participe à sauver des vies en Haïti, au Japon et partout où il y a des tremblements de terre.
    Haute valeur ajouté en médecine, et j’en passe.

    Vous avez choisi de vous aventurer dans cet Orient compliqué avec vos idées simplettes.

    Sachez que les Arabes s’en foutent des Palestiniens, seul la gauche israélienne défend les Palestiniens, c’est pourquoi le rêve des Palestiniens est de devenir Israéliens.

    L’ignorance est votre moteur, et en ce sens vous êtes une femme très dangereuse.

    Vous êtes contente d’être aller à une contre-conférence, grand bien vous en fasse, vos conférenciers, je les connais très bien, ils sont des propagandistes. Mais cela ne doit pas vous déranger.

    Ils me font sourire ces pro-palestiniens, ils disent des faussetés et ils se mettent à croire à leurs délires…

    Je ne peux pas me prononcer sur votre contre-conférence, dommage que vous ne pouvez pas nous fournir une vidéo !

  6. 29 Adar II 5771

    Bakouchaïev,

    À mon tour de remarquer que comme humoriste vous exploitez les thèmes choyés; mains pleines de sang, crimes contre l’humanité, pratiques génocidaires, de M’Bala M’Bala, vous savez celui qui se dit africain, condamné en justice pour, injures à caractère raciste.

    Pour compléter le style de votre mentor, ajoutez; apartheid et les Juifs sont des négriers.

    Alors là, vous serez en voiture pour faire le « coucou » sur les forums de discussions.

    Espérons votre sortie des cavernes pour bientôt.

  7. Dans toute cette histoire d’atteinte à la liberté d’expression par une gang de fi-fille hystérique pro-palestinienne, l’Université du Québec à Montréal a une part de responsabilité.

    Cette disgrâce terni gravement l’image de l’UQAM.

    Les haut-responsable de l’UQAM en sont-ils conscient ?

    Jason

  8. Navon a un Phd, mais n’est pas professeur.

    Il a une charge de cours à l’université, mais selon son propre site internet, gagne principalement sa vie à faire des conférences pour dorer le blason de l’État d’Israel, chercher des investisseurs pour l’État d’Israel et se présenter pour le Likoud, parti de droite, conservateur, nationaliste et sioniste.

    Je ne vois pas le lien entre quelqu’un qui se présente ouvertement comme un propagandiste et un lieu de savoir, d’ouverture, et de pensée critique.

    Je suis contente d’être allée à cette contre-conférence pour marquer mon opposition à cette présentation.

    Dans le même ordre d’idée je remercie ce blogueur pour avoir mit ce vidéo. Je constate que les gens qui se sont exprimés et qui ont perturbés cette présentation critiquent un régime, leurs mots s en prennent à un régime et une idéologie. Par contre je ne peux pas en dire autant des femmes qui sont venues perturber la contre-conférence; rien a voir avec le fait de se faire dire qu’on ne connait rien parce qu’on est jeunes, pointer les professeurs conférenciers (et eux se sont des professeurs) et leur dire qu’ils sont antisémites et supportent le hezbollah, et hurler en nous pointant encore et en nous disant que nous étions pro-islamistes. Et moi aussi j’ai eu honte cette journée là, honte pour la personne qui avait crié à cette fille qu’elle est une pute d’Ahmadinejad.

  9. C’est tellement attendrissant de voir des fascistes comme les sionistes se cacher derrière la liberté d’expression, alors qu’ils ont les mains pleine de sang. Ça parle de civilité tout en commettant des crimes contre l’humanité et en ayant des pratiques génocidaires. Vive les temps modernes!

  10. C’est quoi ces sauvages?? Et ça se passe dans une université au Québec en plus? Jai honte et jai encore plus de hontes que des mouvements québécois y participent… Les universités deviennent le théatre de ces clowns tyrans.. Faut se réveiller et rapidement avant que ça ne soit trop tard.

  11. Je suis ce que l’on appelle une québécoise ‘’pure laine’’ et lorsque je lis ( M. Lanthier), et vois de telles inepties se produire dans nos universités, j’ai honte et surtout peur pour notre démocratie et pour ma sécurité dans mon propre pays..
    Tout comme Hanaël, je crois sincèrement que nous sommes aveuglés par des préjugés toujours défavorables à Israël. Nous sommes si faciles à manipuler !
    On dirait bien que l’anti-sionisme est la forme moderne et politiquement correcte de l’anti-semitisme, et si on ne dit rien on participe a la nouvelle vague de haine contre les juifs.
    Si je le pouvais, je m’excuserais personnellement à M. Navon pour ce manque de civisme, de respect et surtout ce manque de connaissance et de reconnaissance envers le peuple israélien.

  12. J’étais présente à l’excellente conférence du professeur Navon. J’en suis sortie très en colère contre les trublions malhonnêtes et/ou mal informés. Aussi je pense que M. Prévost, le directeur du département de science politique, qui se trouvait dans la salle, aurait du prévoir un service d’ordre qui empêcherait les retardataires de venir perturber la conférence.
    C’était à la fois triste et enrageant de voir des jeunes qui ne veulent rien écouter et qui croient tout savoir parce qu’ils ont lu de la propagande propalestinienne sur des sites internet. Honte à ceux qui ont monté ces jeunes contre Israël.
    Le calme et les réponses intelligentes du Professeur Navon étaient impressionants. Bravo à lui!

  13. Les forces policières n’ont pas fait leur travail.

    Est-ce une police PUBLIC OU PRIVÉ ?

    Pas de couilles ces mecs de flic boure-la-mou qui s’écrase.

    Nous allons le regretter.

    Que sera l’avenir ?

    Jason

  14. Shalom Souverainiste=sioniste, bravo ! J’ai, hésité si je devais répondre à cet individu… ce coco, qui met Israel au rang des nazis, ceux-là même qui ont, assassinés 6 millions d’innocents ! 6 millions de juifs. Vieillards, femmes, enfants, et hommes de tout âge, sans distinction ! 6 millions de personne simplement parce qu’elle était juive ! et ce type compare Netanyahu, et Barak à hitler ! Je deviens incontrolable lorsque je lis de telles conneries si souvent répétées par les pro palestiniens malhonnêtes !

    Moi, qui ne suis ni juive ni israélienne, je, ne pourrais même pas imaginer de me faire comparer à ceux mêmes qui, 60 ans avant, ont envoyé en cendre 6 millions des leurs ! Pouvons-nous, imaginez le mal que cela doit faire à un juif, d’être comparer aux pires massacreurs de l’humanité qu’ont été les nazis ? Comment des gens qui vocifèrent un si gros mensonge ne se rendent-ils pas compte de l’étendue de leur folie ? Mon coeur se brise et mon âme se déchire chaque fois que j’entends des mensonges aussi gros !

    Je remercie Souverainiste=sioniste, d’y avoir répondu avec le calme qui m’aurais, sans doute manqué !…

    Notez : Il compare autant Barak, homme de gauche que Netanyahu homme de droite, et non “d’extrême droite”, (comme on se plaît à l’écrire dans nos journaux) aux nazis !… Ce qui prouve ce que j’écrivais hier est vrai. Peu importe le gouvernement que Israel se donne, il sera toujours le “squatteur, l’agresseur, le voleur”. Israel est coupable d’être. Israel est coupable de réussir, Israel est coupable de se défendre, de vouloir vivre et d’exister !toujours, coupable…

    Israel, est bien rendu les amis, le juif des nations, dont il y a à peine 60 ans, étaient accusés de tous les mots… C’est pourtant la même chose hélas, ce qui a amené à la shoah…. Ne nous trompons pas. les mêms aujourd’hui, qui traitent Israel de nazis, de sionistes assassins, sont bien les mêmes qui, se seraient accomodé d’hitler !

    Mais hélas, nos médias si complaisants, sont coupables, de colporter l’information dans ce coin du monde si souvent tronquée !…

  15. François Lanthier,

    Cher ami vous l’affirmez vous même dans votre préambule, Israël est la seul démocratie au Proche et Moyen-Orient et il n’existe aucune démocratie dans les 22 Pays Arabes.

    Israël, n’a rien volé de territoire à personne, il est le Pays qui lui revient de droits ancestraux. Et si les Arabes avaient accepté la résolution 181 de l’O.N.U. en 1948, ils l’auraient eux aussi leur Pays.

    Je vous rappelle que toutes les guerres d’Israël ont été des guerres défensives pour contrer les tentatives Arabes de jeter les israéliens à la Méditerranée. Israël n’a jamais été l’agresseur dans ses conflits territoriaux et affirmer le contraire dénote une méconnaissance historique troublante du Proche-Orient.

    Pour terminer je vous mets au défi de nous démontrer en preuve, qu’à une seule occasion des pro-Israël auraient brimé une, liberté d’assemblée.

    À vous lire, nous sommes en droit de nous demander où vous allez puiser vos informations et connaissances.

  16. D’accord aussi avec B. Vallée.

  17. TOTALEMENT D’ACCORD AVEC B. VALLÉE

    LES UNIVERSITÉS NE DOIVENT PAS ÊTRE LES POUBELLES DES MÉCRÉANTS

    L’UNIVERSITÉ DOIT AVANT TOUT ÊTRE UN LIEU DU SAVOIR.

  18. Devant ces petits crétins qui hurlent « Sionistes meurtriers ! », une seule conclusion s’impose : il faut augmenter radicalement les frais de scolarité dans les universités québécoises !

  19. Mercredi 30 mars, j’ai été témoin d’un évènement digne des années 1936.

    Une gang de nazillons a envahi la salle et perturbé la conférence à l’université du Québec à Montréal (UQAM), alors que l’honorable professeur de Tel Aviv, Emmanuel Navon donnait une excellente conférence sur « La géopolitique de l’énergie à l’âge de la globalisation et de l’instabilité au Proche-Orient ».

    Ce qui est révoltant, c’est que le service de sécurité n’a pas fait son travail en interdisant aux protestataires d’envahir la salle.

    Dans la salle de conférence, il y avait deux catégories d’individus : l’âge d’or juif et des jeunes protestataires islamistes et québécois haineux.

    Je suis consternée que l’UQAM, au fil du temps, soit devenue la caisse de résonance des extrémistes islamofascites.
    Chaque semaine un évènement teinté de haine est organisé dans ces lieux, qui devraient être le lieu du haut savoir.

    Pourquoi l’UQAM sert la soupe aux organisations antisémites?

    Que compte faire le recteur face à ce problème épineux ?

    Pourquoi les vrais professeurs sont-ils complices par leur silence?

    Jusqu’à quand les universitaires authentiques vont-ils tolérer l’intolérable ?

    À l’époque nazie, les extrémistes avaient envahit les universités, aujourd’hui, tous ces groupuscules antisémites qui parlent au nom des Palestiniens salissent la réputation de l’UQAM dont je faisais jadis partie.
    Aujourd’hui, j’ai honte de me référer à cette université.

    Le temps est venu de briser la loi du silence ! Démocrates du Québec manifestez – vous !

  20. ZARMAGH,

    Maintenant qu’on vous a permis de vomir sur ce forum, dans une liberté d’expression, il serait intéressant de lire votre opinion concernant le billet de M. David Ouellette.

    Je suis persuadé qu’on vous laisserait vous exprimer en respectant de votre part la pertinence, au billet.

  21. Je me demande ce qu’attendent les recteurs de toutes ces universités pour faire interdire ces groupes agressifs, violents, menteurs et surtout dénoncer ce Kadir qui est à mes yeux un homme dangereux car il se sert de l’ignorance historique et du laxisme de la population au Québec afin de se faire du capital politique. Il serait plus que temps que les Québécois se réveillent !

  22. Les universités sont-elles encore des lieux de libre discussion ? J’en doute.

    Mais Tarik Ramadan y sera toujours accueilli à bras ouverts…

  23. 25 Adar II 5771,

    Jamais durant ma formation universitaire, un tel outrage à la liberté, d’opinion et de pensée, se serait produit.

    Je ne reconnais plus l’esprit universitaire du savoir et du droit à la libre pensée.

    Nous avons souvent manifesté pour des causes, juste pour le party mais jamais nous aurions osé brimer un droit, d’assemblée.

    J’ai une anecdote pour vous. Un jour croissant des universitaires qui se rendaient à une manifestation, contre l’augmentation des frais universitaires, j’ai demandé à deux jeunes hommes qui portaient le keffieh noir et blanc autour du cou, ce que signifiait ce tissu et j’ai eu la réponse que c’était un symbole bédouin et qu’ils le portaient en soutien à leur cause.

    En m’efforçant de garder mon calme je me suis permis de leur expliquer que s’ils voulaient un symbole bédouin ils auraient du le prendre rouge et blanc parce que celui qu’ils portaient c’était le drapeau terroriste arabo-palestinien du Fatah d’Asser Arafat et qu’ils étaient des idiots.

    C’est la preuve que le Cheval de Troie islamiste est en nos murs universitaires et que le travail de lobotomisation est débuté et que les étudiants en sont les idiots utiles.

    J’ai la crainte qu’un jour, pour sortir ce Cheval de Troie de nos Universités, des gens se servent de leurs bras.

    • Souverainiste=Sioniste
      Malheureusement ce n’est pas la première fois que l’on empêche la tenue d’une conférence pro israelienne. Souvenons nous que monsieur Netanyahou a dû annuler sa conférence à Concordia il y a quelques années.

    • Je connais pas l’intellectuel en question, je ne parlerai pas ici du bien-fondé de sa venue. Je vais juste dire ceci :

      Les pro-Israéliens oublient commodément les saloperies faites par Israël, l’Irgoun, la Nakba, le mur. Pour eux, Israël est une démocratie, et pas les pays arabes, et c’est tout.

      Nulle mention qu’ils vivent sur des terres spoliées, nulle mention de leur lent étouffement de la nation palestinienne. Nulle mention de ces plans de paix avortés, de ces résolutions onusiennes bafouées; du fait que les Israéliens commencent eux aussi à porter au pouvoir des ordures extrémistes (Barak, Lieberman). Nulle mention de ces colons qui n’ont rien à envier en sauvagerie aux terroristes palestiniens.

      À la base, ils étaient et sont encore les agresseurs. Ils ont agi en tort, les Arabes ont réagi. Et ça se poursuit, et ça se pourrit par l’inaction complaisante de l’Occident.

      Pas de raison qu’on accueille leurs intellectuels, surtout pas Netanyahou, autrement qu’on accueillerait un membre du KKK ou un négationniste hitlérien. Pas de raison de donner droit de cité à ce qui est en essence un criminel non repentant.

      Et à lire les commentaires, on croirait que les organismes de “défense” d’Israël ne sont jamais intervenus pour censurer ou dénoncer des rassemblements ou des prises de position, alors que les cas abondent et ressortent périodiquement dans les journaux.

      • Dites-moi, M. Lanthier, les visites à Montréal du propagandiste payé de la République islamique d’Iran, George Galloway, dont se solidarisent Khadir et cie. provoquent-elles la même colère en vous?

  24. Excellent compte-rendu David. Merci. CP.

  25. N’ y a t il pas de leader juif qui organise des manifestations continuelles devant les universités. notre silence est incompris par nos co-citoyens et les médias ne nous voient pas. Les organismes pro-arabes crient haut et fort à la vue d,une jeunesse qui ne connait même pas sa propre histoire leur soutien aux terroristes du Hamas et aux dictateurs du moyen orient.

  26. Je suis abasourdie de lire ça…. On se croirait rendu en Europe, ou ce genre de débordement est courant. Je ne connais pas de pro palestiniens honnêtes. Il est temps que les gens des universités concernés se lèvent et dénonce cette haine et cette folie incontrolée. Quand on n’est sûr d’avoir raison, et que notre cause est juste, on n’a pas peur de débattre avec l’adversaire. Hors, ces gens utilisent les mêmes principes de bases que les islamistes…

    Il est grans temps que nos gouvernements freine cette avancée destructrice pour les juifs et touts les canadiens/québécois.

    Je suis outrée, choquée de lire ça. Profondément préoccupée par des lendemain qui ne feront pas chanter personne, si on laisse faire. Souvenons-nous, que bien souvent les grands malheurs commencent par les juifs, mais se termine rarement par eux… Nous voyons plus chaque jour, leurs véritables visages et leurs dessins macabres , pour ceux et celles qui déroutent de leur opinion. J’ai, souvent entendu M. Navon. Cet homme est rempli de culture, de bon sens.

    Bien sûr, ces gens ne sont jamais indignés par les massacres en Libye, en Syrie, Iran, et partout ailleurs. Non, il n’a qu’Israel pour eux qui est digne d’indignation !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: