La Presse me met en demeure

J’ai reçu, hier, une mise en demeure des procureurs de La Presse.

Me Patrick Bourbeau, conseiller juridique principal de La Presse,  me reproche d’avoir donné à une vidéo un titre “clairement diffamatoire” à l’endroit du journaliste André Noël et d’avoir “fait écho aux propos tenus par M. Richard Martineau relativement à M. Noël dans une chronique publiée le 19 décembre 2010 dans le Journal de Montréal, et ce, sans faire état du point de vue de M. Noël qui vous a pourtant été signifié clairement et qui a d’ailleurs été publié dès le lendemain sur le site ruefrontenac.com”. La mise en demeure précise que “M. Noël ne soutient pas et n’a jamais soutenu les manifestants et leur appel  au boycott de la boutique “Le Marcheur”, ce dont je me réjouis.

Le conseiller juridique principal de La Presse m’a donné un délai de 24 heures pour 1) “modifier le titre de la vidéo afin qu’il ne laisse plus entendre que M. Noël cautionnait la manifestation ou le boycott de la boutique ‘Le Marcheur'” et 2) “d’ajouter le point de vue de M. Noël tel que publié le 20 décembre sur le site web ruefrontenac.com à la suite de votre texte concernant les propos tenus par M. Richard Martineau accompagnant la vidéo”.  À défaut de quoi, me met en garde La Presse, je m’exposerais à des procédures judiciaires à mon encontre.

N’ayant pas les moyens de défendre ma liberté d’expression en cour contre une grande entreprise comme La Presse, je me suis conformé aux demandes du quotidien en modifiant le titre de la vidéo et en ajoutant à sa description sur Youtube le texte intégral de la  lettre ouverte de M. Noël à M. Martineau, dans laquelle il nie avoir exprimé son soutien au boycott de la boutique “Le Marcheur”.

Or, si je n’ai pas les moyens d’affronter La Presse en cour,  je peux et dois, en revanche, défendre mon intégrité.

Premièrement, la mise en demeure reconnaît non seulement que le titre de la vidéo était au conditionnel, le mode utilisé par les journalistes pour indiquer que l’auteur ne reprend pas à son compte le fait ou les propos cités, mais que la description de la vidéo “fait écho” à un article de presse. J’ai eu beau répéter à M. Noël que s’il considérait avoir été mal cité par le Journal de Montréal, il devait s’adresser à cet organe de presse plutôt qu’à un bloggeur citant un article, celui-ci n’en démordait pas et continuait de m’accuser de diffuser “une fausseté diffamatoire” à son égard.

Deuxièmement, aussitôt que M. Noël m’a écrit le jour de la publication (19 décembre) de la vidéo et du billet  qui l’accompagne pour me signifier qu’il niait avoir tenu les propos que lui attribue le Journal de Montréal, je me suis empressé d’ajouter à la fois dans le billet et la description de la vidéo la phrase suivante: “Depuis la publication de ce billet, André Noël m’a contacté pour me dire qu’il nie avoir dit à Richard Martineau dans le cadre de cet échange  ‘C’est correct ce qu’ils font’ “. On constatera donc que contrairement aux allégations de La Presse, je n’ai ni “choisi d’ignorer”  les courriels que m’a adressés M. Noël et encore moins manqué de “faire état du point de vue de M. Noël”. J’ai présenté équitablement les deux points de vue et  me suis légitimement réservé le droit de ne pas trancher en faveur de l’un ou de l’autre.

En outre, mon blogue et la description de la vidéo auront servi de première tribune publique à M. Noël pour nier avoir exprimé son soutien aux boycotteurs. Au lieu de m’en remercier, M. Noël a continué de me reprocher de diffuser “une fausseté diffamatoire” à son égard, même après qu’en témoignage de ma bonne foi, je lui eus signifié avoir référencé sa lettre ouverte dans mon blogue et précisé une seconde fois qu’il niait avoir exprimé son soutien au boycott.

Enfin, M. Noël a affirmé dans notre correspondance que le litige entre lui et M. Martineau était relié au conflit de travail au Journal de Montréal et suggéré que je pouvais avoir une autre opinion que la sienne sur ce sujet. Je tiens donc à préciser que je n’ai aucun intérêt dans ce conflit qui ne me concerne pas et que je tiens en haute estime de nombreux journalistes tant à La Presse, qu’au Journal de Montréal et parmi les collaborateurs du journal en ligne ruefrontenac.com. En revanche, ayant agi avec diligence et équité dans le différend qui oppose M. Noël et le Journal de Montréal, je ne m’explique pas les raisons de l’acharnement de La Presse à mon endroit, que je ne peux que déplorer.

Pièce jointe:
Mise en demeure de La Presse



Categories: Médias

Tags: , , , ,

8 replies

  1. Chabbat Chalom David,

    Grands mercis pour cette “NeWs” qui parle d’une Mise en demeure de la Presse sur et contre votre Personne, votre Activité de Soutien à la Boutique Le Marcheur !

    De cette “NeWs”, deux-trois Observations :

    1 Dans le Monde des Droits et Libertés, notamment Celui des Médias (Monde Ben-Sensible), citer PUBLIQUEMENT une Personne, sans ou avec Témoins (Minimum 2), constitue un Risque de Réputation et d’Intégrité éventuel pour tout le Monde ;

    2 Bien des “Mises en Demeure” reposent sur des Allégations non-fondées, discriminatoires, diffamatoires, et dont leur Rôle-Utilité ne visent qu’à Deéstabiliser le Monde de la Crédibilité, de l’Honneur, de la Vérité ainsi qu’à Protéger-Sécuriser tout autant les Personnes que les Activités du “Système”, d’un “Système” qui les engage, qui les soutient, qui les encourage et ;

    3 Si l’on veut se faire RESPECTER du et dans le Monde des Droits et Libertés, Répondre, d’une Mise en Demeure, par une Mise en Demeure constitue, nous semble-t-il, le Chemin à suivre (exemple Extrême .: Affaire Bellemare-Charest), mais Il faut des “Sous” que Ben-du-Monde ne possède pas ou peu !

    De ce qui précède, et du Centre-du-Québec (Drummond), Souhaits de Bonne Chance accompagnent votre Personne, votre Entourage, votre Activité … chalom ! – 8 jan 2011 / 3 chevat 5771 –

  2. Les gens de La Presse n’ont donc aucun sens de l’honneur ?

    Un média qui travaille pour limiter la liberté d’expression. Franchement honteux.

  3. En contraste avec cyberpresse, l’Actualité se montre plus honorable. Après le message ci-bas (1), le commentaire de Marie, sur le blogue de JF Lisée, a été promptement retiré.

    (1) honorable : Commentaire en attente d’approbation.
    janvier 7, 2011 à 10:55
    Le commentaire de Marie est antisémite (voir particulièrement les 2 dernières lignes de son commentaire). Je suis renversé que l’Actualité ait choisi de le publier.

  4. Si fallait expédier une mise en demeure par courriel pour chaque diffamation que j’ai vu sur les blogues de cyberpresse les affaires juridiques enverrait une mise en demeure pour “abus de spam” ou inondation de boîte de réception. Il en serait capable. Leur diffamation est à géométrie variable. Vous avez bien fait de vous exécuter mais vous avez encore mieux fait de nous montrer leur vrai visage d’hypocrite en publiant ladite lettre abusive.

    Comme si Noël avait ou aurait subit des dommages. Il en subit encore bien plus en agissant de la sorte.

  5. Avec des journalistes aussi susceptibles et capricieux (car David avait mis toutes les cartes sur table dans son blogue, avait été juste, et n’a donc rien à se reprocher; il ne se plie donc que devant un caprice et une forme très manifeste d’intimidation), imaginez maintenant le comportement de tels journalistes si La Presse les met en charge de la modération d’un blogue de cyberpresse, c.-à-d. quand on leur donne la chance de vivre un égo trip sans ambages, ou presque.

    Pas surprenant que certains commentateurs qui ne penchent pas du bon côté sont alors systématiquement bloqués par certains de ces journalistes (sauf, bien sûr, quand cet “indésirable idéologique” écrit par étourderie un commentaire particulièrement faible ou embarrassant: ce commentaire sera alors publié par le journaliste-activiste, qui n’a qu’un but: vous écarter ou vous ridiculiser).

    Dans mon cas, par exemple, Richard Hétu m’a systématiquement empêché de féliciter quiconque fait un commentaire que j’aime sur son blogue. Par contre, il laisse les membres de son club islamo-gauchiste s’entre-congratuler ad nauseam. Etc., etc., la liste des incartades seraient trop longues.

  6. Le Presse qui mets en demeure les gens. Comme s’ils avaient des leçons à donner. Peuvent bien être dans le rouge.

  7. Dans les blogues de La Presse (par exemple, ceux de Mali-Ilse Paquin et Richard Hétu) on trouve des commentaires qui répandent des falsifications talmudiques sans doute pigées dans le Der Sturmer de 1934. Ceux qui contredisent ces falsifications (moi, par exemple) voient souvent leurs commentaires bloqués: le mensonge est publié, en somme, mais la négation du mensonge ne l’est pas!

    Comme la vérité n’est pas un employé de La Presse, les procureurs n’interviennent pas. Dommage. Peut-être La Presse devrait-elle avoir un ombudsman, dont le but serait alors de défendre la vérité, et non de protéger les journalistes qui laissent les mensonges les plus orduriers se propager par la voie de leurs blogues.

    Bien sûr, je n’ai même pas parlé de toutes les diffamations sur Israel qui sont publiées dans les blogues de Mali-Ilse Paquin et de Richard Hétu par voie de commentaires acceptés par ces mêmes journalistes.

    Au fait, David, n’étiez-vous pas témoin de ce qu’André Noel a dit, ou étiez-vous trop occupé à filmer Richard Martineau et le groupe de zombies boycotteurs (les gens de Gaza ne boycottent aucun produit israélien, en passant) pour entendre ce qu’André Noel aurait dit? Il serait intéressant de savoir ce que le témoin Sophie Durocher a entendu.

    My 2 cents: on n’interrompt quelqu’un par un “Hé Martineau” sans ensuite dire quelque chose après. Pensez-y 2 secondes.

Trackbacks

  1. Tweets that mention La Presse me met en demeure « Le blog de David Ouellette -- Topsy.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: