Sada al-Mashrek: la culture islamiste du complot “made in Montreal”

Arabcartoon.net, 23 janvier 2008

Je vous parlais récemment de cette propension moyen-orientale à recourir à cette béquille intellectuelle pour les faibles d’esprit qu’est la théorie du complot.

En guise d’illustration, j’avais noté que les médias de la région ont récemment rapporté en l’espace de quelques jours que des requins de la Mer rouge téléguidés par les services secrets israéliens cherchaient à nuire à l’industrie touristique égyptienne, que des bonbons libanais avaient été injectés de drogues par les Israéliens, et que les récents massacres de chrétiens à Bagdad par des islamistes étaient en fait la basse oeuvre des sionistes.

Et bien, cette dernière “théorie” a traversé les milliers de kilomètres qui nous séparent des plumitifs fielleux du Moyen-Orient pour faire la une du Sada al-Mashrek, ce journal libanais de Montréal connu pour ses positions pro-Hezbollah, pour ses odes à Hassan Nasrallah, pour ses poèmes insultants envers les Québécoises et pour avoir rapporté la participation d’Amir Khadir, en septembre dernier, à une “commémoration des martyrs de la résistance libanaise”.

Vraisemblablement embarrassés par les massacres de chrétiens en Irak aux mains de leurs coreligionnaires islamistes,  les rédacteurs du Sada al-Mashrek s’appuient sur le conspirationniste américain Wayne Madsen, qui croit que CNN est contrôlé par le Mossad et que le 11 septembre est un complot américano-saoudien, pour disculper leurs frères chi’ites extrémistes en accusant leur cible préférée, les perfides Juifs, de déposséder des chrétiens irakiens afin de favoriser l’expansion territoriale d’Israël jusqu’à Mossoul, rien de moins. Pis encore, les Juifs auraient orchestré la sécession prévue du Soudan méridional à majorité chrétienne, meurtri par les islamistes génocidaires du nord du pays,  pour “encercler” l’Égypte, une désinformation, ô surprise, relatée par le télédiffuseur d’État iranien IRIB.

Il est navrant et alarmant que des personnes sûrement tenues en haute estime par leur communauté s’efforcent à répandre en son sein le poison toxique des théories du complot islamistes du Moyen-Orient.

La tragédie des chrétiens en Irak

Sada-Almashrek, No 301, 28 décembre 2010

Le rapport, publié récemment par l’investigateur et journaliste américain Wayne Madsen, met en évidence les souffrances des chré- tiens en Irak et le complot contre leur présence dans les régions irakiennes du nord. Madsen rapporte que le Mossad mène avec des milices mercenaires kurdes des opérations contre les Chaldéens à Mossoul, Er- bil, Hamdania, Tel Osqof , Qaraqosh, Ofra, etc, prenant le soin de maquiller cela en des attaques d’Al-Qaïda. Le but est de les déporter par la force et la terreur, et vider la région, pour préparer une revendication israélienne sur les zones considérées comme des territoires juifs historiques et le droit des Juifs kurdes d’y vivre et de contrôler leurs ressources. En effet, le rapport indique qu’immédiatement après l’invasion américaine de l’Irak en 2003, les Juifs kur- des ont commencé à acheter des terres irakiennes qu’ils considèrent comme des sites historiques bibliques, où se trouvent les sanctuaires des prophètes Nahum, de Jo- nas, de Daniel, et d’autres. Wayne Madsen accuse l’administration américaine de parrainer ce plan que les agents du Mossad exécutent avec la bénédiction des dirigeants politiques des deux grands partis kurdes. Un rapport similaire a été aussi publié par le Babel House of Studies and Information, et qui décrit la pénétration israélienne en Irak comme affectant la politique, le commerce et la sécurité. Cette pénétration est même soutenue par cer- tains dirigeants politiques irakiens. Certainement le parle- ment irakien a accordé sa confiance au gouvernement de Nouri al-Maliki, mais la plus grande confiance vient des citoyens toutes confessions confondues : en particulier les chrétiens Assyriens et Chaldéens, qui font partie intégrante de l’histoire du pays et on ne peut passer sous silence leurs massacres et leur déportation, et les décrire comme une mainmise islamiste sur les minorités religieuses Tandis que la réalité nous dépeint une conspiration sioniste déjà vécue au Liban lors des complots de Kissinger pour déporter ses citoyens chrétiens et y implanter ses refugiés palestiniens, et aujourd’hui on assiste à un encerclement de l’Egypte à travers l’émiettement du Soudan. Alors y a-t-il quelqu’un pour sauver le pays et ses habitants?

La rédaction



Categories: Islamisme

Tags: , , ,

4 replies

  1. hmmm… pitoyable.. toujours 2 mesures…
    d’un côté un islam “BON” que le mauvais capitalisme juif a appauvrit et qui n’a d’autre solution la résistance, c’est à dire le rêve de créer un deuxième holocauste. De l’autre côté, les méchant juifs, tellement méchant et cruel qu’ils se retiennent d’être violent à cause de leur conspiration mondiale dans laquelle on ne sait pas si ce sont eux qui manipulent les états unis ou l’inverse.
    Enfin bref… même si l’on dénonçait tout les crimes haineux et les propagandes comme quoi les juifs auraient assassiné mickey mouse dans une émission pour enfant (cherchez sur youtube “farfour killed”), on ne peut lutter contre les gens jaloux et oisif, ils répandent leurs haines à hauteur de leur stupidité, et dans leurs cas, ça va haut!!!
    David, merci encore pour ces articles. En espérant que certains islamo-fasciste puissent en tirer une leçon 🙂
    Même pour un athée, il y a des échelons parmi les religions, parce que les “modérés” musulmans ne parlent pas :

  2. Pourquoi ce journal libanais ne se concentre-il pas sur le traitement des réfugiés palestiniens par les pays arabes? Sans doute parce que, tout étant relatif en ce monde, ils sont mieux traités que les réfugiés érythréens dans le Sinai égyptien:

    “eight of the 250 erythrean refugees were killed, and four have gone missing – allegedly being the subject of human organ harvesting and trafficking. About 100 of them were transferred to a ‘concentration camp’ at an unknown location, perhaps in the Palestinian territories. The captives are beaten, the women and children raped. “The prisoners eat poor food and are forced to drink their own urine,” the statement reads. “Most of the migrants are contemplating suicide.”

    http://www.everyonegroup.com/EveryOne/MainPage/Entries/2010/12/29_Report__Hamas_torturing_250_Eritreans_inEgypt.html

    Imaginez maintenant que les réfugiés érythréens en Israel soient traités de cette manière, ou même 10 fois mieux? Ne pensez-vous pas que “Une heure sur Terre” de Radio-Canada aurait déjà dépêché Luc Chartrand afin de dénoncer le scandale?

    Le fera-t-il? Laissez-moi répondre: non. La démographe Michèle Tribalat, dans une excellente et récente interview dont je donnerai l’hyperlien ci-bas, disait ceci, qui s’applique assez bien au Québec Radio-Canadien:

    “En France, on n’a pas un grand souci de connaissances, en général. On débat beaucoup (…) on a peur de ce qui va sortir de ces chiffres. (…) Plus personne dans ce pays ne parle de l’Islam sans crainte.”

  3. Cette paranoia renversante est reliée la glorification des islamikazes qui règne auprès du Hamas, du Hezbollah, du Jihad islamique et même de l’autorité palestinienne (1).

    Notons en passant cette distinction révélatrice entre les tueurs nazis et les tueurs islamistes:
    L’Allemagne nazie n’a jamais glorifié les tueurs de juifs ou de gitans; elle n’a jamais mis sur les murs des édifices publics ou des écoles des photos des opérateurs d’Auschwitz, Treblinka ou Sobibor, et elle n’a jamais encouragé les enfants à les émuler. Cette forme d’adoration de tueurs en masse ne se trouve en abondance que chez les Palestiniens.

    Ce qui fait frémir: que feraient les glorificateurs d’islamikazes s’ils avaient les moyens que les nazis avaient entre 1939 et 1945?

    (1) 2 écoles pour filles, un centre informatique, un championnat de soccer, 2 camps d’été, et un square à Ramallah, sont nommés, en Judée-Samarie, en « honneur » de Dalal Mughrabi, une des pires terroristes palestiniens. Pourquoi cet honneur ? Parce que Dalal Mughrabi est une pionnière. Elle est le premier terroriste femme de Palestine: elle a tué, en 1978, 35 civils israéliens, dont 13 enfants. Le square à Ramallah a été inauguré en mars 2010 par l’autorité palestinienne du “modéré” Mahmoud Abbas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: