Mathieu Bock-Côté: L’ultragauche démasquée

Dans la foulée de la controverse sur la participation d’Amir Khadir au boycott d’une boutique de souliers pour vente de chaussures israéliennes, Mathieu Bock-Côté poursuit ce matin dans La Presse sa réflexion sur la gauche radicale et la diabolisation de ses “adversaires”, même un simple vendeur de souliers, dans sa guerre idéologique contre la démocratie occidentale.

L’ultragauche démasquée

par Mathieu Bock-Côté, La Presse, 28 décembre 2010

(Extrait)

Amir Khadir s'est associé au boycottage de la boutique Le Marcheur, «coupable» d'offrir sur ses tablettes des chaussures de fabrication israélienne. PHOTO: DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

L’ultragauche a une arme, la diabolisation, qui vient avec son lexique: fascisme, racisme, impérialisme, sexisme. Elle en use avec d’autant plus d’efficacité qu’elle est persuadée de livrer une lutte à finir contre l’oppression. Ainsi, l’Amérique de Bush était assimilée au «fascisme» et Israël est accusé de pratiquer «l’apartheid» envers les Palestiniens. Évidemment, ceux qui expriment un désaccord avec l’ultragauche sont nécessairement des mercenaires ou des chiens de garde de l’Empire. Ils n’ont plus le titre d’interlocuteurs valables.

Il s’agit chaque fois de caricaturer l’adversaire sous le signe du mal radical. Et dans la guerre ouverte du bien contre le mal, tout est potentiellement permis. Ceux qui se réclament de la lutte contre l’Empire n’ont aucun problème de conscience à persécuter ou à diffamer ceux qu’ils désavouent – même lorsqu’il s’agit de simples commerçants. Au nom d’un antifascisme carnavalesque et anachronique, l’ultragauche cherche à tendre un cordon sanitaire autour de ses détracteurs.

Évidemment, et il faut le rappeler, l’ultragauche n’est pas toute la gauche. Mais ses analyses sont souvent récupérées de manière plus ou moins atténuée par des acteurs du débat public dont on ne saurait contester les convictions démocratiques. C’est justement pour cette raison que c’est la gauche démocratique qui devrait être la première à rappeler à l’ordre ceux qui pratiquent une opposition radicale à la démocratie occidentale et à la civilisation qui l’irrigue.

Lire l’article intégral

Voir aussi la chronique de Mathieu Bock-Côté à l’émission de Mario Dumont



Categories: Amir Khadir, Antioccidentalisme, Antisionisme, BDS, Québec Solidaire

Tags: , , , ,

2 replies

  1. L’ultragauche a beaucoup de difficultés à saisir les nuances. Par exemple, la résolution 478 du Conseil de Sécurité de l’ONU dit que l’ANNEXION de Jérusalem-Est est illégale. Cependant, elle ne dit RIEN sur la CONSTRUCTION de logements à Jérusalem-Est. Ces constructions sont donc légales selon toutes les résolutions du Conseil de Sécurité: tout aussi légales que la construction de logements en Judée-Samarie.

    Que l’annexion de Jérusalem-Est soit PRÉSENTEMENT jugée illégale ne signifie pas que cette annexion le sera éternellement. Si dans le cadre d’une entente de paix entre Palestiniens et Israéliens, la frontière d’Israel inclut Jérusalem-Est, ou une partie de celle-ci, alors cette partie de Jérusalem-Est fera légalement partie d’Israel

    Israel aurait pu ne pas annexer Jérusalem-Est et construire TOUT AUTANT.

  2. Pour construire l’implantation palestinienne de Rawabi, en Judée-Samarie, les Palestiniens utilisent des compagnies israéliennes. Pendant ce temps, Amir Khadir et l’ultragauche voudraient que les Canadiens boycottent des produits israéliens que les Palestiniens eux-mêmes ne boycottent PAS!

    http://jssnews.com/2010/12/28/un-scandale-immobilier-palestinien-qui-va-eclabousser-tout-le-monde/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: