L’Affaire Khadir dans La Presse

Après V, le Journal de Montréal, Corus, LCN et la Gazette, grâce à Vincent Marissal et à Lysiane Gagnon, les turpitudes d’Amir Khadir ont été ridiculisées et dénoncées à La Presse.

Pendant ce temps, silence à Radio-Canada…

Khadir, le fanatique

Lysiane Gagnon
La Presse

Amir Khadir s’est distingué à l’Assemblée nationale par quelques interventions pertinentes et bien documentées. Hélas, sa vraie nature – celle du radical fanatique qui voyait un complot américain dans les attentats du 11 septembre – vient une fois de plus de remonter à la surface.

Un député qui encourage le boycottage d’un petit commerce de son propre comté, c’était du jamais vu. Cela a scandalisé nombre de gens.

«Honte à vous de vous en prendre à un petit commerçant!», écrit M. Durand. «Quand allez-vous badigeonner ses vitrines d’une étoile jaune?»

L’antisionisme obsessionnel de M. Khadir l’a poussé à aller manifester le 11 décembre dernier devant la boutique Le Marcheur que tient depuis 25 ans la famille Archambeault, de concert avec quelques camarades du Parti communiste et du PAJU, une organisation dont l’unique vocation est de diaboliser Israël.

La raison? M. Archambeault vend des chaussures Beautifeel fabriquées en Israël, un pays avec lequel le Canada a des accords de libre-échange?! Lesdites chaussures représentent 2% de ses ventes.

Tous les samedis depuis octobre, ses clients sont harcelés par cette bande de militants qui, à coup de pancartes et d’objurgations, tentent de les dissuader d’entrer dans la boutique.

M. Archambeault, qui tient commerce avec sa femme et ses enfants, est trop occupé pour avoir le loisir de faire de la politique. Le voici dans une situation intenable: ou il laisse le PAJU (encouragé par son propre député?!) saboter son commerce aux heures les plus achalandées de la semaine, ou il cède à un chantage injustifié dont les motivations sont éminemment suspectes.

On peut certes reprocher au gouvernement israélien certaines politiques, notamment l’extension des colonies dans les territoires occupés. Mais pourquoi s’en prendre à ses citoyens?? Israël est une démocratie, au demeurant la seule du Proche-Orient, et il y existe une très grande diversité d’opinions. Pourquoi cibler Beautifeel, dont l’usine, au sud de Tel-Aviv, n’est pas en territoire occupé?

Ce n’est pas en persécutant des petits commerces montréalais qu’on va régler le sort des Palestiniens! Quand on est en désaccord avec un pays, on ne vise pas les petits commerces, on va manifester devant le consulat ou l’ambassade.

Partout à Paris, les dépanneurs de quartier (presque toujours des Maghrébins musulmans) vendent des produits importés d’Israël – fleurs, herbes aromatiques, fruits, houmous, etc. -, et cela n’a pas l’air de leur causer de problèmes de conscience!

De toute façon, s’il faut boycotter les importations des pays dont on réprouve les politiques, pourquoi ne pas commencer par les produits de l’Iran, pays d’origine de M. Khadir, où les femmes sont lapidées et les dissidents torturés? Mais, comme le signalait M. Monté dans Cyberpresse, on n’a jamais vu M. Khadir «manifester devant un des nombreux restaurants iraniens de Montréal, tels le Parisa, le Quartier perse, le Téhéran ou le Toucheh».

Oui, tant qu’à y être, pourquoi ne pas boycotter les produits de la Russie, où le système judiciaire est à la solde du clan Poutine? Ceux de l’Égypte, où les homosexuels sont persécutés et les élections truquées? Ceux de la Chine, où les dissidents sont emprisonnés? Et ceux de ces nombreux pays musulmans où le sort des femmes est incommensurablement plus misérable que celui des Palestiniens?

Je connais depuis longtemps les chaussures Beautifeel, qui ont ce mérite rare d’être à la fois jolies et confortables. Chaque été, je m’offre une paire de sandales Beautifeel parce qu’elles vous permettent de marcher pendant des heures tout en étant plus élégantes que les horribles Birckenstock. Je les ai achetées ailleurs qu’à la boutique de M. Archambeault, mais la prochaine fois je me les procurerai chez lui.



Categories: Amir Khadir, Antisionisme, BDS, Québec Solidaire

Tags: ,

11 replies

  1. Amir Khadir s’enfonce encore plus chez Lisée. Il lui écrit une lettre où il reproche au Hamas et au Hezbollah leur obscurantisme, leur fondamentalisme, leur tendance théocratique; bien; on le savait déjà.

    Mais nulle part il ne blâme l’essentiel: leur TERRORISME. Au contraire, il en rajoute en proclamant que le Hamas et le Hezbollah ont “le droit de résister à l’oppression”. Comment le Hamas et le Hezbollah résistent-ils à l’oppression:

    1) par le terrorisme;


    2) en interdisant les cinémas à Gaza (tous brûlés et fermés en 1995);


    3) en empêchant les femmes de rire sur les plages de Gaza.


    4) en incendiant le parc aquatique de Gaza (trop d’hommes et de femmes qui se frôlent).

    Car l’oppression à laquelle ils résistent est à la fois:


    1) la culture israélienne et l’existence d’Israel;
    

2) la culture occidentale telle que véhiculés par le cinéma et les parcs aquatiques (le Hamas a incendié le parc aquatique de Gaza il y a quelques mois).

    En somme, Amir Khadir approuve le terrorisme du Hamas et du Hezbollah. Tout le monde sait ce que “droit de résister ” signifie; qu’il ne fasse pas le faux innocent là-dessus…

    Ce qui perturbe la paix dans la région n’est pas tant l’obscurantisme et le fondamentalisme du Hamas/Hezbollah, mais leur TERRORISME. Israel peut très bien vivre avec un régime moyen-âgeux et fondamentaliste à Gaza et au Liban, en autant que ce régime ne soit pas porté à la violence terroriste et à l’impérialisme arabo-musulman, impérialisme selon lequel tout territoire du Maroc au Pakistan se doit de faire partie du wakf musulman.

    Amir Khadir a donc de nouveau raté une belle occasion de se taire. “When in a hole, stop digging”!

    En passant, M. Khadir, Israel n’est ni obscurantiste ni fondamentaliste. Bizarrement, Khadir veut empêcher Israel de pratiquer un certain blocus économique envers Gaza (par mesure de sécurité antiterroriste), mais il veut instaurer un blocus économique canadien envers tout produit israélien (Israel pratique-t-il le terrorisme envers le Canada?) ! On nomme cette fourberie évidente: parler des 2 côtés de la bouche en même temps!

    La doctrine Khadir est la doctrine 3D: démonisation, délégitimation et double standards envers Israel. Je viens juste de montrer un exemple de double standard.

  2. Si Israel est un régime d’apartheid, comme l’insinue M. Lisée sans être complètement sûr (ouf!), comment se fait-il qu’aucun pays d’Amérique, d’Europe, d’Océanie, et d’Afrique n’impose des sanctions économiques à Israel? La réponse est évidente: parce qu’Israel n’est PAS un régime d’apartheid.

    L’apartheid est un crime contre l’humanité que la communauté internationale punit par des sanctions économiques.

    En fait, même en Asie, la plupart des pays musulmans n’imposent aucune sanction économique à Israel. Certains ont des petites sautes d’humeur politiques, mais c’est tout (1).

    De toute manière ce qui compte, c’est l’opinion des démocraties développées et non de quelques dictatures arabo-musulmanes en mal d’épouvantails externes à donner en pâture à leurs populations afin qu’elles ne se révolentent pas contre l’incompétence ou l’iniquité du régime en place

    Par exemple, aux championnats du monde de natation, tenus à Dubai du 15 au 19 décembre 2010, tous les pays pouvaient exhiber leurs drapeaux, autant sur le bonnet de bain que partout ailleurs aux alentours des piscinces… sauf Israel.

    Qui a protesté? Personne. Une autre application des 3 D (Démonisation, délégitimation, Double Standards) à Israel dans le silence général.

    Pas mon silence complice, cependant!

    http://jssnews.com/2010/12/20/championnat-du-monde-de-natation-le-monde-se-tait-devant-lanti-israelisme/

  3. @David: j’ai répondu ceci à Jean-François Lisée, sous l’inspiration d’un de vos excellent billets:

    honorable : Commentaire en attente d’approbation. 
décembre 22, 2010 à 8:41

    M. Lisée: si Israel est un régime d’apartheid, comme vous l’insinuez sans être complètement sûr, comment se fait-il que des sociétés de droit comme le Québec et le Canada entretiennent des ententes de coopération scientifique, économique et culturelle avec Israel? L’apartheid est un crime contre l’humanité que la communauté internationale punit par des sanctions économiques. 
L’ »apartheid » imaginé par certains ici n’existe que dans l’esprit de militants peu épris de vérité.

    Le mot “apartheid” est sonore, bien sûr; ceux qui l’utilisent doivent se sentir soulagés d’un complexe de haine, mépris ou méfiance qui les habite pour des raisons qu’ils ne voudraient pas explorer, mais qu’ils devraient explorer (couverture radio-canadienne du dossier, ONG complaisantes, etc.). Mais le mot ne résiste pas au contact du réel, M. Lisée.

    L’accusation ou l’insinuation d’apartheid est un vieux disque usé. Elle doit être dénoncée comme telle.

    Ceux qui profèrent cette accusation, ou penchent vers elle, sont de véritables Don Quichotte.

    Don Quichotte prenait des moulins à vent pour des cavaliers qui l’attaquaient; il se trouvait fort courageux et intrépide de se battre contre ces cavaliers imaginaires. Nos Don Quichotte modernes prennent un état démocratique, dynamique, obtenant autant de prix Nobel que la France en ce siècle, et infiniment plus que le Québec (les populations sont identiques), pour un régime d’apartheid.

    Il est temps de dire que le roi est nu et que nos Don Quichotte sont de grands romantiques en quête d’un ennemi qui n’existe pas : ils divaguent. Ils devraient se pencher vers le véritable ennemi: la désinformation pratiquée par trop de journalistes, spécialement francophones, sur ce sujet depuis 43 ans.

    https://davidouellette.wordpress.com/2010/11/17/une-nouvelle-campagne-syndicale-anti-israelienne-a-trois-rivieres/#more-289

  4. Dans son billet, Lisée copie-colle une vidéo de David Ouellette sans donner sa source. Son omission (1) est maintenant corrigée:

    honorable :
    décembre 21, 2010 à 21:30
    M. Lisée: la 2ème vidéo de votre billet est un copier-coller tiré du blogue de David Ouellette. Il aurait été séant que vous donniez l’hyperlien. Après tout, vous ne vous gênez pas pour donner le site web du PAJU, ainsi que celui des boycotteurs d’Israel.

    Mais voilà: David Ouellette défend Israel, d’où sans doute votre petite gêne face à l’Idée de donner un peu de publicité à son blogue. Je le fais donc à votre place, au nom de la probité journalistique (le devoir de donner sa source quand elle est publique):

    https://davidouellette.wordpress.com/ (voir le billet du 19 décembre)

    (1) N’oublions pas que M. Lisée se prétend “chercheur” sur le site Web du Cérium, même s’il ne détient aucun doctorat! Il faut donc ne pas se gêner pour appliquer à M. Lisée les standards auxquels on s’attend de la part de “chercheurs.

    • @honorable

      Je connais bien Jean-François et ne manque pas d’estime pour lui même si nous ne sommes pas d’accord sur la question du conflit israélo-palestinien.

      Je vais tenter de répondre à son billet aujourd’hui.

  5. @Hanael: j’ai vu les billets de Lagacé et Lisée. J’ai répondu ceci:

    honorable

    21 décembre 2010
    19h10
    Le texte de Lisée est très décevant par sa critiques très peu nuancée d’Israel. Voici quelques commentaires adressés à M. Lisée.

    Votre texte est trés décevant; vos talents de médiateurs brillent ici par leur absence. Je commente certaines de vos phrases les plus choquantes.

    A “L’État d’Israël, en particulier par les temps qui courrent, mérite la réprobation générale.”

    C’est votre opinion; je la trouve odieuse.

    B “quadrillant notamment le territoire de routes, un temps réservées aux seuls colons”.

    Ces routes étaient réservées pour des raisons de sécurité: pour prévenir des mortalités CRIMINELLES. Je trouve odieux qu’une vie israélienne semble avoir pour vous beaucoup moins d’importance qu’une vie québécoise.

    C “sa politique de colonisation de la Cisjordanie est, de tout temps, non seulement illégale en vertu du droit international”.

    Vous devriez savoir qu’il y a un fort flou juridique sur la question. Si Israel FORCAIT des gens à déménager en Judée-Samarie pour s’y installer, ce serait illégal: mais Israel ne le fait PAS. De plus la résolution 242 du Conseil de Sécurité n’oblige NULLEMENT Israel à retourner à la ligne de cesser-le-feu de 1949. Enfin, votre terme (”colonisation”) est fort polémique, biaisé et provocateur. Nous ne faisons pas face à des Boers en Afrique du Sud ou des Français à Hochelaga, mais des Juifs en Judée ou en Samarie (les Samaritains sont des Juifs)!

    D “sa réaction formidablement disproportionnée à certaines agressions, dont les tirs de missiles de la part du Hamas depuis la bande de Gaza,”

    Ici, vous ête ahurissant. En effet, pour être proportionné, il faudrait qu’Israel:

    1) vise femmes, enfants, combattants et non combattants sans aucune distinction, comme fait le côté palestinien;

    2) lance ses bombes sans tenir aucun compte d’une distinction entre objectif civil et militaire;

    3) vise l’hôpital de Gaza où se terre le gouvernement du Hamas;

    4) lance son matériel le plus meurtrier sur Gaza, et l’utilise de manière maximale, puisque c’est ainsi que le Hamas utilise son matériel militaire.

    5) se serve de boucliers humains (ce qui serait bien inutile devant l’adversaire palestinien);

    6) essaie d’éliminer sa population arabe, comme le faisaient les Palestiniens de Gaza envers le peu de Juifs qui vivaient parmi eux;

    Si Israel répondait de manière proportionnée, il y aurait carnage (et paix assurée) à Gaza. Heureusement l’approche militaire israélienne est complètement disproportionnée, en terme de souci humanitaire, par rapport à l’approche palestinienne.

    Je suis renversé que vous ne saisissiez pas ces concepts pourtant simples. Oui, Israel réplique de manière radicalement disproportionnée, mais pas du tout pour les raisons que vous avez à l’esprit.

    E Quant à l’occupation israélienne, vous devriez savoir que de 1967 à 1987 le “régime institutionnalisé d’oppression systématique et de domination d’un groupe racial sur un autre” n’existait pas. MAIS il y a eu la première intifada en 1987; etc.; ce qui a obligé Israel à imposer des mesures de SÉCURITÉ (check-points, barrières de sécurité, etc.).

    F Sur le thème de l’”oppression systématique de la population palestinienne”, que vous attribuez à Israel, notez que:

    1) dès janvier 2011, il sera interdit à tout Palestinien de Judée-Samarie de travailler pour un contracteur israélien. Par ordre de qui? De l’Autorité Palestinienne! Qui oppresse qui, M. Lisée?

    2) tous les cinémas de Gaza ont été incendiés ou fermés en 1995. Il n’y a donc pas de cinéma à Gaza depuis 15 ans. Par ordre de qui? Du gouvernement de Gaza. Qui oppresse qui, M. Lisée? Nos “artistes” et nos “cinéastes” ont-ils protesté?

    G Quant à la “déportation ou transfert forcé de population”, il n’y en a pas eu en territoire occupé. En substance, vous qualifiez d’apartheid le déplacement d’un Palestinien de Judée-Samarie à cause de la construction d’une route ou d’une barrière de sécurité! Je suis estomaqué que vous ayez de telles notions en tête.

    H Vous dites ne pas trancher “sur l’utilisation du terme apartheid”, mais votre texte ne penche que d’un côté: celui de l’approbation du terme apartheid tel qu’appliqué à Israel.

  6. @Honorable, avez-vous vu parcontre celui de lagacé ? Pitoyable !

  7. L’excellence de Lysiane Gagnon se prouve aisément en notant que sa pensée est critiquée mur-à-mur, et de manière méprisante, dans le monde clos du Hétutistan:

    http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/2008/04/19/le-debat-vu-par-lysianne-gagnon/

    Côté Radio-Canada, il y a eu une entrevue d’Amir Khadir sur ce sujet il y a plusieurs jours (une entrevue faite par M. Labrecque, en remplacement de Michel Desautels, qui n’aurait certainement pas fait mieux).

    Labrecque était ahurissant de complaisance: « la question n’est pas le principe, mais la méthode », di-il à Khadir! En somme, et en blanc sur noir, M. Labrecque avouait qu’il était d’accord avec les principes de M. Khadir, qui sont:

    – Israel pratique l’apartheid.
    
-Israel pratique le racisme.
    
- Un juif se construisant une maison en Judée pratique la « colonisation » et est un colon au même titre que le Boer en Afrique du Sud ou les Français, Anglais, Portugais et Espagnols en Amérique!

    M. Labrecque avait la chance de demander à Khadir: « un juif se construisant une maison en Judée est-il vraiment un colon? Si Israel était un état d’apartheid, comment se fait-il que le Canada et le Québec ont toutes sortes d’accord avec Israel, incluant un accord de libre-échange? Le Canada imposait des sanctions à l’Afrique du Sud; s’il n’en impose pas à Israel, c’est que, manifestement, Israel ne peut pratiquer l’apartheid, et que vous lancez des mots plus pour leur sonorité que pour leur sens. »

    Non, rien que la complaisance et les clichés radio-canadiens habituels déjà répétés 10 000 fois depuis 43 ans.

  8. Lysiane Gagnon est une journaliste chevronnée. On peut pas lui en passer des vites de même en matière d’Israël. Content de savoir qu’elle porte du beautifeel.

  9. Un clou vient d’être planté dans le cercueil du Paju mais de celui de Khadir. Avec la gauche du plateau Khadir est assuré d’une réélection avec pareille obsession antisémite.

    Pourquoi pas boycotter les produits canadiens puisqu’Israël est le meilleur ami du Canada. une fois partie?

Trackbacks

  1. Amir « Khaddifi  « Le blog de David Ouellette

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: