Belle manifestation de soutien à la boutique Le Marcheur

La participation du député de Québec Solidaire Amir Khadir à une campagne de harcèlement et d’intimidation contre la boutique Le Marcheur aura eu l’effet contraire de celui désiré par le groupuscule antisioniste PAJU.

A la suite du tollé suscité par les révélations diffusées à l’émission Dumont au canal V, jeudi soir dernier, et reprises dans les principaux médias montréalais (à l’exception de La Presse), un mouvement de soutien impromptu à la boutique assiégée chaque samedi par une petite bande de fanatiques s’est organisé dans Facebook.

Résultat: la boutique a connu hier après-midi des recettes sans précédent alors que près de 150 personnes ont défié les piqueteurs pour appuyer la boutique familiale, rue Saint-Denis. Quelques personnalités comme Guy Bouthillier, Mathieu Bock-Côté, Éric Duhaime, Sophie Durocher  et Richard Martineau étaient du nombre.

A l’extérieur, les piqueteurs comptaient une petite vingtaine de personnes. Amir Khadir et son père, pourtant présent depuis le début de la campagne, brillaient par leur absence. Curieusement, un journaliste de La Presse, André Noël, dans un échange avec Richard Martineau que celui-ci rapporte ce matin dans sa chronique au Journal de Montréal (“Aye, Martineau, laisse-les tranquilles, c’est correct ce qu’ils font !”) aurait cautionné le bien-fondé de la campagne. Depuis la publication de ce billet, André Noël m’a contacté pour me dire qu’il nie avoir dit à Richard Martineau dans le cadre de cet échange “C’est correct ce qu’ils font”. Mise à jour, 21 décembre 2010: André Noël a publié aujourd’hui une lettre ouverte à Richard Martineau sur le site ruefrontenac.com dans laquelle il nie avoir exprimé son soutien aux manifestants.

J’ai filmé une partie de la scène que vous pouvez visionner ci-dessous.

Inutile de dire que le propriétaire de la boutique et sa famille sont extrêmement reconnaissants de cette marque de soutien. Les fêtes imposeront un hiatus de deux semaines à cette ridicule campagne. Nul doute que les Québécois épris de liberté continueront d’appuyer Le Marcheur jusqu’à ce que les camarades de Khadir renoncent à priver un simple commerçant de sa liberté de commerce au nom de leur compréhension idéologiquement pervertie de la justice et de la liberté.



Categories: Amir Khadir, Antisionisme, Québec Solidaire

Tags: , ,

12 replies

  1. Sud-Est, et non “Sud-Ouest”. La carte donnée en hyperlien identifie la portion de la barrière de sécurité qui est mur de béton. C’est la ligne jaune entourée de gris. Ces lignes jaunes sont très peu présentes: il n’y en a qu’ à l’extérieur de Tulkarm, de Kalkilya, et de Jérusalem. C’est tout.

  2. @crabillou, une meilleure carte se trouve ici:

    http://www.securityfence.mod.gov.il/Pages/Eng/seamzone_map_eng.htm

    On voit que:

    1) la clôture de sécurité n’encercle pas la Judée-Samarie (voir au Nord-Est, de Bet Shean au Jourdain; voir au Sud-Ouest, de Arad à la mer morte)

    2) Elle épouse la ligne verte sur environ 80 % de la distance de Jérusalem à Arad, et sur 50 % de la distance de Jérusalem à Bet Shean.

    3) Quand elle n’épouse pas la ligne verte, elle n’en est pas éloignée.

    En somme, à nous deux, nous avons identifié 3 erreurs dans l’expression “sur la longueur du mur de béton encerclant la Cisjordanie” de l’ombudsman radio-canadien:
    – ce n’est pas un mur de béton;
    – le cercle n’est pas fermé;
    – parfois, la clôture se trouve à l’intérieur de la Judée-Samarie.

    Imaginez maintenant le nombre d’erreurs quand c’est un journaliste de Radio-Canada qui s’exprime au lieu de l’ombudsman! Nécessairement plus grand car, je le répète, l’ombudsman me semble excellente.

    • Bien qu’il n’y ait rien de comparable et je l’affirme, le Mur de Berlin qui était bien moins long que le “Non mur” puisqu’il n’en est pas un qui n’enferme pas la Judée-Samarie et les quelques 2,5 millions de palestiniens qui selon vous vivent sur un territoire “libre” puisqu’il n’existe pas, ce fameux mur de Berlin bien moins long coupa cependant en deux l’Europe pourtant beaucoup plus grande que la Judée -Samarie et la Galilée réunies…Il n’existe plus ce mur !
      C’est dire s’il est important d’abattre les murs, quels qu’ils soient, et surtout d’empêcher qu’on en construise d’autres !
      Plus important que d’abattre les murs en béton et en non béton barbelé qui balafrent les champs d’oliviers, il faut abattre les murs qui barrent les esprits…
      C’est de là, une fois ces murs abattus, que pourra s’établir la Paix…
      Amusons-nous si vous le voulez bien Honorable…
      Je vous avais mis en ligne une carte de la Palestine datant de deux mille ans, carte qui n’est pas tout à fait de votre goût, j’en suis désolé…
      Si je devais vous fournir une carte de la France de la même époque, j’en serais bien embarrassé…La France n’existait pas il y a deux mille ans…Elle n’existait toujours pas quand de Clermont-Ferrand, à 15 km de chez moi, Châteaugay( 63), jumelé avec Châteauguay au Québec, fut prêchée en 1095 la première croisade par le Pape Urbain II.
      Il y en eut d’autres des croisades, qui firent de la Palestine une terre chrétienne après tout, puisque bien des croisés se battirent pour délivrer un tombeau vide en massacrant des sarrasins déjà bien installés chez nous, où ils construisaient de magnifiques palais en Andalousie et ailleurs…Ils furent stoppés par Charles Martel à Poitiers, c’était en 732 …La France n’existait toujours pas, et lorsque en l’an 800 Charlemagne fut couronné Empereur, elle n’était pas encore née la France…Charlemagne, Karl der Gross, avait son palais en Allemagne…Je ne veux pas poursuivre plus loin ce rappel de l’Histoire…Je dirais simplement que c’est aux hommes de l’écrire, aux hommes qui vivent et meurent, et non aux Dieux qui n’existent que pour ceux qui croient en eux…
      Les frontières ne se dessinent pas à travers les Tables de la Loi dont Moïse prétendit qu’elles lui furent remises par l’Éternel, elles se tracent par la bonne volonté des hommes, et seulement des hommes, à condition qu’ils soient de bonne volonté…
      Bien cordialement toujours…

  3. Cette semaine Amir Khadir a déclaré qu’acheter c’est voté.

    Et bien Amir Khadir a perdu son élection !

    Super !

  4. Amir, que dire de tes fourberies, tes clowneries, tu dérailles mon petit…bientôt, tu disparaîtras dans les vaps de ton hamam.

  5. PAJU et l’organisateur du Festival du Film du Caire: même combat obscurantiste.

    ” L’Organisateur du Festival International du Film du Caire, Ezzat Abou Auf a dit qu’il ne permettra jamais à des israéliens de participer au Festival. “Je ne permettrait jamais à Israël de s’immiscer dans la fête. Ce ne sera jamais le cas. Même si je devais dormir sur le paillasson d’entrée du festival pour les tenir à l’écart” a déclaré Abou Auf aux journalistes. Passant de l’anglais à l’arabe, il a crié un peu plus fort pour dire: “je ne vais pas permettre que cela arrive [de diffuser des films israéliens au festival] aussi longtemps que je vivrai.” ”

    Jean-François Lépine et Luc Chartrand interviewront-ils cet homme “très important” et à la recherche de “solutions”, comme, selon eux, le groupuscule PAJU, groupuscule plus petit que la plus petite des sectes hassidiques de Montréal?

    PS à Ezzat Abou Auf: le mot “international” inclut le pays voisin de l’Egypte avec lequel l’Egypte a signé un traité de paix il y a plus de 2 décennies.

    http://jssnews.com/2010/12/19/juliette-binoche-dans-un-festival-anti-juifs-israeliens-au-caire/

  6. “résolution 181 de 1947”, et non de 1949.

  7. Notons une erreur dans la conclusion de l’ombudsman, dont l’intégrité et la compétence m’impressionne par ailleurs:

    “deux erreurs sur la longueur du mur de béton encerclant la Cisjordanie” est incorrect.

    L’ombudsman voulait dire:

    deux erreurs quant à la portion mur de béton de la clôture encerclant la Cisjordanie.

    Malheureusement, sa phrase insinue qu’un mur de béton encercle la Judée-Samarie! Même les gens de bonne volonté, comme Mme Mivile-Dechêne, ne sont pas à l’abris des clichés les plus abjects véhiculés par Radio-Canada depuis des décennies.

    Notons l’ambiguité du mot “encerclant”: aucune barrière n’encercle littéralement la Judée-Samarie. Malheureusement, certains lecteurs auront faussement compris que la Judée-Samarie est encerclée au même titre que Gaza.

    Finalement, l’ombudsman n’a pas cru bon de noter que la Cisjordanie n’existe plus depuis 1988, date du renoncement de la Jordanieà ce territoire, et que le concept de Cisjordanie n’a existé que pendant 39 ans (de 1949 à 1988), i.e. 75 fois moins longtemps que le concept de Judée et Samarie.

    Devinez maintenant quel vocabulaire Radio-Canada privilégie (1): un mot valide pendant 39 ans, ou un mot valide pendant 3 000 ans et officialisé dans la résolution 181 de 1949, qui partageait la Palestine occidentale? Vous avez bien deviné!

    (1) Que dis-je: non pas privilégier, mais utiliser mur-à-mur sans jamais donner droit de présence au vocabulaire trimillénaire d’ailleurs officialisé dans la résolution 181 de l’ONU sur la partition de la Palestine occidentale.

  8. Qu’est-ce que le PAJU: un groupe “très important” et cherchant des “solutions” au conflit, selon Jean-François Lépine, dans l’émission “Une heure sur Terre” (Radio-Canada) du 16 janvier 2008.

    L’ombudman de Radio-Canada le contredit, mais uniquement suite à plusieurs plaintes de citoyens éclairés:

    ” Le PAJU compte environ 125 membres selon un de ses fondateurs. (…) Une brève recherche sur le site web du PAJU permet de savoir ce que prône exactement ce groupe. On ne peut pas dire que le vocabulaire employé par les Palestiniens et Juifs unis soit compatible avec la recherche de solutions.

    Dans un de ses communiqués, le groupe dénonce le blocus de Gaza et le « génocide de la population de Gaza ». Il préconise le « boycott total de l’État d’Israël raciste et d’apartheid ». Ni l’animateur, ni les autres membres de l’équipe d’Une heure sur Terre n’avaient consulté ce site web. « Si on avait été conscient de ce discours, on y aurait réfléchi à deux fois. » m’a-t-on dit.

    Il était inexact de présenter ce groupe comme étant « très important » et il est pour le moins discutable de le présenter comme étant à la recherche de solutions étant donné la nature anti-israélienne de ses slogans. (…) Les normes et pratiques journalistiques précisent que la crédibilité de Radio-Canada dépend d’une série de facteurs :

    « La Société Radio-Canada exige pour ses émissions une recherche de grande qualité. Cela requiert le souci du détail et un contrôle soigné du contenu. Une erreur, minime en soi, peut porter atteinte à la crédibilité d’une émission entière. (…) » ”
    (…)

    Julie Miville-Dechêne Ombudsman, Services français Société Radio-Canada 2008-02-28

    http://www.radio-canada.ca/apropos/lib/v3.1/pdf/revision_sur_une_heure_sur_terre_du_16_jan08.pdf

    Voici la conclusion de l’ombudsman de Radio-Canada sur cette émission d’Une heure sur Terre (je ne me rappelle pas en avoir vu une sur le Proche-Orient qui ne soit pas biaisée).

    “L’exactitude est au cœur des Normes et pratiques journalistiques de Radio- Canada.

    Les plaintes sont en partie fondées car cinq erreurs se sont glissées dans l’émission Une heure sur Terre du 16 janvier. Elles n’ont pas été relevées, ni corrigées avant la mise en ondes. Deux erreurs sur la longueur du mur de béton encerclant la Cisjordanie, une erreur sur le nom du passage au sud de Gaza contrôlé par les Israéliens, une erreur sur la supposée impossibilité pour les Gazaouis de faire un pèlerinage à La Mecque.

    Dernière erreur : le texte de présentation du groupe de pression Palestiniens et Juifs unis; le texte lu en ondes ne correspond pas à la réalité, étant donné les slogans anti-israéliens utilisés par le PAJU. Ces slogans n’ont pas été répétés en ondes. (…)”

Trackbacks

  1. Antagoniste.net- Site d'opinions libertariennes : âmes sensibles s'abstenir ! » Arguing with Idiots: Amir Khadir

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: