Les feux de la concorde

L’aide humanitaire est avant tout un prolongement de la diplomatie. Mais il faudrait être un dur cynique pour nier que le travail humanitaire n’obéit pas aussi à des motivations plus fondamentalement humaines. Or, que ce soient des chirurgiens israéliens qui sauvent la vie à des enfants palestiniens atteints de maladies coronaires ou la participation d’une brigade de pompiers palestiniens de Bethléem aux efforts de contrôle des feux de forêt qui ravagent le nord d’Israël, les rapports entre Israéliens et Palestiniens ne sont pas dépourvus d’humanité, comme les observateurs lointains le croient souvent et erronément.

 

Palestinians dispatch reinforcements in fight against Israel blaze

Published today (updated) 05/12/2010 19:44

BETHLEHEM (Ma’an) — More Palestinian firefighters on Sunday joined their colleagues battling a massive wildfire that killed several dozen Israelis and sparked an unprecedented global response.
Bethlehem’s civil defense chief Ibrahim Ayish told Ma’an that 21 men from the West Bank and four fully equipped fire engines were assisting Israeli and international forces trying to control the blaze near Haifa.

The latest civil defense unit to depart the West Bank left at 4 a.m. and arrived at northern Israel five hours later, Ayish said.

“We’re working alongside the Israeli team, which knows the area very well,” he says. “We were received respectfully. After all, we’re dealing with a humanitarian crisis which knows no borders.

“Neither walls nor checkpoints will stop us.”

Centered in Carmel, south and east of Haifa, the fire is the biggest inferno in Israel’s 62-year history. So far, it has taken 41 lives and forced more than 17,000 people to flee their homes.

Police have arrested two youths from the Druze Israeli village of Isfiya on suspicion of starting the fire “through negligence” by leaving behind burning embers after a family picnic.

The blaze has so far ravaged at least 5,000 hectares of land and five million trees in the pine-covered hills known locally as “little Switzerland.”

The three Palestinian units work in a zone made up of local and international ground units as well as aircraft, which are playing the largest role. Field crews control the small fires.

How does commander Ayish feel about the unusual mission? “Proud to participate in the humanitarian work of firefighting,” he said, defining it as “the work of protecting the environment and nature.”

Ayish expects the job to take another 24 hours. Unfortunately, he said, vast areas have turned to dust.

He said the orders came directly from President Mahmoud Abbas.

In Jerusalem, Israeli prime minister Benjamin Netanyahu on Saturday telephoned the president to express his gratitude to the Palestinian Authority for its assistance to Israel’s exhausted front.

Abbas, speaking with the premier for the first time since peace talks broke down in September, responded that “in such a situation, the Palestinian people will not hesitate to offer humanitarian support.”

The PA stands ready to offer any additional assistance as needed, Abbas’ office affirmed.

In Gaza City, the Prime Minister of the Gaza government Ismail Haniyeh told reporters “those fires are divine strikes for what they [Israel] did,” the German Press Agency reported.

Haniyeh made the statement as he joined emergency prayers asking for rain to end a long dry season in the Palestinian territories.

US supertanker joins air war on blaze

Meanwhile, the world’s biggest firefighting plane joined the international offensive, dumping tons of water and chemicals on the flames.

Despite fires sweeping hills around the northern city of Haifa for a fourth day, hopes were high that the arrival in Israel of the chartered Boeing Supertanker would finally tip the balance.

The Israeli military said that the plane’s US crew had been joined by two Israeli air force pilots and a base commander, acting as liaison.

Police appealed to residents in the target area to stay indoors and shut their windows as the behemoth dropped its payload of 76,000 liters of water and flame retardant.

More than 30 firefighting aircraft were flying sorties over the forest and scrub early Sunday, Israeli media reported. The military said aircraft from Greece, Britain, Turkey, Russia and France were already in action. Switzerland, the Netherlands, Azerbaijan and Romania were due fly in assistance on Sunday.

Israeli fire service operations officer Boaz Rakia was cautiously upbeat.

“We wake up this morning to a slightly more optimistic morning,” he told army radio. “It’s true that there are a number of sites where the fire is still active and we are concentrating our efforts there, but generally speaking if you look at the whole area of operations, it’s better, more optimistic.”

Meteorologists say rain is expected Sunday night or Monday.

 

 



Categories: Diplomatie, Varia

Tags: , ,

3 replies

  1. @David: moi aussi (entre autres parce que la paix doit passer par les compromis et non par le pathos), mais je dirais que nos bons journalistes auraient pu porter une certaine attention aux déportés de Gaza de 2005 (comment vivent-ils maintenant, leurs difficultés, etc.) Après tout, si ces déportés étaient Palestiniens, je pense qu’ils se seraient intéressés au sujet.

    Tout comme ils auraient pu donner l’importance qu’elle mérite (au point que je n’étais pas tellement au fait de la chose avant aujourd’hui) à la construction de nouvelles mosquées sur le Mont du Temple qui ont eu lieu dans les années 90 (l’une d’elles, dans les étables de Salomon, se nomme El Marawi, je crois), et qui brisent le statu quo quant à ce qui se passe sur ce Mont.

    Seul bon côté: si les Israéliens veulent construire une synagogue sur le Mont du Temple, ils pourront au moins dire qu’il y a précédent historique récent de la part des musulmans…

  2. Je suis en désaccord complet avec ce discours anonyme. Le retrait de Gaza, malgré les tirs de roquettes, était et demeure stratégiquement opportun. Le maintien des colonies à Gaza était un pire fardeau sécuritaire et politique. Quant aux Juifs qui “crèvent la dalle”, j’en connais pas en Israël. Et quant au lien entre Gaza et la pauvreté en Israël, il est cousu de fil blanc. Pure démagogie. Tout comme qualifier de terroriste la députée arabe à bord du Mavi Marmara, tout aussi odieuse soit-elle, ou prétendre qu’Israël a renoncé à sa souveraineté sur le Kotel.

  3. Parmi les voisins immédiats, seuls le Liban, la Syrie et le gouvernement de Gaza ont manqué à l’appel de la solidarité et de la décence humaine. Soyons charitables et supposons que le Liban était lui-même victimes de suffisamment de feux pour en avoir plein les bras… Mais la Syrie, et Gaza?

    Témoignage poignant d’un anonyme israélien, sans doute stimulé par le drame de l’incendie près de Haifa:

    ” Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien a mis des gens dans la rue en les expulsant du pays dont le Goush Katif, Amona et d’autres régions. Des horreurs dont personne ne parle : des couples ont divorcé, des hommes d’affaires sont devenus des chômeurs, de brillants adolescents sont devenus des délinquants.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien ferme les yeux sur des constructions illégales arabes, mais fait de l’excès de zèle pour détruire des maisons de Juifs et des synagogues.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien ouvre des routes pour la commodité des XXX, comme la 443 qui est le théâtre d’attentats quotidiens.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien permet que des personne malades juives attendent plusieurs semaines avant d’avoir un rendez-vous dans les hôpitaux, parce qu’ils sont trop occupés à soigner des XXX tant ceux de l’intérieur du pays que ceux de l’extérieur.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien préfère envoyer des tonnes de nourriture à Gaza, des dizaines de milliers de moutons pour leur fête, alors que les Juifs crèvent la dalle. Combien ont-ils envoyé de nourriture et de têtes de bétail aux Juifs aux fêtes de Rosh Hashana, Yom Kippour et Souccot.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien, en plus de donner les pleins pouvoirs à des XXX sur le Kotel, a permis également la construction de deux (2) nouvelles mosquées dans les sous-sol du Temple. (NDLR: ici, je ne suis pas sûr de suivre l’anonyme)

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien a même usé de malice envers les habitants d’une région (je ne sais plus laquelle), avait bloqué tout un secteur de la ville obligeant les résidents à faire un détour tout en leur en faisant croire qu’ils étaient en train de réparer des canalisations, alors qu’en vérité on procédait à la construction de tout un quartier arabe.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien maintient dans son parlement des députés-terroristes qui étaient sur le Mavi Marmara et qui ont recommencé à se rendre à la Knesset, en parfaits innocents, comme si de rien n’était.

    Par sa négligence et sa faiblesse, le gouvernement israélien refuse de détruire les maisons des terroristes qui commettent un attentat sur le sol israélien et ne prend pas de mesures d’expulsion comme ceux qui manifestent un manque de déloyauté flagrant envers l’État.”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: