FPJQ: la guilde antisioniste?

Donc, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a primé comme meilleur grand reportage de l’année “Le Canada sous influence, Le poids du lobby pro-israélien à Ottawa” de Luc Chartrand et de Yanik Lapointe diffusé à Radio-Canada.

Selon le communiqué de la FPJQ:

ce reportage audacieux aborde de front une question on ne peut plus délicate: le glissement de la politique canadienne au Moyen-Orient. S’appuyant sur une recherche exemplaire, le document illustre de façon éloquente comment Ottawa s’est aligné sur les attentes des lobbys juifs dans le conflit opposant Israël aux Palestiniens. Le résultat est un reportage équilibré et percutant, qui ne laisse personne indifférent.

En fait, le reportage va plus loin: non seulement les lobbys juifs contrôlent-ils la politique étrangère du Canada, mais ils pratiquent le maccarthisme  à l’endroit des “critiques d’Israël”, comme si les médias, les syndicats et les ONG politisées se privaient de pourfendre Israël. En outre, le reportage prétend que le Canada a réduit son aide aux Palestiniens alors que celle-ci a augmenté sous l’actuel gouvernement, blanchit les campagnes de délégitimation d’Israël d’ONG canadiennes subventionnées par l’État dont il reprend à la lettre le discours anti-israélien, qualifie de “lobby” toute organisation juive et déforme grossièrement la politique canadienne sur le conflit israélo-arabe. Cliquer ici pour une critique détaillée de ce reportage déséquilibré et truffé d’erreurs factuelles.

Si les prix remis par la FPJQ reflètent les orientations de ses 2100 membres, peut-on encore attendre la moindre objectivité sur Israël de la part de ces professionnels de l’information  qui trouvent “équilibré(e) et percutant(e)” cette nouvelle mouture d’un ancien préjugé?



Categories: Antisionisme, Médias

Tags: ,

3 replies

  1. Un autre sujet que Radio-Canada ne touchera jamais sérieusement;

    TROIS des 4 lieux les plus sacrés du bouddhisme sont situés en Inde, pays HINDOU, au lieu d’être situés en pays bouddhiste. Cela n’empêche en rien les bouddhistes de vaquer à leurs activités paisiblement. Ces TROIS lieux sacrés sur 4 sont Bodhgaya, Sarnath et Kushingar.

    Pourquoi les musulmans sunnites ne pourraient-ils pas tolérer qu’un (pas TROIS, mais UN) de leurs 3 ou 4 lieux les plus sacrés se trouve en pays juif?

    Une autre marotte de Radio-Canada et de 1 heure sur Terre: la répétiton” ad nauseam que “Jérusalem est l’une des 3 villes les plus sacrées de l’islam.”

    DEUX fois faux:

    1) Jérusalem n’est sacré que depuis peu, et SEULEMENT pour l’islam sunnite. Par exemple, Jérusalem n’est pas l’un des 3 ou 4 lieux les plus sacrés de l’islam chiite.

    2) Ce qui est “sacré” pour cette islam sunnite n’est pas Jérusalem en soi, mais le Mont du Temple: ce lieu que Radio-Canada nomme constamment “esplanade des mosquées”, au mépris de tout oecuménisme, ou comme si la station de TV/radio croyait s’adresser à un auditoire 100 % musulman!

    Avis aux musulmans de bonne volonté: inspirez-vous de vos frères bouddhistes.

    De plus, bénéfice marginal: si Jérusalem est juive, cela augmente singulièrement les probabilités qu’un musulman obtienne un prix Nobel en sciences, comme Ada Yonath, femme juive née et éduquée à Jérusalem, et récipiendaire du prix Nobel de Chimie 2009.

    Aimons-nous les uns les autres…

  2. Voici un sujet que Luc Chartrand ne touchera jamais, parce qu’il ne lui donne aucun angle permettant de critiquer Israel ou de subodorer l’influence d’un quelconque lobby sioniste:

    Israël, malgré les guerres qu’il doit subir, est le champion du Nobel au 21ème siècle.

    Qu’est-ce que le 21ème siècle pour Israël ? C’est la 2ème Intifada, commencée en 2000, la guerre contre le Hezbollah, en 2006 et l’opération Plomb Fondu contre le Hamas en 2008. Tous les médias vous le diront, vous l’auront dit, ou se plairont à le dire. Les médias islamistes ou paléo-marxistes concluront même, avec leur logique tordue, qu’Israël est « une menace pour la paix planétaire », sinon « la plus grande menace pour la paix planétaire ».

    Mais les médias ont tous choisi le silence sur un fait remarquable : malgré ces 3 guerres, l’absence de paix, des voisins hostiles, des services militaires onéreux, les Israéliens se classent premiers au monde quand vient le temps de recevoir des prix Nobel.

    En effet, qui a obtenu plus d’un prix Nobel depuis 2000 ? Des
    (1) Américains (74 prix)
    (2) Britanniques (14 prix)
    (3) Japonais (8 prix)
    (4) Allemands (7 prix)
    (5) Français (6 prix)
    (6) Israéliens (5 prix)
    (6) Russes (5 prix)
    (8) Australiens (2 prix)

    Mais on compare ici des pays dont la population varie de 7 millions à 300 millions d’habitants. Un classement per capita serait plus équitable. Voici donc le nombre de prix Nobel obtenus par ces différentes nationalités si leurs pays respectifs étaient peuplés de 10 millions d’habitants :

    (1) Israéliens (7 prix)
    (2) Américains (2,5 prix)
    (3) Britanniques (2,3 prix)
    (4) Français (1 prix)
    (5) Australiens (1 prix)
    (6) Allemand (0,8 prix)
    (6) Japonais (0,64 prix)
    (8) Russes (0,35 prix)

    Cette extraordinaire performance israélienne sera-t-elle soutenue ? Sans doute pas à ce rythme. Mais elle vaut la peine d’être notée. Selon l’indice des prix Nobel, donc, Israël est le plus grand bienfait sur Terre au 21ème siècle!

    Malheureusement, Al Qaeda le sait…

    http://jssnews.com/2010/11/28/israel-et-le-21eme-siecle-malgre-les-guerres-champion-du-nobel/

Trackbacks

  1. Éric Duhaime sur le corporatisme de la FPJQ « Le blog de David Ouellette

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: