Désemparé devant l’expansionisme iranien, Obama fait une fixation sur les colonies israéliennes

Derrière l’obssession de la Maison Blanche pour les colonies de peuplement israéliennes se cache le désarroi d’un gouvernement sans stratégie pour freiner le plus urgent enjeu moyen-oriental, l’expansionisme iranien.

C’est ce que soutient  Jackson Diehl,  chroniqueur au Washington Post:

La politique étrangère d’Obama a besoin d’être mise à jour par Jackson Diehl (Washington Post, 22 novembre 2010)

 

Le souci d’Obama de stopper l’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem est une campagne que même les dirigeants palestiniens et arabes suivent avec perplexité. Les colonies sont devenues un enjeu de second plan; les vrais enjeux portent sur la façon de créer un État palestinien dans un Moyen-Orient où la plus grande menace n’est pas l’expansionnisme israélien, mais l’expansionnisme iranien. Que faire avec le Hamas et le Hezbollah et leurs armes fournies par l’Iran? Comment faire en sorte que la  Cisjordanie ne devienne pas une autre base iranienne après l’occupation? L’administration Obama semble n’avoir aucune stratégie pour ces questions.

 



Categories: Diplomatie, Médias

Tags: , , , ,

1 reply

  1. La construction juive en Judée-Samarie n’est pas un obstacle à la paix, mais un stimulus vers des négociations et une paix. Grâce à cette construction, les Palestiniens comprennent , ou comprendraient mieux s’il y avait accélération substantielle de la construction, que plus ils retardent les négociations, plus ils perdent du terrain.

    Bloquer unilatéralement la construction c’est, décider à l’avance de l’issue ou de la direction des négociations.: c’est obliger à l’avance le côté israélien à admettre qu’il n’est pas convaincu de son droit.

    C’est créer une sorte d’aboutissement temporaire des négociations avant même le début de celles-ci!

    Mais bloquer la construction de part et d’autres (côté palestinien et israélien): cela serait acceptable parce que cela ne serait pas décider à l’avance de l’issue ou la direction des négociations. Mais qui a déjà mentionner la possibilité de gel des constructions palestiniennes? Deux poids, 2 mesures, de nouveau.

    Il est aberrant de demander un gel des constructions juives sans demander en même temps un gel des constructions palestiniennes. Il est clair que ceux qui demandent un gel unilatéral des constructions juives ont décidé À L’AVANCE que, selon eux, Israel doit se retirer de la Judée-Samarie entière. Comme si les négociations sur ce sujet étaient déjà terminées! Au contraire, un sujet principal de négociations est justement le partage de la Judée-Samarie!

    Bien sûr que ce serait un geste magnifiquement “pacifique”, “apaisant” ou “paisible” que d’abandonner toute la Judée-Samarie, une partie de Jérusalem et d’accorder aux Palestiniens un privilège de retour en Israel. Mais ce serait suicidaire. La paix des morts n’est pas la paix, même si les morts sont, effectivement, bien paisibles et silencieux.

    Rappelons-nous quels ont été les résultats de l’abandon de tout Gaza aux Palestiniens: une recrudescence des tirs de mortiers et de roquettes sur Israel. Il est donc clair qu’il n’y aura pas abandon de toute la Judée-Samarie. Si c’est clair, alors pourquoi vouloir bloquer à l’avance TOUTE construction juive en Judée-Samarie?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: