Totalitarisme ancien et nouveau

3JOUR-AM-58

Stéphane Courtois

On doit à l’historien du communisme Stéphane Courtois d’avoir une fois pour toutes établi la terreur du communisme au 20e siècle dans son “Livre noir du communisme” (1997).

Pour comprendre à quel point il était encore tabou à l’époque de décrire le communisme comme un totalitarisme au même titre que le fascisme, il faut se remémorer que le premier ministre français Lionel Jospin affirma à la sortie du livre devant l’Assemblée nationale que les communistes “n’ont jamais porté la main sur les libertés”!

Dans une entrevue avec Christian Rioux (Le Devoir), Courtois explique que si la criminalité du communisme n’est plus un question taboue en 2010, le communisme continue de bénéficier de son aura antifasciste, qui a donné naissance à un communisme culturel:

Les communistes ont bénéficié d’une aura antifasciste extraordinaire, poursuit Courtois. La grande opération de Staline a consisté à lancer la grande terreur en même temps qu’une campagne sur la démocratie parfaitement orchestrée. Le repoussoir intégral est devenu le fascisme avec cette confusion entre le fascisme de Mussolini et le nazisme d’Hitler.

Même si le communisme s’est effondré, subsiste toujours ce que le philosophe Marc Lazar appelle un “communisme culturel”. L’idéologie est à zéro, mais le romantisme révolutionnaire persiste même si on ne sait plus trop qui en est porteur; les ouvriers, le tiers monde, les immigrants. C’est comme s’il y avait un bon extrémisme, à gauche, et un mauvais, à droite. Avec l’effondrement de l’URSS et du maoïsme, on sait pourtant qu’ils aboutissent aux mêmes résultats.

Cette notion de communisme culturel me semble fort utile pour expliquer la persistance de l’antisionisme soviétique.

Et que dit l’historien du totalitarisme du 20e siècle sur notre siècle? Y-a-t-il un totalitarisme du 21e siècle?

«L’islamisme est un islam dévoyé, exactement comme le communisme a été un socialisme dévoyé. C’est un mouvement totalitaire mondial, comme le communisme, qui a une idéologie rigoureuse et des militants professionnels qui prêchent la guerre civile permanente.»

François Courtois participera à un débat sur le thème Entre utopie et terreur: bilan du communisme au 20e siècle le 20 novembre prochain à l’UQAM.



Categories: Antisionisme, Islamisme, Médias

Tags: ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: