Combien de prisons ont leur hôtel cinq étoiles?

Al-Mashtal, l'hôtel de luxe de Gaza

Selon, l’agence de nouvelles palestinienne Ma’an, le Palestinien multimillionnaire Munib Al-Masri a annoncé l’ouverture prochaine d’un luxueux hôtel cinq étoiles dans le nord de la bande de Gaza, cette  “prison à ciel ouvert”  que les bien-pensants aiment tant comparer au Ghetto de Varsovie. Espérons qu’Alternatives et son bateau canadien pour Gaza n’oublieront pas d’apporter les coupes à cocktail et les shakers dont on me dit qu’il y a pénurie à Gaza.

Luxury hotel to open in Gaza

Published Sunday 07/11/2010 (updated) 08/11/2010 19:49
GAZA CITY (Ma’an) — Nablus businessman Munib Al-Masri on Sunday toured industrial projects being carried out by the Palestine Development and Investment Company in the Gaza Strip. 

PADICO director Samir Hleila and other dignitaries accompanied Al-Masri. They paid a visit to Gaza’s sole power plant, where Al-Masri promised to exert efforts to improve electricity services in the besieged enclave.

Generators for the power station resumed operations last week following a fuel delivery, but an overall lack of supplies has forced rolling power cuts to resume. Much of the coastal strip runs on generators.

The West Bank multimillionaire told journalists Friday that after three years of waiting, his company decided to inaugurate a five-star hotel in the northern Gaza Strip. The hotel was completed in 2007, but its opening was delayed due to the dire conditions in the Strip.

In Ramallah, officials announced the opening of the city’s first five-star hotel on Monday. The Movenpick Ramallah, a locally owned franchise of the Swiss-based chain, includes 171 rooms and suites, an outdoor pool, fitness center and seven conference rooms, Agence France-Presse reported.



Categories: Varia

Tags:

4 replies

  1. Si c’est ça les prisons à ciel ouvert Israélienne je m’en vais commettre un crime là-bas. J’exige qu’on m’incarcère en tant que prévenu d’ici à ce que je plaide coupable. Aucune sentence à domicile ne sera acceptée. Car je ne suis pas fiable votre honneur.

  2. (corrigé)…ou leur club d’équitation, leur piscine olympique, leur centre d’achats avec 600 places de stationnement automobile, leur restaurant Cactus avec menu de 16 pages, leurs courses de canot-moteurs sur la Méditerrannée, ou leur parc aquatique ( le parc aquatique de Gaza a été récemment détruit par ce qui semble être le Hamas).

    Comme dans une prison, cependant, il y a peu de cinémas à Gaza: ils ont tous été incendiés ou fermés par le Hamas. Le tout, sans que nos bons artistes et cinéastes québécois ne lèvent le moindre petit doigt en guise de protestation: ils étaient sans doute trop occupés à démoniser Israel, comme Gilles Vigneault et Richard Desjardins l’ont fait dans une pétition anti-israélienne regroupant les signatures de 500 “artistes”.

    Pire que dans une prison, par ailleurs, les femmes n’ont pas le droit de rire sur la plage à Gaza…sur ordre du Hamas. Oui, je sais, les prisons ne disposent pas de dizaines de km de belles plages avec parasols et un certain nombre de planches à voile, comme ont voit à Gaza, mais les femmes ont le droit de rire dans les cours de la prison.

    Si vous ne lisez que des journaux tels Le Devoir, La Presse, 24h ou Le Journal de Montréal, tout ce que vous venez de lire ci-haut est sans doute nouveau pour vous. Ce n’est tout de même pas parce que ces journaux n’ont jamais d’articles sur Israel-Judée-Samarie-Gaza, n’est-ce pas?

  3. …ou leur club d’équitation, leur piscine olympique, leur centre d’achats avec 600 places de stationnement automobile, leur restaurant Cactus avec menu de 16 pages, leurs courses de canot-moteurs sur la Méditerrannée, ou leur parc aquatique ( le parc aquatique de Gaza a été récemment détruit par ce qui semble être le Hamas).

    Comme dans une prison, cependant, il y a peu de cinémas à Gaza: ils ont tous incendiés ou fermés par le Hamas. Le tout, sans que nos bons artistes et cinéastes québécois ne lèvent le moindre petit doigt en guise de protestation: ils étaient sans doute trop occuper à démoniser Israel, comme Gilles Vigneault et le poète abitibien Desjardins l’ont fait dans une pétition regroupant les signatures de 500 artistes québécois, si je ne m’abuse.

    Pire que dans une prison, par ailleurs, les femmes n’ont pas le droit de rire sur la plage à Gaza… Oui, je sais, dans les prisons, on ne dispose pas de dizaines de km de belles plages avec parasols et planches à voile comme à Gaza, mais les femmes ont le droit de rire dans les cours de la prison.

Trackbacks

  1. NOUVELLE : Un hotel 5 étoile dans la “prison” de Gaza!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: