Deux manifestations, deux mondes

Rassemblement en solidarité avec Israël organisé par l’association étudiante juive Hillel
Montréal, 16 novembre 2012 aux abords du Consulat général d’Israël

Manifestation pro-palestinienne organisée par le groupe étudiant Solidarity with Palestinian Human Rights
Montréal, 16 novembre 2012 aux abords du Consulat général d’Israël



Categories: Antisionisme, Moyen-Orient

Tags: , , , , , , ,

19 replies

  1. Svp a vous tous qui m’eccouter..je suis degouter de l’information a radio Canada.. A vous tous de decrier cela a l’Ombudsman de radio Canada..C’est horrible toutes les erreurs et un manque de partialite/…Si ca ne marche..ecrivais a vos ministre Federaux..afin d’enelever toutes les subventions que mes taxes donne a une station qui est ultra gauchiste…Je suis totalement degouter..
    Dernierement toutes les information Reuter, associated press, fox news , cnn ont montre la barbarie du hamas qui tue des collaborateur Israel…la seule a n’avoir rien dit….Radio Canada Palestine..
    Je n’en peut plus de voir cette desinformation systematique…et un parti pris flagrant pro-palestinien….

  2. M. Ouellette, avez-vous lu l’éditorial de monsieur Pierre Asselin ? Déplorable. dégueulasse. Odieux. Après on se demandera pourquoi les juifs seront victimes de gestes haineux, ou de tuerie comme à Toulouse en France. Pitoyable.
    Sans oublié comme à l’habitude, Gruda qui en rajoute…

    Il met même sur le dos à Israel que peut-être, du moins il le s’uggère que les morts palestiniens ont peut-être été tués pour des raisons électoraux ! à vomir ! Qu’attend le congrès juif ainsi que l’ambassade d’Israel pour répondre à ce type et à subjectivité flagrante ? ?
    Il faudrait rappeler à ce type que en octobre il y a eu des tirs nombreux sur Israel. Comment peut-on faire des analises aussi biaisées et prétende ensuite une objectivité ?
    Un extrait:

    “L’autre facteur qu’il ne faut pas oublier dans cette équation de la violence, c’est la politique intérieure israélienne. À la fin octobre, au moment où
    s’intensifiait le rythme des attaques à la roquette, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, annonçait des élections anticipées, qui doivent
    se tenir vers la fin janvier 2013 plutôt qu’en octobre. Ce n’est pas une coïncidence si ce conflit explose au même moment.

    Le gouvernement israélien est formé par une coalition de cinq partis politiques, dirigée par le chef du Likoud, M. Nétanyahou. Celui-ci est donc chef de
    l’État même si son parti n’occupe que 27 sièges sur les 120 de la Knesset. Dans ces conditions, il mettra tout en oeuvre pour assurer à son parti de conserver
    sa position. Benyamin Nétanyahou doit certainement mesurer l’avantage que lui procure une campagne militaire, en termes de visibilité et de stratégie,
    où même ses adversaires n’ont d’autre choix que de se rallier à lui. Ça ne serait pas la première fois qu’un parti politique israélien profite d’un conflit
    pour améliorer ses chances de réélection.

    Et puis un conflit militaire, dans lequel l’armée israélienne détient un avantage écrasant, est beaucoup plus payant, sur le plan politique, qu’une quelconque
    trêve, aussi fragile qu’éphémère. En adoptant la ligne dure, Nétanyahou s’assure aussi de couper l’oxygène à certains de ses rivaux qui persistent à miser
    sur des négociations de paix, notamment l’actuel ministre de la Défense, Ehoud Barak.

    Pour toutes ces raisons, il est possible que plusieurs Palestiniens aient perdu la vie simplement pour permettre la réélection d’un premier ministre. On
    ne le saura jamais avec certitude.”

    Pierre Asselin

  3. Bernard… informe toi ailleurs que dans le journal le monde car l’info est parti de lui…

    – Si Israël n’est pas encore entré dans Gaza pendant l’opération Pilier de Défense, Israël n’est pas plus entré dans Gaza depuis 2009 ! Pas un seul soldat
    israélien n’a fait la moindre incursion dans la bande de Gaza, pas même le 8 novembre !
    – Si les journalistes du monde croient qu’il y a eu une trêve à cette période, c’est qu’ils n’étaient pas en Israël ou des missiles tombaient tous les
    jours sur les populations civiles.
    – La mort d’un enfant de 12 ans dans un stade de foot a été imputée directement au Hamas par les médias officiels de Ramallah !

    En 2008, Israël entrait dans Gaza pour faire cessez les 8000 (lisez bien HUIT MILLE) tirs de roquettes palestiniens sur Israël ! 8.000 tirs sans que Tsahal
    n’entreprennent une action d’envergure ! Voilà ce qui à déclenché Plomb Durci alors qu’Israël avait fait un immense pas vers la paix en sortant de Gaza
    !

    Et c’est exactement la même raison qui fait qu’aujourd’hui une écrasante majorité des israéliennes soutiennent une très lourde opération israélienne à Gaza
    pour faire cesser le terrorisme palestinien autant que faire se peut !

    Quatre millions et demi  d’Israéliens vivent actuellement sous la menace des roquettes.   Près de la moitié de ce pays doit se protéger dans des abris
    anti bombes ou des escaliers. 

    Le conflit actuel n’a pas commencé avec l’opération militaire lancée mardi, mais à cause des centaines de roquettes du Hamas lancées sur Israël les jours
    précédents. 

    Au mois d’octobre, par trois fois, le Hamas a volontairement intensifié son feu de mortiers et de roquettes sur Israël. Les périodes d’accalmie entre les
    escalades de tirs palestiniens se sont raccourcies, et Israël a été forcé de réagir. 
    Jusste une idée: le 24 octobre 2012, plus de 80 missiles ont été tirés ! Le 31 octobre presque autant !

    Israël a quitté la bande de Gaza depuis plus de 7 ans et  depuis 7 ans, il a reçu des roquettes au lieu de la paix.

    Or, depuis 2001, pas moins de 12 700 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Sdérot et l’ouest du Néguev à partir de la bande de Gaza.

    Ça ce n’est pas le chiffres exact car depuis l’opération pilier de défense plus de 1140 missiles y sont tombés ! Juste aujourd’hui du moins avant midi, le décompte était: 128 ! Aucun pays n’accepterait cela. Et si il le faisait, il serait jugé iresponsable et criminel !
    En 2008/2009 les tirs atteignaient plus de 40 KM. Maintenant ils peuvent toucher le coeur du pays, et le poumon économique, Tel-Aviv ! Sans compter 3 à 4 missiles ont été tirés sur, Jérusalem, qui est sensé être une ville Sainte pour eux !

  4. Voilà ce que nous explique un algérien.”Au mot Israël est associé celui de juif et donc celui de la part ténébreuse et maligne du monde dans l’esprit du musulman.

    Les islamistes s’y investissent, Ben Laden, Zawahiri, les néo-nassérien, les néo-nationalistes, les « arabes » assis dans les cafés et les élites progressistes
    de la gauche restante. A force, ce drame sert à tout sauf aux Palestiniens.
    A quoi la Palestine nous est utile en Algérie par exemple ?

    A remplir les mosquées, soupirer, se consterner, crier, analyser le complot « juif » mondial présumé, consolider la paranoïa ou l’impuissance et à lever
    des foules pour les faire assoir.

    Paradoxe de cet esprit malin : Beaucoup rêvent d’une Palestine libre mais … sans Palestiniens dedans.

    Presque comme une grosse mosquée de plusieurs centaines de kilomètres carrés. D’ailleurs, l’essentiel de l’histoire n’est pas de libérer les palestiniens
    mais de libérer la Palestine et de chasser les juifs.

    La Palestine est ce pays qui sert à dire que les Israéliens sont mauvais par nature, pour faire oublier que les « arabes » sont pires.

    Essayez de parler de cet affect et de ce jeu de dupes qui se cache derrière le dos du Palestinien pour faire semblant de le soutenir, est vous verrez tomber
    sur vous les foudres et les insultes. Car il ne s’agit pas d’une cause humaine, mais d’un effet religieux et émotionnel.

    La Palestine n’est qu’un prétexte pour quelque chose de plus sourd et de plus ténébreux dans l’âme morte du religieux et du revanchard.

    Pourquoi la Palestine n’est pas libre ? Parce que personne ne veut sa liberté chez les « arabes » : Tous veulent l’utiliser, l’épouser de force, lui faire
    des enfants Djihadistes maintenant, monter sur son dos pour avoir une légitimité : Au ciel ou par les urnes. C’est une bête de somme, pas une statue de
    la liberté”.

    Source :
    Algérie-Focus, par Kamel Daoud

  5. Très juste.
    EDITORIAL DU 18 novembre 2012 – La diplomatie française au secours du Hamas

    Au quatrième jour de l’Opération « Pilier de Défense », lancée par Israël pour protéger ses citoyens exposés aux tirs incessants des missiles du Hamas,
    la diplomatie française tente d’obtenir un « cessez-le-feu immédiat », qui risque de faire perdre à Israël tout le bénéfice de la guerre défensive déclenchée
    il y a moins d’une semaine. Cette initiative française soulève de nombreuses questions quant aux motivations profondes du quai d’Orsay et de son actuel
    occupant : – Où était M. Laurent Fabius ces dernières semaines, quand Israël subissait sans réagir les tirs incessants de roquettes sur les villes du Sud
    et qu’un million de ses citoyens vivaient quotidiennement dans la peur et l’angoisse pour leur vie et celle de leurs enfants ?  

    – Pourquoi la diplomatie française ne se réveille que lorsque l’État juif met fin à sa retenue pour frapper sans merci le Hamas, organisation terroriste
    fanatique qui gouverne la bande de Gaza depuis le retrait israélien en 2005 ?

    – Quel est l’objectif véritable de la France quand elle prétend parvenir à un « cessez-le-feu immédiat », qui permettra très probablement au Hamas de se
    réarmer avec l’aide de l’Iran, jusqu’au prochain et inévitable round de l’affrontement contre Israël ?

    Israël n’est pas prêt d’oublier les récents propos de M. Fabius, au lendemain de l’élimination du chef terroriste Ahmad Jabari, responsable de l’enlèvement
    de Guilad Shalit et de centaines d’opérations dirigées contre des civils israéliens, affirmant qu’on « n’arrive à rien en pratiquant un regain de violence ».

    Ces propos s’inscrivent dans le droit fil des déclarations indignes de plusieurs dirigeants français, depuis le « peuple sûr de lui et dominateur » gaullien
    et jusqu’à la « parenthèse de l’histoire » de Dominique de Villepin, en passant par le « est-ce une agression que de vouloir rentrer chez soi ? » de Michel
    Jobert…

    Ils montrent que la diplomatie française n’a pas changé et qu’elle reste fidèle à sa ligne traditionnelle de soutien aux pires régimes arabes, de Saddam
    Hussein à Yasser Arafat. En renvoyant dos-à-dos un pays démocratique en lutte pour sa survie et une organisation terroriste, M. Fabius vient de montrer
    une nouvelle fois le visage hideux d’une diplomatie française qui refuse à Israël le droit élémentaire à se défendre contre ses ennemis.

    La France ne s’honore pas en venant au secours du régime islamiste fanatique de Gaza, au moment même où Israël tente de constituer une coalition internationale
    contre le Hamas et le Djihad islamique, bras avancé de l’Iran. Au lieu de soutenir, comme l’ont fait les États-Unis, le Canada et l’Allemagne, la juste
    riposte israélienne face aux attaques incessantes du Hamas, la diplomatie française s’illustre une fois de plus dans l’ignominie et le mensonge.

    Le Bureau de l’UPJF

  6. Tiens donc… nos pro-palestiniens vont-ils répéter que c’est des sionistes qui travaillent dans cette chaine de télévision ?Al Jazeera: « le Hamas tire sur Israël depuis les zones dansément peuplées »

    Israël le dit et le répète: le Hamas utilise les civils de Gaza comme bouclier humain. Les terroristes se placent au milieu des quartiers d’habitations,
    sur les toits des écoles et même des hôpitaux, pour tirer des roquettes sur Israël. Ils le font car ils savent que l’armée israélienne ne va pas détruire
    l’hôpital ou la maison si des civils sont à l’intérieur.

    Mais jusque là, personne, à part Israël, n’acceptait d’en parler.

    C’est désormais chose faite. Mais pas sur BFM TV ou France 2. Sur Al Jazeera. Sur la CNN. Sur Aroutz 2 avec le correspondant d’ABC à Gaza.

    « Les roquettes sont tirées depuis les zones dansément peuplées de Gaza. Les civils sont en grand danger. »

    Peut-on en conclure qu’Al Jazeera est bien plus juste que les médias français ? Ca pourrait étonner… Mais ça en a tout l’air !

  7. Un apperçu sur ce que vivent les israéliens. Noter: aucune propagande, on peut même télécharger une application sur Iphone qui donne toutes les allertes et les missiles lancés !11h10 : un pompier légèrement blessé par une roquette tombée à Shaar Hanegev en Israël.

    11:05 : 1 roquette tirée depuis Gaza s’est abattue à côté d’une école maternelle d’Ashkelon. Les écoles de la région ont été fermées.

    0h30 : Le Hamas revendique les tirs missiles sur Tel Aviv.

    10h29 : 1 roquette frappe un jardin d’Ashkelon, 5 personnes traitées pour crise d’angoisse.

    10h24 : en photo, une voiture en flammes à Holon, banlieue de Tel Aviv, touchée par des éclats d’obus :

    10h06 : Sirènes sur Ashdod, 2 explosions.

    10h00 : alerte sur Ashdod, au moins un missile intercepté par le Dôme d’Acier

    09h40 : sirènes sur Tel Aviv et Ashdod. 1 explosion entendue sur Tel Aviv, 2 sur Ashdod

    09h15 : sirènes sur Ashdod, plusieurs missiles interceptés

    09:12 : 1 roquette tombe à Beer Tuvia, Israël

    09h12 : un obus de mortier explose à Shaar Hanegev, Israël

    08h56 : Le dôme d’acier vient d’intercepter 5 missiles et roquettes au dessus d’Ashdod, de Gan Yavne et Ashkelon en Israël.

    08h45 : la fréquence des attaques contre Israël est si rapide que je n’ai pas le temps de publier le compte rendu des évènements de la nuit…

    08h45 : 4 explosions dans le sud d’Ashdod.

    08h44 : tirs de missiles sur Ashdod à l’instant. Pas encore d’infos.

    08h37 : Journaliste depuis Gaza : les résidents sont furieux du Hamas mais craignent pour leur vie s’ils protestent en public  :

    Libérez Gaza du Hamas

    08h24 : le dernier missile sur Asskelon a détruit un garage et des voitures dans la rue.

    08:23 : des roquettes tombent sur Shaar Hanegev.

    En photo : Pourquoi y a t-il si peu de blessés pour tant de missiles ? Non pas parce que les roquettes sont des bombinettes ou des pétards mouillés comme
    voudraient le faire croire ceux qui aimeraient minimiser l’agression palestinienne, pour rendre disproportionnée la défense israélienne. Quand les alarmes
    se déclenchent, les israéliens s’abriter, ou y restent pour la nuit :

    Plus tôt ce matin :

    Citation
    07h34 : 2 roquettes explosent à Ashkelon, pas de blessés

    07h34 : 1 roquette explose dans la banlieue d’Ashkelon, pas de blessés

    07h23 : 2 roquettes tombent dans la région d’Askol, pas de blessés

    07h07 : 1 roquette tombe dans le Negev, pas de blessés
    Fin de la citation

    Un info que j’ai par manque de temps omis de publier hier. 12h40 : des villages arabes israéliens du nord d’Israël ont lancé un appel pour accueillir les
    juifs qui fuient leurs maisons dans le sud.

    http://www.dreuz.info/2012/11/2e-fil-info-en-continu-et-videos-operation-israelienne-pilier-de-defense-contre-les-terroristes-de-gaza/

  8. Los Angeles Times
     a interviewé l’historien israélien Benny Morris .  Extraits:

    Morris shocked many leftist fans with his harsh — some said racist — comments about what he called Palestinians’ cultural deficiencies and lack of respect
    for the rule of law. The biggest problem with Israel’s expulsions of Arabs in 1948, he said, was that it didn’t go all the way.

    s200/Morris+Benny
    […] In the 1990s I was cautiously optimistic that the Palestinians were changing their tune and becoming agreeable to a two-state solution. [The late
    Palestinian leader Yasser] Arafat seemed to signal this with the Oslo process. Before the 1980s, they just talked about destroying Israel.

    So what changed your mind?
    By 2000, two things changed to make me deeply pessimistic. Arafat rejected the two-state proposal put on the table by [former Israeli Prime Minister Ehud]
    Barak and [former U.S. President] Clinton, and then the launching of the second intifada. The other thing was […] the monotony and consistency of the
    Palestinian stance, and their unflinching desire for all of [historic] Palestine [including Israel]. […]

    The Arab Spring gave more of a voice to the Arab street than it’s ever had. You could call that moving in the direction of democracy. But what ended up
    happening was that the Arab street was basically Islamic fundamentalist. That’s what came out of the elections in Egypt, in Tunis. And that’s what’s probably
    happening in Syria. These people hate democracy. They will only use it get to power. […]

    Abbas believes in the diplomatic way. But what I think he really wants is all of Palestine. […]

    When you look at the whole war [1948], the Palestinian refugee problem is much more intelligible and less brutal. You can see clearly it was a product
    of self-defense. Arabs attacked Jews and the Jews had to clear the roads and border areas because the Arab armies were about to invade. Certain actions
    were necessary if Israel wanted to survive.

    Survive or form a state?
    It’s the same thing, at least as the Israelis saw it in 1948. Three years after the Holocaust, you have to give the Israelis the right to feel that when
    the Arabs were shouting bloody murder on the radio, they meant it. They felt that if the Arabs had won, they would have killed everybody. […] I’m hopeful
    there will be a renewal of negotiations, but my fear is that it won’t go anywhere because Palestinians, deep in their heart, don’t want a negotiated peace.

    Then what’s the point of talks?
    Negotiations can take the edge off antagonism. Sometimes the process can lead people to places they didn’t expect to go.

  9. C’est vrai qu’il s’agit de deux mondes qui ont une vision différente des événements. Laquelle est la bonne? Il y a sans doute un peu de vrai dans les deux.

    Le titre du billet m’a rappelé cette entrevue de CNN où la journaliste interroge un résident de Jibalya dans la bande de Gaza en même temps qu’un Israélien d’Ashkelon. Deux mondes semblables dans les circonstances, mais en même temps différents.

    http://www.cnn.com/video/#/video/bestoftv/2012/11/15/nr-life-in-gaza-strip-seshay-intv.cnn

    • M. Dufresne,

      Un peu de sérieux.

      qu’est-ce qu’il faudrait qu’Israël fasse selon vous CONCRÈTEMENT pour cesser les attaques de missiles du Hamas (et des autres groupes extrémistes armés à Gaza) ?

      Réponses:

      Qu’on allume des bougies et que l’on se tiennent par la main dans les rues d’Israël en attendant d’autres missiles ?

      Que des Israéliens eux même se fassent explosés dans des discothèque de Tel Aviv ?

      Que l’on convoque Ban qui Moone (!) de l’ONU pour attendrir un temps la “communauté internationale” ?

      Que l’on demande aux Syriens ce qu’ils en pensent ?

      Une commission d’enquête sur l’industrie de la … corruption à Gaza ?

      Jason

      • Quoi de mieux pour être sérieux Jason que de s’attarder aux faits, comme vous le demandez si à propos.

        En ce qui concerne la crise actuelle, les faits sont assez clairs il me semble à moins qu’on me prouve le contraire ici: En bref, le tout a débuté le 8 novembre par une incursion de tanks dans la bande de Gaza qui s’est soldée par la mort d’un adolescent. Deux jours plus tard, une jeep israélienne est prise pour cible, 4 blessés. Dans les 3 jours suivants, 7 morts Palestiniens dont 5 civiles et 3 enfants.

        Le 11 nov. une trêve négociée par l’Égypte est acceptée et respectée par le Hamas et le Jihad islamique. Le 14, Israël rompt la trêve en ciblant et tuant le chef militaire du Hamas. La suite se déroule sous nos yeux.

        Vous demandez Jason ce qu’Israël devrait faire pour que cesse les attaques de missiles. Une partie de la réponse se trouve dans les deux tableaux de ce lien.

        http://www.huffingtonpost.com/nancy-kanwisher/reigniting-violence-how-d_b_155611.html

        Le premier tableau montre qu’en 2008 la trêve a duré 4 mois avant qu’Israël ne la rompe le 4 nov. en tuant un Palestinien. Oui, c’est vrai, en juillet, août, septembre, octobre 11 rockets ont été tirées par des dissidents. J’y reviendrai.

        Le deuxième tableau couvre la période 2000 à 2008. Il indique, pour chaque période d’accalmie, qui a recommencé les hostilités. Par exemple, après les périodes de 3 jours sans violence, 75% du temps c’est Israël qui posait un acte violent contre 10% des fois par les Palestiniens. Quand il ne se passait rien pendant 7 jours, 70% des fois Israël repartait le bal. Pour les périodes au-delà de 7 jours sans hostilités, 96% des premiers actes hostiles qui mettaient fin aux périodes accalmies sont à porter au crédit d’Israël.

        Désolé pour cette énumération de faits un peu barbants mais tout de même révélateurs. Donc, sans provocation il est possible de réduire le nombre de rockets à pratiquement zéro. Maintenant pour atteindre le zéro absolu, l’autre chose à faire serait peut-être de mettre fin au blocus. Dans ces conditions, tout nouveau tir de rockets ferait un tort énorme aux Palestiniens sur la scène internationale. Et Gaza, libéré du siège, serait sous forte pression d’aller en élection et sans doute défaire le Hamas. Mais ça, ça reste à voir.

        Encore une fois, désolé pour la longueur du commentaire.

      • “mettre fin au blocus” M. Dufresne ?

        Connaissez vous au moins le type de blocus qu’Israël fait ?

        Ce blocus est pour empêcher des armes et des roquettes de pénétrer à Gaza.

        Il y a des points de passage qu’Israël s’assure que rien de suspect rne entre à Gaza ?

        Aller en élection pour défaire le Hamas vous dites ? Je vous souhaite bonne chance pour Gaza. Ce n’est plus possible selon moi.

        Connaissez-vous des groupes islamistes qui une fois qu’ils ont pris le pouvoir (par la démocratie ou non) donnent le pouvoir à d’autres groupes non-islamistes sans problème ?

        Donnez moi un exemple qui contredit cet argument ! Soyez réaliste M. Dufresne !

        Jason

    • M. Bernard Dufresne

      Même si Israël reste les bras croisés et ne fait rien du tout, Hamas va continuer à envoyer des roquettes. Pourquoi ? Parce que c’est écrit dans leur chartre que, je présume, vous n’avez pas lue.

      “Oui, c’est vrai, en juillet, août, septembre, octobre 11 rockets ont été tirées par des dissidents. J’y reviendrai.” (Bernard Dufresne)

      Voici les chiffres de l’Agence Israëlienne de Sécurité :

      – Juillet : 18 roquettes et 9 tirs de mortiers.
      – Août : 21 roquettes et 3 tirs de mortiers.
      – Septembre : 17 roquettes et 8 tirs de mortiers.
      – Octobre : 116 roquettes et 55 tirs de mortiers.

      Quant même un petit peu plus que 11 roquettes.

      Pour une liste plus exhaustive : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Palestinian_rocket_attacks_on_Israel,_2012

      • Monsieur shoshan, il fallait lire également la phrase qui précède celle qui vous a interpellée. Il était question de l’année 2008. Le lien juste au-dessus montre le graphique d’où vient mon affirmation.

        “Le premier tableau montre qu’en 2008 la trêve a duré 4 mois avant qu’Israël ne la rompe le 4 nov. en tuant un Palestinien. Oui, c’est vrai, en juillet, août, septembre, octobre 11 rockets ont été tirées par des dissidents.”

        Parcourez l’article du lien avec les deux graphiques et vous verrez que lorsqu’il y a trêve, le plus souvent elle est brisée par Israël.

        Par ailleurs, dans votre liste wikipedia des tirs de roquettes je remarque la période du 9 au 15 mars dernier où il y a eu un important barrage de tirs à la suite de la liquidation de deux dirigeants du Hamas. Israël disait à l’époque que ces deux dirigeants avaient planifié une attaque meurtrière le long de la frontière égyptienne en août 2011 qui avait fait 8 morts et 25 blessés. Cette affirmation avait été démentie par la suite par différentes enquêtes journalistiques et par les Égyptiens eux-mêmes qui avaient finalement arrêté en novembre les planificateurs de l’attaque, tous des Égyptiens. Ce petit mensonge véniel des Israéliens a en bout de ligne coûté la vie à 30 Palestiniens.

        Vous comprendrez dans ce cas que la liste wikipedia aurait parfois besoin d’être mise en contexte.

    • M. Bernard Dufresne

      Vous avez raison, je n’ai pas lu la phrase précèdente et qui faisait référence à l’année 2008. Mon erreur. Dans mon esprit, j’étais en novembre 2012.

      Néanmoins…

      Trouvez-vous normal que la réaction du Hamas suite à la liquidation de deux de leurs dirigeants (même si non justifiée) soit un barrage de tirs de roquettes sur des objectifs CIVILS ? Personnellement, pour le bien de la population de Gaza, je pense que la dictature du Hamas devrait être éradiquée. Ne me parlez pas de démocratie, il n’y a pas d’opposition.

      Avez-vous finalement lu la chartre du Hamas ? Pensez-vous que le Hamas veut la paix avec Israël ? Vous focusser sur qui a fait quoi en premier alors qu’il est très clair que l’objectif du Hamas est la destruction pure et simple de l’état d’Israël. Et vous donner l’impression d’être en accord avec cet objectif en prenant leur défense. L’êtes-vous ?

  10. Deux Mondes !

    L’Un qui cherche la paix, l’Autre, la guéguerre !

    De ces deux Mondes, celui de la paix est préférable.

    Cependant, il est de plus en plus difficile de l’actualiser, notamment, lorsqu’on rencontre de l’adversité “crasse” !

    Bravo à cette Association étudiante Hillel qui ose de chalom ! – 17 nov 2012 / 3 kislev 5773 -

  11. “Israel terroriste”… Il va falloir commencer à appeller les idiots des idiots…

  12. C’est toujours comme ça, en fait!!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: