L’opération de charme d’Abbas révèle le rejectionnisme palestinien

La semaine dernière, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a affirmé en entrevue avec la télévision israélienne qu’à titre de réfugié palestinien, il ne peut revendiquer le droit de s’établir en Israël. Il a ajouté qu’il ne revendiquait aucun territoire israélien dans les “frontières de 1967″ pour la constitution d’un État palestinien, contrairement à la propagande diffusée par la télévision palestinienne revendiquant des villes israéliennes pour la Palestine.

Cette déclaration sans précédent a été reçue en Israël comme l’abandon de la revendication du prétendu “droit au retour” qui bloque l’horizon d’une résolution du conflit fondée sur l’établissement de deux États pour deux peuples. La réaction du président israélien et lauréat du Nobel de la paix Shimon Peres aux propos d’Abbas, saluant “des mots courageux qui prouvent qu’Israël a un véritable partenaire de paix“, illustre l’immense progrès que signifierait un éventuel abandon de cette revendication palestinienne sur la voie de la résolution du conflit. Car la revendication du “retour” en Israël des millions de descendants des Palestiniens qui ont fui la première guerre israélo-arabe de 1947-49 correspond à la vélléité implicite de mettre fin à l’existence de l’État juif et contredit l’objectif et la fonction d’un éventuel État palestinien comme foyer national de tous les Palestiniens.

Or, moins de 24 heures plus tard, face au tollé de réactions palestiniennes dénonçant les propos d’Abbas, son porte-parole Abu Rudaineh a fermement nié que le président de l’Autorité palestinienne avait renoncé au “droit au retour” et reconnu que les propos d’Abbas visaient à “influencer l’opinion publique israélienne”. Le Hamas avait accusé Abbas de compromettre l’intégrité du “territoire palestinien”, tandis que le Front populaire de libération de la Palestine et d’autres factions palestiniennes ont accusé Abbas de trahir la position arabe et de faire des compromis intolérables.

Cet épisode confirme quatre vérités incommodes que cherche à banaliser, voire à dissimuler la bien-pensance pro-palestinienne qui domine le discours sur le conflit israélo-palestinien:

1) La vitalité du rejet palestinien de la légitimité de l’État juif, à la fois source du conflit et principal obstacle à sa résolution sur la base de deux États pour deux peuples;

2) Les implantations israéliennes sont une conséquence du conflit et non sa source; leur démantèlement ne réconcilierait pas les Palestiniens avec la légitimité d’Israël dans les “frontières” de 1967.

3) L’absence d’un véritable partenaire de paix palestinien capable des compromis nécessaires à la résolution du conflit;

4) L’incapacité, voire le refus du leadership palestinien de s’affranchir de son idiosyncrasie qui consiste à dire une chose aux Israéliens et à l’Occident et son contraire aux Palestiniens.

Faute de faire pression sur l’Autorité palestinienne pour qu’elle se résolve à reconnaitre qu’Israël est une réalité irréversible, plutôt que de traiter les implantations israéliennes comme seul obstacle à la paix, l’avénement d’un État palestinien souverain en paix avec l’État juif d’Israël, continuera d’être retardé de plusieurs générations encore.

;



Categories: Antisionisme, Diplomatie, Moyen-Orient

Tags:

2 replies

  1. Et Ca continue…Chaque fois qu’il ya une nouvelle concernant Israel..On oublie tous et on trouve les mots afin de diaboliser Israel et s’acharner dessus et apres on vient me dire qu’on suit les normes d’equite.

    Voici les 4 Titres sur le conflit a radio Canada
    1- Raids Israel dans la bande de Gaza
    2- Israel tire sur des cible dans le territoire Syrien.
    3- Israel tire des coup de semonce sur le terriroire Syrien.
    4. Israel Menace les palestinien…

    Wow quand je vois ces quatre titre , Je me dit incroyable ces israelien il tire sur tous ..ils sont les agresseurs et n’arretent pas de provoquer leur voisin…
    Mais la realite est bien differentes…

    Israel a recu un mortier et a blesse 4 dont 2 grievement…et puis a recu plus de 120 roquettes…
    Israel a recu a deux reprises des mortier de la syrie…Une fois a lancer des semonces et l’autre a tire une cible…

    Alors un pays se fait attaquer et qu’est ce que vous faites? Vous marquer 4 titre qui la diabolise…et vous dite que vous etes equites dans vos nouvelle.

    J’attend maintenant les remarque de Ginette Lamarche…, je me demande quand elle fera un reportage sur la souffrance des gens de sderot qui recoit le plus de 8000 roquette depuis plusieurs annee..mais cela n’est pas important je remarque..

  2. 3) L’absence d’un véritable partenaire de paix palestinien capable des compromis nécessaires à la résolution du conflit;

    La question peut se poser autrement: il n’y a pas de partenaire véritable du côté palestinien. Connaissez vous un véritable Martin Luther King dans la maison de la Palestine libre, indépendante, démocratique et sans haine anti-juive ? Je ne parle pas de “tigre de papier”.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: