Les fondations chancelantes de l’État palestinien

President Barack Obama meets with Palestinian ...

Mahmoud Abbas et Barack Obama

Si l’Autorité palestinienne ne veut pas gouverner Gaza, comment gouvernera-t-elle un éventuel État palestinien indépendant?

Selon un câble diplomatique américain de juin 2009 rendu public par Wikileaks, le gouvernement israélien a tenté de coordonner son Opération plomb durci contre le Hamas avec l’Autorité palestinienne . On y apprend aussi que Mahmoud Abbas refusa non seulement de coopérer avec Israël pour renverser ses rivaux islamistes au pouvoir à Gaza, mais aussi d’assumer le contrôle du territoire palestinien advenant la chute du Hamas.

Des questions se posent.

Comment l’administration Obama et la communauté internationale peuvent-elles réconcilier leur foi dans l’établissement prochain d’un État palestinien indépendant avec le fait que cet État refusera vraisemblablement d’assumer le monopole de la force (comme le Liban en voie de désintégration face au Hezbollah) et reposera donc sur la fondation chancelante de la fragmentation politique et géographique des Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie?

Combien de temps survivrait un État bicéphale palestinien avec un gouvernement du Fatah en Cisjordanie en paix avec Israël d’une part, et de l’autre, un gouvernement du Hamas à Gaza en guerre avec Israël qui ne reconnaîtrait vraisemblablement pas la légitimité de l’État palestinien négocié avec l’ennemi israélien à éliminer?

Et surtout, quelle valeur concrète auraient les ententes sécuritaires inscrites dans un éventuel accord de paix israélo-palestinien, si l’Autorité palestinienne renonce à déloger le Hamas du pouvoir à Gaza et à  gouverner tous les Palestiniens?

Le porte-parole du Djihad islamique palestinien, Abu Ahmed, détient la réponse, qu’il a confiée à Palestine Today le 25 novembre dernier: le renversement du gouvernement palestinien en Cisjordanie et une nouvelle campagne terroriste.

Nous insistons sur le fait que dans l’éventualité du retrait de l’occupation aux frontières de 1967,  nous mènerons nos opérations depuis la Cisjordanie pour libérer le reste de la Palestine.



Categories: Diplomatie, Islamisme

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: